cover image

La Libye, en forme longue l'État de Libye[5] est un État d'Afrique du Nord faisant partie du Maghreb. Elle est bordée au nord par la mer de Libye en mer Méditerranée, au nord-ouest par la Tunisie, à l'ouest par l'Algérie, au sud-ouest par le Niger, au sud-sud-est par le Tchad, au sud-est par le Soudan et à l'est par l'Égypte. Elle s’étend sur 1 759 540 km2, ce qui la place au quatrième rang africain et au dix-huitième rang mondial. Sa population est estimée entre 6 à 8 millions d'habitants. Elle se concentre sur les côtes, l’intérieur du pays étant désertique. Sa capitale, Tripoli, est également sa plus grande agglomération (1,8 million d'habitants), devant Benghazi (650 000 habitants), Misrata (plus de 350 000 habitants[6]) et El Beïda (250 000 habitants[7]).

État de Libye

(ar) دولة ليبيا

(ber) ⴰⵡⴰⵏⴽ ⵏ ⵍⵉⴱⵢⴰ


Drapeau de la Libye

Armoiries de la Libye
Hymne en arabe : ليبيا ليبيا ليبيا (Lībiyā Lībiyā Lībiyā, « Libye, Libye, Libye »)
Administration
Forme de l'État République parlementaire en transition
Président du Conseil présidentiel Mohammed el-Menfi
Premier ministre Abdel Hamid Dbeibah (Reconnu par l'Organisation des Nations unies)
Fathi Bachagha (Reconnu par la chambre des représentants)
Parlement Haut Conseil d'État
Chambre des représentants
Langues officielles Arabe[1]
Berbère
Capitale Tripoli

32° 54′ 00″ N, 13° 11′ 09″ E

Géographie
Plus grande ville Tripoli
Superficie totale 1 759 540 km2
(classé 17e)
Superficie en eau Négligeable
Fuseau horaire UTC +2
Histoire
Régence de Tripoli -
Libye italienne -/
Autonomie de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque 1918/1919-1922
Administration britannique en Libye -
Administration militaire française au Fezzan -
Royaume de Libye -
Jamahiriya arabe libyenne -
Conseil national de transition -
Transition Depuis le
Démographie
Gentilé Libyen(s), Libyenne(s)
Population totale (2020[2]) 6 890 535 hab.
(classé 107e)
Densité 4 hab./km2
Économie
IDH (2021) 0,718[3] (élevé ; 104e)
Monnaie Dinar libyen (LYD​)
Divers
Code ISO 3166-1 LBY, LY​
Domaine Internet .ly
Indicatif téléphonique +218
Organisations internationales ONU (14 décembre 1955[4])
APO
OPEP
COMESA
BAD
FPEG
CEN-SAD
CBLT

Les Libyens sont en majorité de culture arabe et de confession musulmane sunnite. Le produit intérieur brut de la Libye est l’un des plus élevés d’Afrique. Son économie repose très largement sur l’exportation du pétrole. Elle est membre, entre autres, de la Ligue arabe, de l'Union du Maghreb arabe et de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

La Libye tire son nom d'une tribu amazighe qui était nommée Libou, qui a donné le mot grec ancien Λιβύη / Libyè. Traditionnellement, on y distingue les régions de Tripolitaine, de Cyrénaïque et du Fezzan. Peuplé originellement de Berbères, son territoire est colonisé pendant l’Antiquité par les Phéniciens, puis les Grecs, avant d’être conquis par l’Empire romain. Au VIIe siècle, il est conquis par les armées arabes, qui y diffusent leur culture et leur religion. Après avoir été soumis à divers royaumes pendant le Moyen Âge, il passe sous le contrôle de l’Empire ottoman au XVIe siècle. La régence de Tripoli devient un véritable État avant d'être directement reprise en main par l'Empire ottoman en 1835.

Dernière possession ottomane en Afrique, l'actuel territoire de la Libye est conquis et colonisé par le Royaume d'Italie en 1912, à l'issue de la guerre italo-turque. Durant la Seconde Guerre mondiale, la Libye italienne est envahie et occupée par les Alliés. En 1951, elle proclame son indépendance sous la forme d’une monarchie dirigée par Idris Ier. En 1969, un coup d'État militaire renverse le roi, et la République arabe libyenne est proclamée. Dès lors, et pendant près de 42 ans, la Libye est gouvernée par Mouammar Kadhafi. En 1977, le pays prend le nouveau nom de Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste. En 2011, durant le Printemps arabe, une rébellion éclate et se transforme bientôt en guerre civile : avec le soutien d'une intervention militaire internationale, les rebelles renversent Kadhafi. La Libye s'avère cependant incapable de trouver la stabilité politique et de construire un État de droit : à partir de 2014, le pays sombre dans une nouvelle guerre civile tandis que le gouvernement mis en place par le processus de paix des Nations Unies fait face à une rébellion dans l'Est du pays. Un cessez-le-feu permanent est signé le [8].