Luciana Castellina - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Luciana Castellina.

Luciana Castellina

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2019). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Luciana Castellina

Luciana Castellina en 1976.
Fonctions
Députée européenne

(20 ans et 2 jours)
Élection 10 juin 1979
Réélection 17 juin 1984
15 juin 1989
12 juin 1994
Législature 1re, 2e, 3e et 4e
Groupe politique CDI (1979-1984)
ARC (1984)
COM (1985-1993)
NI (1993-1994)
GUE (1994-1995)
GUE/NGL (1995-1999)
Députée italienne

(1 an, 11 mois et 22 jours)
Législature XIe

(3 ans, 11 mois et 19 jours)
Législature IXe

(7 ans et 6 jours)
Législature VIIe et VIIIe
Biographie
Date de naissance (92 ans)
Lieu de naissance Rome (Royaume d'Italie)
Nationalité italienne
Parti politique PCI (1947-1969)
Il Manifesto (1969-1974)
PdUP (1974-1984)
PCI (1984-1991)
PDS (1991)
PRC (1991-1995)
MCU (1995-1998)
SEL (2015-2017)

Luciana Castellina (née le [1] à Rome) est une femme politique, journaliste et écrivaine italienne.

Biographie

Luciana Castellina est diplômée en droit de l'Université de Rome « La Sapienza »[2]. Elle épouse en premières noces Alfredo Reichlin. D'abord membre du Parti communiste italien (PCI), elle le quitte en 1969 lors de la scission du groupe organisé autour de la revue Il Manifesto. Elle rejoint ensuite le Parti d'unité prolétarienne pour le communisme (PdUP). Élue à la chambre des députés en 1976, elle devient chef du groupe parlementaire que son parti forme alors avec la Démocratie prolétarienne. Elle retourne en 1984 au PCI, lors de l’absorption du PdUP par ce dernier. En 1991, elle participe à la fondation du Parti de la refondation communiste puis, en 1995, à celle du Mouvement des communistes unitaires.

Elle a été députée européenne pendant quatre législatures, de 1979 à 1994.

Très respectée par Nichi Vendola, le chef de la gauche radicale italienne, elle est désignée, au mois de , candidate à la présidence de la République pour briguer la succession du chef de l'État démissionnaire, Giorgio Napolitano, bien que ses chances d'être élue soient nulles. Elle recueille successivement, lors des trois premiers tours de scrutin, les voix des parlementaires de Gauche, écologie et liberté (SEL), soit 37, 34 puis 33 voix. Sa candidature est retirée lors du quatrième tour, à l'issue duquel est finalement élu le juge constitutionnel Sergio Mattarella.

Bibliographie

Notes et références

  1. « Castellina », sur catalogue.bnf.fr
  2. « Luciana Castellina », sur cccb.org
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Luciana Castellina
Listen to this article