Marie Curie

physicienne et chimiste française d'origine polonaise / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Marie Skłodowska-Curie, ou simplement Marie Curie, née Maria Salomea Skłodowska (prononcé [ˈmarja salɔˈmɛa skwɔˈdɔfska] Écouter) le à Varsovie (royaume de Pologne, sous domination russe) et morte le à Passy, dans le sanatorium de Sancellemoz (Haute-Savoie), est une physicienne et chimiste polonaise, naturalisée française par son mariage avec le physicien Pierre Curie en 1895.

Marie Skłodowska-Curie
Marie Skłodowska-Curie vers 1920.
Nom de naissance Maria Salomea Skłodowska
Naissance
Varsovie (Royaume du Congrès, actuelle Pologne)
Décès (à 66 ans)
Passy (France)
Nationalité Polonaise par naissance, Française par mariage
Résidence Paris
Domaines Physique nucléaire
Radiochimie
Radiologie
Institutions École municipale de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris, Faculté des sciences de l'université de Paris, Institut du radium de l'Institut Pasteur et de l'université de Paris.
Diplôme Faculté des sciences de Paris
Renommée pour Travaux sur la radioactivité naturelle et la découverte du radium et du polonium
Distinctions Prix Nobel de physique 1903
Prix Nobel de chimie 1911

En 1903, Marie et Pierre Curie (1859-1906) partagent avec Henri Becquerel le prix Nobel de physique pour leurs recherches sur les radiations (radioactivité, rayonnement corpusculaire naturel). En 1911, elle obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium.

Scientifique d'exception, elle est la première femme à avoir reçu le prix Nobel et, à ce jour, la seule femme à en avoir reçu deux. Elle reste la seule personne à avoir été récompensée dans deux domaines scientifiques distincts[1]. Elle est également la première femme lauréate, avec son mari, de la médaille Davy de 1903 pour ses travaux sur le radium[2].

Une partie de ses cahiers d'expérience est conservée à la Bibliothèque nationale de France et accessible sous forme numérisée[3].