Monastère des Ursulines de Québec - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Monastère des Ursulines de Québec.

Monastère des Ursulines de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monastère des Ursulines de Québec

Chapelle des Ursulines
Présentation
Culte catholique
Rattachement Ordre de Sainte-Ursule
Début de la construction 1687
Protection Immeuble patrimonial classé (2011, no 110102)
Lieu historique national (1988)
Site web www.polecultureldesursulines.ca et www.polecultureldesursulines.ca/englishVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Canada
Province
 Québec
Ville Québec
Coordonnées 46° 48′ 44″ nord, 71° 12′ 29″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Québec

Monastère des Ursulines de Québec

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

Monastère des Ursulines de Québec

Le monastère des Ursulines de Québec, fondé en 1639, est la plus ancienne institution d'éducation pour les femmes de l'Amérique du Nord.

Histoire

Origines

Les premiers membres de l'Ordre de Sainte-Ursule arrivent en Nouvelle-France le . Un couvent est établi par Marie de l'Incarnation, aidée par la riche veuve Marie Madeleine de la Peltrie, dans la basse-ville du Vieux-Québec. Trois ans plus tard, elles déménagent à l'emplacement actuel du monastère, lieu qui leur est cédé par la Compagnie de la Nouvelle-France. Leurs premiers élèves étaient des filles amérindiennes, avec qui elles eurent de meilleurs résultats qu'en avait eu les jésuites avec les garçons. Ce premier couvent brûle en 1650.

Le missionnaire Jérôme Lalemant, qui évangélisa les Hurons, établit des règles de fonctionnement pour l'institution religieuse. La première célébration de la fête du Nouveau Monde eut lieu dans le couvent le . Le registre de la Confrérie du Sacré-Cœur débute en 1716. Le pape Clément XI l'a enrichie d'indulgences en 1718.

Le couvent a subi le siège et le bombardement de Québec en 1690, et un second siège par James Wolfe en 1759. Après la bataille du 13 septembre 1759, au terme de laquelle la garnison de Québec se rendit à l'armée de Wolfe, le général français, Montcalm, tué pendant les combats, fut enterré la nuit dans la chapelle du couvent.

Le premier gouverneur anglais, Murray, a utilisé une partie du monastère comme quartier général. Les gouverneurs et les vice-rois, et anglais et français, furent toujours respectueux envers l'institution.

  • Vue en 1761
    Vue en 1761
  • Le monastère en 1879
    Le monastère en 1879
  • Le monastère en 1940
    Le monastère en 1940

De nos jourS

La chapelle privée du monastère des Ursulines, tableau de 1840.
La chapelle privée du monastère des Ursulines, tableau de 1840.

Le couvent des Ursulines de Québec est reconnu comme patrimoine de l'Unesco. On y retrouve de nos jours la chapelle des Ursulines et le musée des Ursulines de Québec. L'école des Ursulines de Québec, toujours en activité, accueille aussi des garçons depuis 2010. Cette école possède un second campus à Loretteville.

Le 18 septembre, il est prévu que les Ursulines et les employés quittent progressivement le monastère. Les Ursulines s'installeront dans une résidence pour personnes âgées.[1] La Ville de Québec doit se pencher sur la nouvelle vocation du monastère. Elle n’exclut pas d’aménager le nouveau siège de l’Organisation des villes du patrimoine mondial à l’intérieur ses murs.[2]

Personnalités associées

Marguerite d'Youville, fondatrice des Sœurs de la Charité de Montréal, dites les "Sœurs Grises", fut élève au couvent des Ursulines.

La première Mère Supérieure élue, après la conquête de la Nouvelle-France, était Mère Esther Marie-Joseph Wheelwright de l'Enfant Jésus. Celle-ci avait été prise captive lors d'un raid et adoptée par une famille d'Abénaquis. Elle fut libérée des Abénaquis par le prêtre jésuite Père Bigot, et elle fut aussi une protégée du Gouverneur Général de la Nouvelle-France, Philippe de Rigaud de Vaudreuil[3]..  

Notes et références

  1. Zone Société - ICI.Radio-Canada.ca, « Le dernier adieu des Ursulines à leur monastère », sur Radio-Canada.ca (consulté le 12 septembre 2018)
  2. Zone Société - ICI.Radio-Canada.ca, « Les Ursulines vont quitter le Vieux-Québec », sur Radio-Canada.ca (consulté le 12 septembre 2018)
  3. (en) Julie Wheelwright, Esther : the remarkable true story of Esther Wheelwright : puritan child, native daughter, Mother Superior, Toronto, HarperCollins Canada, (ISBN 9780002007238)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Monastère des Ursulines de Québec
Listen to this article