Maxime Urruty - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Maxime Urruty.

Maxime Urruty

Maxime Urruty
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2011ASM VTT Levens
2012SC Nice Jollywear
2013-2017Creuse Oxygène Guéret
2018GSC Blagnac Vélo Sport 31
2019-2020Pro Immo Nicolas Roux
Équipes professionnelles

Maxime Urruty, né le à Nice, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Nice Métropole Côte d'Azur. Il est notamment deuxième du championnat de France amateurs en 2019.

Biographie

Né à Nice, Maxime Urruty a une sœur, Lucie, qui est également coureuse cycliste.

Débuts en VTT

Il intègre le Pôle espoirs de Nice à 16 ans, et se consacre au VTT cross-country dans les catégories de jeunes[1]. En cadets, il gagne la Coupe de France et devient vice-champion de France.

En 2011, chez les juniors, il devient vice-champion national, remporte de nouveau la Coupe de France, termine troisième du championnat d'Europe et de deux épreuves de la Coupe du monde, ou encore neuvième du championnat du monde[2].

Carrière en division nationale

2012 : SC Nice Jollywear

En 2012, il rejoint le Sprinteur Club de Nice pour son passage dans les rangs espoirs[3]. Alors qu'il court en deuxième catégorie, il s'impose au mois de juillet sur le Grand Prix d'Antibes devant son coéquipier Florent Icard[4]. Toujours actif en VTT, il termine troisième du championnat de France de cross-country espoirs.

2013-2017 : Creuse Oxygène Guéret

Il signe ensuite avec le club Creuse Oxygène en 2013, qui postule à la division nationale 3[5]. Cependant, il traverse une période difficile en contractant un staphylocoque à la tête puis une septicémie, apparus consécutivement à un accident de la route. Ces problèmes de santé l'obligent à subir deux opérations et un traitement antibiotique pendant six mois[1].

En 2015, il devient double champion du Limousin, en ligne et en contre-la-montre.

En 2016, il choisit de délaisser le VTT mi-juillet après avoir disputé le championnat de France pour se consacrer à la route[6]. Il obtient son premier succès en catégorie élite nationale sur la seconde étape de l'Estivale bretonne, au circuit du Ponthou[7]. Cette même année, il obtient diverses places d'honneur en terminant notamment cinquième du Grand Prix de Cherves (Coupe de France DN2), septième de la Route d'or du Poitou, huitième de Vassivière-Feytiat et du Mémorial d'Automne ou encore neuvième du Saint-Brieuc Agglo Tour.

Maxime Urruty réalise un bon début de saison 2017, pour son dernier exercice au club de Creuse Oxygène. Sixième du Grand Prix de Saint-Étienne Loire et du Grand Prix de Buxerolles[8], il s'impose ensuite sur le Tour du Pays Saint-Pourcinois puis prend la troisième place du Circuit boussaquin[1]. Lors de l'Essor breton, il se classe deuxième de la dernière étape, devancé au sprint par le vainqueur final Maxime Cam[9]. Dans la foulée, il participe au Tour du Jura, épreuve de classe 2, où il termine quatrième de la première étape et remporte le classement des sprints. En août, il s'adjuge le classement de la montagne du Tour de Namur, en Belgique.

2018 : GSC Blagnac Vélo Sport 31

Après quatre années passées au Creuse Oxygène Guéret, il décide de rejoindre le GSC Blagnac Vélo Sport 31 en 2018, dans le Sud-Ouest, et s'installe à Toulouse où sa conjointe est étudiante[10]. Il obtient son premier succès en mai en s'imposant sur l'étape inaugurale du Tour du Loiret, après un début de saison difficile[11],[12]. En juin, il se classe troisième du championnat d'Occitanie et des Boucles du Tarn et du Sidobre. Durant l'été, il remporte La Polysostranienne, épreuve "toutes catégories", puis la deuxième étape des Quatre Jours des As-en-Provence, en réglant au sprint un groupe d'échappés[13]. En outre-mer, il finit troisième du Tour Tahiti Nui, disputé sur cinq étapes[14].

2019-2020 : Pro Immo Nicolas Roux

Il change de nouveau d'équipe en 2019 en rejoignant le Team Pro Immo Nicolas Roux[15]. Il suit par la même occasion son directeur sportif Nicolas Vogondy, qui rejoint également l'encadrement du club auvergnat[16]. Il y réalise le meilleur début de saison de sa carrière, en terminant deuxième de Le Poinçonnet-Limoges, du Grand Prix de Buxerolles et troisième du Circuit de l'Essor[17]. C'est finalement sur le Tour de la Charente Limousine qu'il renoue avec le succès, le . Durant ce même printemps, il se classe deuxième du Circuit boussaquin, troisième d'une étape du Tour de Saône-et-Loire et septième du Circuit des monts du Livradois. Dans le calendrier de l'UCI Europe Tour, il se distingue en prenant la deuxième place du Tour d'Eure-et-Loir, et ce devant plusieurs coureurs professionnels[18]. Le , il passe proche de l'exploit en devenant vice-champion de France amateurs, seulement devancé dans le dernier kilomètre par le jeune Alexis Renard[19],[20]. Dans les semaines qui suivent, il obtient de nouvelles places d'honneur : deuxième du Grand Prix d'Oradour-sur-Vayres, troisième du Grand Prix de la Sologne des Étangs et quatrième du Tour d'Auvergne. En Coupe de France DN1, il prend la sixième place du Grand Prix de Cherves. Début août, il s'impose en outre-mer sur la première étape du Tour de la Guadeloupe, et s'empare par la même occasion du maillot de leader[21]. Au classement général final, il se classe quatorzième, à près d'un quart d'heure du vainqueur Adrien Guillonnet.

Palmarès sur route

Par année

Classements mondiaux

Année 2019
UCI Europe Tour 693e[22]

Palmarès en VTT

Championnats d'Europe

Championnats de France

Autres

  • 2009
    • Coupe de France cadets
  • 2011
    • Coupe de France juniors

Palmarès en cyclo-cross

Notes et références

  1. a b et c Xavier Georges, « Maxime Urruty, comme une renaissance », sur lepopulaire.fr,
  2. Nicolas Gachet, « DN3 : Six arrivées au Sprinter Club Nice », sur directvelo.com,
  3. Nicolas Gachet, « DN3 : Six arrivées au Sprinter Club Nice », sur directvelo.com,
  4. Frédéric Gachet, « Grand Prix d'Antibes : Classement », sur directvelo.com,
  5. Nicolas Gachet, « Julien Lamy et Maxime Urruty à Creuse Oxygène », sur directvelo.com,
  6. Dominique Turgis, « Maxime Urruty trouve sa voie sur la route », sur directvelo.com,
  7. « À Gaudu l'Estivale Bretonne, à Urruty le Ponthou », sur ouest-france.fr,
  8. Jean-Michel Ruscitto, « Maxime Urruty : « Une histoire de feeling » », sur directvelo.com,
  9. Yves-Marie Théréné, « Essor Breton. Fallait pas énerver Maxime Cam... », sur letelegramme.fr,
  10. Antoine Pouillard, « Maxime Urruty : « Le moment idéal pour partir » », sur directvelo.com,
  11. Clément Greck, « Cyclisme : Maxime Urruty (Blagnac), premier leader du Tour du Loiret », sur larep.fr,
  12. Nicolas Gachet, « Maxime Urruty : « Plus tôt que prévu » », sur directvelo.com,
  13. Nicolas Mabyle, « Maxime Urruty : « J’ai pris confiance en moi » », sur directvelo.com,
  14. Vaitiare Pereyre-Gobrait, « CYCLISME - Tour Tahiti Nui 2018 - Deuxième victoire historique pour Taruia Krainer », sur ladepeche.pf,
  15. Robin Bruno, « Maxime Urruty adaptera sa saison », sur directvelo.com,
  16. Raphaël Rochette, « Maxime Urruty rejoint le Team Pro Immo Nicolas Roux », sur lamontagne.fr,
  17. Raphaël Rochette, « Maxime Urruty (Pro Immo) : "Je ne vais pas freiner !" », sur lamontagne.fr,
  18. Raphaël Rochette, « Urruty et Pro Immo deuxièmes du Tour d'Eure-et-Loir », sur lamontagne.fr,
  19. « Maxime Urruty vice-champion de France amateurs », sur lamontagne.fr,
  20. Antoine Pouillard, « Maxime Urruty : « C’est de ma faute » », sur directvelo.com,
  21. « Urruty lève les bras, Team Pro Immo donne le ton », sur guadeloupe.franceantilles.fr,
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2019 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  23. Nicolas Gachet, « Cyclo-cross de La Colle-sur-Loup : Classements », sur directvelo.com,
  24. Frédéric Gachet, « Cyclo-cross de Mandelieu : Classements », sur directvelo.com,
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Maxime Urruty
Listen to this article