cover image

La Mercedes-Benz W125 est une voiture de Grand Prix conçue par Rudolf Uhlenhaut pour la saison 1937 des Grands Prix. Elle permet à l'allemand Rudolf Caracciola de remporter son second titre de champion d'Europe des pilotes et à de nombreux autres pilotes de finir aux places d'honneur.

Mercedes-Benz W125
La Mercedes-Benz W125 du musée de Donington.
Présentation
Équipe Daimler-Benz AG
Constructeur Mercedes-Benz
Année du modèle 1937
Concepteurs Albert Heess
Max Sailer
Rudolf Uhlenhaut
Max Wagner
Spécifications techniques
Châssis Tubes ovales en molybdène nickel-chrome
Nom du moteur M125
Cylindrée 5 560 cm3
Configuration 8 en ligne
Position du moteur Longitudinale avant
Boîte de vitesses Mercedes-Benz
Nombre de rapports 4
Type manuelle synchronisée
Cockpit Monoplace
Dimensions et poids Poids : 804,5 kg
Carburant 40 % d'alcool méthylique, 32 % de benzène%, 24 % d'alcool éthylique et 4 % d'essence légère
Histoire en compétition
Pilotes Rudolf Caracciola
Christian Kautz
Hermann Lang
Richard Seaman
Manfred von Brauchitsch
Goffredo Zehender
Début 1937 au GP de Tripoli
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
12659
Championnat pilote Rudolf Caracciola : Champion avec 13 points
Christian Kautz : 3e ex-æquo avec 19 points
Hermann Lang : 3e ex-æquo avec 19 points
Richard Seaman : 15e ex-æquo avec 34 points
Manfred von Brauchitsch : 2e avec 15 points
Goffredo Zehender : 20e ex-æquo avec 36 points

Chronologie des modèles (1937)

Le moteur, est un 8 cylindres en ligne suralimenté type M125. D'une cylindrée de 5 662,85 cm3 (94.0 × 102 mm), le moteur, grée avec un Compresseur Roots, développe 595 ch (444 kW). En essais, les moteurs ont atteint jusqu'à 637 ch à 5 800 tr/min. La puissance à 2 000 tr/min était de 245 ch. En 1938, la règlementation change et limite la cylindrée à 3 000 cm3 obligeant Mercedes-Benz à produire le modèle Mercedes-Benz W154.

La W125 a été considérée comme la voiture de course la plus puissante pendant près de 30 ans, jusqu'à l'apparition des énormes V8 américains du championnat CanAm au milieu des années 1960. En Formule 1, il faudra attendre le milieu des années 1980 et l'avènement des moteurs turbocompressés pour atteindre une puissance équivalente à celle du moteur M125.

La W125 était capable d'atteindre des vitesses supérieures à 300 km/h, plus particulièrement, le modèle équipé d'une carrosserie streamline vu sur l'Avus en 1937.

Le 28 janvier 1938, Rudolf Caracciola réalise un record de vitesse sur une W125 Rekordwagen à 432,7 km/h sur un kilomètre. La voiture, motorisée par un moteur V12 DAB de 5 576,75 cm3 (82,0 × 88 mm) développait 726 ch à 5 800 tr/min. Trop lourd, le moteur faisait dépasser le poids maximum autorisé en course, empêchant la voiture de s'engager en Grand Prix.