Louis-Napoléon Audet - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Louis-Napoléon Audet.

Louis-Napoléon Audet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Louis-Napoléon Audet (1881 - 1971) est un architecte québécois.

Il est connu pour avoir construit les églises de plusieurs paroisses au Québec. Il a été élu membre de l'association des architectes de la province de Québec le 12 février 1907 et en 1948, fut à la tête de cette association. En 1937, il devient agrégé de l'Institut royal d'architecture du Canada et vice-président de cet institut en 1952. Il reçut la médaille de l’Association des architectes paysagistes du Québec, de chevalier de l’Ordre Latin du Mérite Diocésain, tout en étant président de la Chambre de Commerce de Sherbrooke. Il fut aussi président de l’AAPQ en 1948. Le 28 septembre 1957, le jour de la bénédiction de la Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke qu'il a conçu, il fut nommé commandeur de l’Ordre de Saint-Sylvestre.

Il se retire du métier à l'âge de 88 ans. En 1987, la Ville de Sherbrooke attribue son nom à une rue. En 2009, la ville de Sherbrooke organise un concours d'architecture dont le prix du jury porte le nom de Louis-N. Audet. C'est en 1908 que son fils Jean-Paul Audet est né, qui deviendra aussi un architecte reconnu.

Œuvres

  • Soubassement de l'église Immaculée-Conception de Sherbrooke, 1910
  • Église Saint-Patrick de Sherbrooke, 1910
  • Église Saint-Jean-l'évangéliste de Coaticook, 1911 (incendiée en 1949)
  • Église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic,1912
  • Église de Saint-Julien, 1912[1]
  • Église de Saint Adrien de Ham, 1912
  • Église Sainte-Suzanne de Stanhope, 1914
  • Église de Saint-Georges-de-Windsor, agrandissement en 1914
  • Église Saint-Joseph de Ham-Sud, 1917
  • Église Sacré-Cœur de Stanstead, 1917
  • Église Saint-Patrice de Magog, reconstruction du clocher en 1918
  • Église de Saint-Edmond-de-Grantham, 1917
  • Église de St. Augustine, 1919
  • Église de Sainte-Anne-des-Monts, 1919
  • Église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie de Waterville, 1919
  • Synagogue de Sherbrooke, 1920
  • Église Saint-Aimé d'Asbestos, 1921
  • Église Sainte-Thérèse d'Avila de Sherbrooke, 1922
  • Église Saint-Louis-de-France d'East-Angus, 1920-1923
  • Église de Saint-Frédéric-de-Drummondville, 1923
  • Église de Saint-Roch de Québec (intérieur), 1923
  • Église Sainte-Luce de Disraëli, 1924
  • Église de Sainte-Christine d'Acton, 1926
  • Église de Sainte-Anne de Ristigouche, 1927
  • Église de Saint-Alphonse-d'Youville, 1929
  • Église Sainte-Famille de Granby, 1930
  • Église de l'immaculée-Conception-de-Bellerive à Valleyfield, 1936
  • Église de Sainte-Brigitte de Maria, 1937
  • Église Saint-Antoine de Lennoxville, 1953
  • Cathédrale Notre-Dame-de-L'Assomption de Moncton, 1939
  • Cathédrale Sacré-Cœur de Bathurst, 1959
  • Séminaire de Trois-Rivières, 1929
  • Collège de Lévis
  • Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré, 1934
  • Le 2015 rue Drummond, 1920
  • Archevêché de Sherbrooke, 1916
  • Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke, soubassement en 1914, église supérieure en 1957
  • Couvent des Petites Sœurs de la Sainte-Famille, 1930
  • Chapelle des Filles-de-la-Charité-du-Sacré-Cœur-de-Jésus de Sherbrooke, 1930
  • Chapelle du Grand Séminaire de Sherbrooke, 1940
  • Chapelle de la maison-mère de la Congrégation de Notre-Dame à Westmount, 1950
  • Chapelle Marie-Reine-des-Cœurs à Drumondville, 1953
  • Chapelle des sœurs servantes du Très-Saint-Sacrement à Sherbrooke, 1957
  • Cathédrale Sainte-Cécile de Salaberry-de-Valleyfield,1934
  • Cathédrale de Saint-Paul en Alberta
  • Hôtel-Dieu de Sherbrooke
  • Mont-Notre-Dame de Sherbrooke
  • Église St-Simon et St-Jude de Grande-Anse
  • Couvent des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame à Pointe-Claire, 1962

Le fonds d’archives de Louis-Napoléon Audet est conservé au centre d’archives de Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Louis-Napoléon Audet
Listen to this article