Madame Satan - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Madame Satan.

Madame Satan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Madame Satan

Titre original Madam Satan
Réalisation Cecil B. DeMille
Scénario Jeanie Macpherson
Gladys Unger
Elsie Janis
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine
États-Unis
Genre Film musical
Durée 116 minutes
Sortie 1930


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Madame Satan (Madam Satan) est une comédie musicale à grand spectacle réalisée par Cecil B. DeMille pour la Metro-Goldwyn-Mayer en 1930. La première partie est un vaudeville, mais le film prend une autre dimension avec la fête dans le dirigeable : cette partie fut tournée en technicolor[1]. L'ensemble sortit cependant en noir et blanc, en raison du mouvement d'opinion contre les dépenses exagérées au cinéma, alors que la crise de 1929 venait d'éclater. Le film fut un four au box-office américain[2]. La copie originale en couleur est aujourd'hui perdue.

Synopsis

Une femme du monde un peu froide, Angela Brooks (Kay Johnson), découvre que son époux (Reginald Denny) la trompe. Celui-ci tente de faire passer sa maîtresse, la danseuse Trixie (Lillian Roth) pour la femme de son ami Jimmy Wade (Roland Young). La situation se complique lorsque après une scène, Angela arrive chez Trixie. Elle la met finalement au défi de l'empêcher de reconquérir son mari.

Le lendemain a lieu un grand bal costumé organisé par Jimmy Wade à bord d'un zeppelin. Après le "ballet électrique", au moment où la fête bat son plein, apparaît soudain "Madame Satan", une inconnue d'une séduction torride, prête à entraîner tous les hommes en enfer, en particulier Bob Brooks. Mais à l'extérieur, le temps commence à se gâter...

Fiche technique

Distribution

Notes et références

  1. Los Angeles Times: Feb 21, 1930. p. A10
  2. La fabuleuse histoire de la Metro Goldwyn Mayer en 1774 films (trad. de l'anglais), Bagneux, Le livre de Paris - Odege, , 67 p. (ISBN 2-245-00616-X), p. 225


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Madame Satan
Listen to this article