For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for NOTAR.

NOTAR

1 Entrée d'air 2 Ventilateur à pas variable 3 Poutre de queue avec évents (effet Coandă) 4 Stabilisateurs verticaux 5 Propulseur orientable à jet direct 6 Rampe de descente 7 Section de sortie de la rampe de régulation de la circulation 8 Force résultante
1 Entrée d'air 2 Ventilateur à pas variable 3 Poutre de queue avec évents (effet Coandă) 4 Stabilisateurs verticaux 5 Propulseur orientable à jet direct 6 Rampe de descente 7 Section de sortie de la rampe de régulation de la circulation 8 Force résultante
Schéma du principe du NOTAR
Schéma du principe du NOTAR

Le NOTAR (NO TAil Rotor) est une formule de dispositif anticouple pour hélicoptères mise au point par Hughes Helicopters et reprise par McDonnell Douglas. Elle consiste, à l'aide d'une petite soufflante (entraînée par le(s) turbomoteur(s)) à créer une légère surpression dans la poutre de queue et à éjecter cet air basse pression le long de cette dernière par un évent d'environ un tiers de la longueur (effet Coandă) (compense environ 60 % du couple du rotor principal en vol stationnaire[1]) et tout à l'arrière de la poutre à travers une buse orientable pour compenser le couple de réaction du rotor principal (en bleu sur le schéma) ; la rotation de la buse est commandée par action du pilote sur le palonnier.

D'autre part, en vol stationnaire, le souffle du rotor principal qui touche la poutre de queue est utilisé pour compenser aussi le couple de réaction par l'effet aérodynamique « Coanda » qui crée sur la surface convexe de la poutre une zone de dépression, donc une force horizontale utilisable (en rouge sur le dessin du bas); la circulation contrôlée de la couche limite à la surface de la poutre est aidée par l'éjection continue d'air basse pression par deux fentes superposées horizontales percées sur le flanc droit.

Ce système permet d'économiser une partie de la puissance mécanique normalement prélevée par un rotor anti-couple. Il augmente également la sécurité - un rotor anticouple est à la fois particulièrement vulnérable, a fortiori sur les hélicoptères militaires, et dangereux, au sol, pour les personnes passant à proximité de celui-ci lorsqu'il est en fonctionnement . Il réduit le nombre de pièces en mouvement (sûreté de fonctionnement, réduction de la maintenance) et diminue fortement le bruit extérieur.

Des solutions comparables avaient été testées dans les années 1940 sur le Cierva W-9, le Hiller J-5 et dans les années 1950 par Jean Cantinieau sur l'Aerotecnica AC-12 « Norelfe » .

Notes et références

  1. « NOTAR® Technology - MD Helicopters », sur www.mdhelicopters.com (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
NOTAR
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.