Margaret Mead ( à Philadelphie à New York) est une anthropologue américaine.

Margaret Mead
Margaret Mead en 1948.
Biographie
Naissance
Philadelphie
Décès (à 76 ans)
New York
Nationalité Américaine
Père Edward Sherwood Mead (d)
Mère Emily Fogg (d)
Conjoint Gregory Bateson (-), Luther Sheeleigh Cressman (en) (-) et Reo Fortune (-)
Enfants Mary Catherine Bateson
Thématique
Formation Barnard College, université Columbia (jusqu'en ), université DePauw et Solebury School (en)
Profession Conservateur de musée, anthropologue (en), écrivain ou écrivaine et réalisateur ou réalisatrice
Employeur Université Columbia, université de Rhode Island et musée américain d'histoire naturelle
Distinctions Médaille présidentielle de la Liberté, prix Kalinga (), prix William-Procter (en) (), National Women's Hall of Fame (), membre de l'Académie américaine des arts et des sciences (d), docteur honoris causa de l'université de Miami (d) () et médaille d'or de la Society of Woman Geographers (d) ()
Membre de Société américaine de philosophie, Académie américaine des arts et des sciences, Académie américaine des arts et des lettres, Association américaine pour l'avancement des sciences et Académie américaine des sciences (depuis )

Formée à l'université Columbia par Franz Boas, Margaret Mead a contribué à populariser les apports de l'anthropologie culturelle aux États-Unis et dans le monde occidental[1]. Figure centrale de la deuxième vague féministe, ses travaux portent notamment sur le rapport à la sexualité dans les cultures traditionnelles de l'Océanie et du sud-est asiatique et sur la division sexuelle du travail[2].

Son travail sur la sexualité des Samoans a suscité la controverse[3].

Dans le contexte de la révolution sexuelle des années 1960, Mead était en faveur d'une ouverture des mœurs sexuelles au sein de la vie traditionnelle religieuse occidentale.