Marie-Anne Comnène - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Marie-Anne Comnène.

Marie-Anne Comnène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie-Anne Comnène
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
CargèseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Enfant

Marie-Anne Comnène, de son nom complet Marianne Françoise Regazzacci-Stephanopoli, née le à Cargèse (Corse-du-Sud) et morte en 1978[1], est une romancière, une traductrice et une historienne française de lointaine ascendance grecque.

Famille

Marie-Anne Comnène est une descendante de Démétrius Stephanopoli de Comnène, que le roi Louis XVI a reconnu comme le descendant du dernier empereur de Trébizonde David II.

Elle se marie le 9 mars 1916 avec le critique littéraire français Benjamin Crémieux (1888-1944).

Œuvres

Traductions

Marie-Anne Comnène et son époux Benjamin Crémieux ont traduit plusieurs œuvres du dramaturge italien Luigi Pirandello. Parmi celles-ci, on trouve :

  • Liola, Tout pour le mieux, Méfie-toi, Giacomino, La Jarre (1952)
  • Six personnages en quête d'auteur (1955)
  • Ou d'un seul ou d'aucun, L'Amie des femmes, On ne sait comment, Lazare, C'était pour rire, Eve et Line, Le Devoir du médecin (1957)
  • Vieille Sicile : Dix nouvelles (1958)
Romans et nouvelles
  • Rose Colonna (1930)
  • Violette Marinier (1931)
  • Le Bonheur (1932)
  • L'Ange de midi (1934)
  • Arabelle, femme (1936)
  • Grazia (1938)
  • L’Homme aux yeux gris (1937)
  • La Surprise (1941)
  • France (1945)
  • Contes de Noël (1946)
  • Joconde (1950)
  • Pauline Argyropoulos et le journal d'une femme amoureuse (1954)
  • Olivier ou la Lumière de Septembre (1956)
Histoire de la Corse
  • Cargèse : une colonie grecque en Corse (1959)

Notes et références

  1. Fiche SUDOC de Marie-Anne Comnène
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Marie-Anne Comnène
Listen to this article