Ligier JS31 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ligier JS31.

Ligier JS31

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligier JS31

Présentation
Équipe
Ligier Loto
Constructeur Ligier
Année du modèle 1988
Concepteurs Michel Têtu
Claude Gallopin
Henri Durand
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et en kevlar
Suspension avant Double triangle
Suspension arrière Double triangle
Nom du moteur Judd CV
Cylindrée 3 500 cm³
600 ch à 11 200 tr/min
Configuration V8 ouvert à 90°
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Ligier transversale manuelle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Poids 525 kg
Dimensions Empattement : 2 743 mm
Voie avant : 1 803 mm
Voie arrière : 1 676 mm
Carburant Valvoline
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 25.
René Arnoux
26.
Stefan Johansson
Début Grand Prix automobile du Brésil 1988
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 15e avec aucun point

Chronologie des modèles (1988)

La Ligier JS31 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie française Ligier dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1988. Elle est pilotée par le Français René Arnoux et le Suédois Stefan Johansson. Elle est propulsée par un moteur V8 Judd.

Historique

La Ligier JS31 se distingue par des pontons arrondis et d'une direction assistée. Elle est équipée de deux réservoirs d'essence reliés entre eux : l'un, placé derrière le pilote, et l'autre, situé à l'arrière entre le moteur et la boîte de vitesses. Le pilote peut vidanger ces deux réservoirs pour modifier la répartition des masses et le centre de gravité de la monoplace[1].

La JS31 subit des modifications dès le Grand Prix de Saint-Marin, deuxième manche du championnat du monde de Formule 1 1988. Après des essais privés menés à Monza, la direction assistée est abandonnée et une nouvelle suspension arrière est mise au point. Malgré cela, pour la première fois de son histoire en Formule 1, Ligier ne qualifie aucun de ses pilotes à Saint-Marin, en raison d'un manque de motricité et de problèmes de sous-virage et de survirage, à tel point que René Arnoux déclare que la JS31 est « la pire monoplace [qu'il n'ait] jamais conduite »[2].

Au printemps 1988, Ligier déménage ses ateliers à Magny-Cours, près du circuit de Nevers Magny-Cours, qui doit servir de nouvelle piste d'essais pour l'écurie française. Cette installation est facilitée par le Président de la République François Mitterrand, ancien député de la Nièvre, et soutenu par Guy Ligier[3].

À la mi-saison, alors que Ligier vient d'engager l'ingénieur britannique Frank Dernie pour concevoir la Ligier JS33 de 1989, Michel Têtu effectue des essais de soufflerie à l'Imperial College London pour tenter de remédier aux problèmes de la JS31 : très peu performante, ni très fiable, elle n'a marqué aucun point cette saison[4]. Têtu démissionne finalement à l'issue du Grand Prix d'Allemagne[5]. Quelques semaines plus tard, en marge du Grand Prix d'Allemagne, Frank Dernie rompt l'accord conclu avec Ligier pour rejoindre le Team Lotus[6].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de la Ligier JS31 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1988 Ligier Loto Judd
CV V8
Goodyear BRÉ SMR MON MEX CAN DET FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 0 15e
René Arnoux Abd Nq Abd Abd Abd Abd Nq 18e 17e Abd Abd 13e 10e Abd 17e Abd
Stefan Johansson 9e Nq Abd 10e Abd Abd Nq Nq Nq Abd 11e Nq Abd Abd Nq 9e

Légende : ici

Notes et références

  1. « Ligier JS31 », sur statsf1.com (consulté le 24 mars 2020)
  2. « Saint-Marin 1988 - Essais et qualifications », sur statsf1.com (consulté le 24 mars 2020)
  3. « Mexique 1988 - Ligier déménage: merci Tonton !... », sur statsf1.com (consulté le 24 mars 2020)
  4. « Allemagne 1988 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 24 mars 2020)
  5. « Hongrie 1988 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 24 mars 2020)
  6. « Belgique 1988 - Ligier: Dernie file à l'anglaise... », sur statsf1.com (consulté le 24 mars 2020)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ligier JS31
Listen to this article