Loge de mer de Barcelone - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Loge de mer de Barcelone.

Loge de mer de Barcelone

Loge de mer de Barcelone
Llotja de Mar
Llotja de Mar.
Présentation
Destination initiale
Chambre de commerce de Barcelone
puis école des beaux-arts
Fondation
XIVe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Style
Architectes
Pere Arvei (d), Joan Soler i Faneca (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
XIVe siècle - 1774-1802
Propriétaire
Mairie de Barcelone
Patrimonialité
Site web
Localisation
Pays
Communauté autonome
Province
Commune
Adresse
1. Passeig Isabel II
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Espagne
Localisation sur la carte de Catalogne
Localisation sur la carte de Barcelone

La Loge de mer de Barcelone (En catalan Llotja de mar de Barcelona) est un édifice situé à Barcelone. Il fut construit comme une salle de ventes pour les marchands de la ville pour qu'il y passent les contrats. L'édifice néoclassique actuel date du XVIIIe siècle et succède à des bâtiments plus anciens, dont un de l'époque médiévale considéré comme l'une des principales constructions civiles gothiques à deux étages autour de la Méditerranée.

Histoire

Maquette de l'édifice à Catalogne en miniature.
Maquette de l'édifice à Catalogne en miniature.

Entre 1352 et 1357, Pere Llobet construisit un porche ouvert au bord de la plage, probablement sur un lieu abrité déjà destiné au commerce. L'année suivante une chapelle fut adjointe à l'édifice. Elle fut probablement trop petite et Pierre IV d'Aragon autorisa la construction d'une salle fermée (celle qui est toujours conservée) afin de protéger les commerçants des aléas du temps et des caprices de la mer.

Pere Arvei fut l'architecte chargé de diriger les travaux entre 1384 et 1397. C'était une grande salle de trois nefs séparées par des arcades arcs brisés soutenus par des colonnes. Le plafond était fait de bois. Bien que dès 1397 le bâtiment était entré en fonctionnement, il fut agrandi avec un étage qui abritait le consulat de la mer (1457-1459), construit sous la direction de Marc Safont. Il disposait d'un patio et d'une petite chapelle édifiée en 1452-1453.

Lors du mariage de Charles VI du Saint-Empire avec la princesse Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel il servit de scène pour la représentation le du premier opéra italien en Catalogne : Il più bel nome ("Le plus beau nom"), du Vénitien Antonio Caldara.

L'édifice souffrit du siège de 1714 et fut transformé en caserne. Plus tard il fut récupéré par la ville qui le modernisa. Joan Soler i Faneca fut chargé de ces transformations qui durèrent entre 1774 et 1802. Elles furent achevées par Tomás Soler et Joan Fàbregas. De ces travaux, le plus notable est l'ensemble extérieur qui recouvre complètement la salle gothique (Salle des contrats), les salles néoclassiques de la chambre de commerce et le patio où se trouve la fontaine de Neptune de Nicolau Travé de cette époque.

À partir de 1775 s'établit dans le bâtiment l' « école gratuite de dessin » qui donna naissance à l'école des arts et offices de Barcelone, plus connue comme école de la Llotja et l'académie catalane royale des beaux-arts de Saint-Georges qui occupe toujours la partie supérieure de l'édifice bien que l'école eût été déplacée.

Ce fut durant de nombreuses années la bourse de Barcelone. Actuellement, c'est le siège de la chambre de commerce, d'industrie et de navigation de Barcelone et de l'académie royale des beaux-arts de Saint Georges, qui conserve un important fonds d'art et qui sert de musée pour les œuvres des XVIIIe et XIXe siècles.

L'édifice

La construction est haute de 22 mètres et ses façades sont surmontées par quatre frontons dont l'importance signale celle de la rue par laquelle on y accède, ou plus exactement l'importance de la rue par laquelle on accédait à l'édifice à son inauguration puisque le Passeig Isabelle II était occupé par la Muraille de la mer.

La salle des contrats est le plus important élément de l'époque médiévale. C'est une grande salle de 14m de haut avec 4 colonnes et six arcs qui soutiennent des plafonds de bois et les étages supérieurs. Ils sont peints aux couleurs du roi (Pierre IV d'Aragon) et de la ville (Conseil des Cent) qui impulsèrent sa construction.

Le bâtiment moderne est l’œuvre néoclassique la plus importante de Barcelone. On note l'escalier et le traitement des façades avec leurs traitement de la pierre. Certaines salles de l'étage principal gardent leurs décorations de l'époque et de nombreuses œuvres d'art. Parmi elles, dans le Salon doré se trouve la sculpture Lucrecia, de Damià Campeny, une des grandes œuvres néoclassiques d'Europe.

Protection

Le bâtiment fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [1].

  • Escalier néoclassique
    Escalier néoclassique
  • Fontaine de Neptune
    Fontaine de Neptune
  • Salon doré
    Salon doré
  • Académie royale des beaux-arts
    Académie royale des beaux-arts
  • Salle des contrats.
    Salle des contrats.
  • Salle du consulat
    Salle du consulat

Notes et références

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Puentenja et le n° de référence RI-51-0000423.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Barcelona pam a pam. Alexandre Cirici. Ed. Teide. Barcelona, 1973.
  • La llotja de Barcelona (L’art gòtic a Catalunya. Arquitectura III). Magda Bernaus. Enciclopèdia Catalana. Barcelona, 2003.

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Loge de mer de Barcelone
Listen to this article