Nobile T.34 Roma - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Nobile T.34 Roma.

Nobile T.34 Roma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nobile T.34 Roma[1]

Type Dirigeable
Constructeur
SCA - Umberto Nobile
Équipage 34
Premier vol 19 mars 1919
Mise en service 1920
Motorisation
Moteur(s) 1919 : 6 moteurs Ansaldo
1922 : 6 moteurs Liberty L-12
Puissance unitaire : 400 ch / 300 kW
Dimensions
Longueur 125 m
Diamètre 25,0 m
Volume 33 800 m3
Masses et capacité d'emport
Masse à vide 34 500 kg
Masse maximum 53 600 kg
Fret 19,10 t
Performances
Vitesse maximale 128 km/h

Le Nobile T.34 Roma est un dirigeable semi-rigide, conçu par l'ingénieur aéronautique italien Umberto Nobile ingénieur de génie et pionnier des dirigeables italiens. Construit en collaboration avec d'autres ingénieurs italiens spécialistes, Celestino Usuelli, Eugenio Prassone et Gaetano Crocco, l'aéronef fut fabriqué en Italie par la société SCA de Rome.

Le premier vol d'essai du T.34 eu lieu le 19 mars 1919. Il fut ensuite mis en service et effectuera 22 vols dont un vol en nocturne jusqu'à Naples et un autre jusqu'en Sicile. En mai 1921, il fut vendu à la marine des États-Unis qui le renomma Roma.

Histoire

Umberto Nobile introduisit sur le T.34 Roma plusieurs innovations pour améliorer les performances des dirigeables semi-rigides italiens. En fait, les dirigeables italiens utilisés pendant la Première Guerre mondiale par la Regia Marina pour la reconnaissance et par l'armée pour les bombardements, avaient des caractéristiques différentes des aéronefs comme les Zeppelin allemands, notamment au niveau de l'altitude maximale, limitée à 4 000 mètres pour les appareils italiens contre 5 000 m pour les Allemands ce qui les rendaient plus vulnérables face aux attaques des avions ennemis.

Les principales innovations consistaient à modifier les gouvernails et renforcer les poutres réticulaire de quille pour y fixer les moteurs portés à 6 au lieu des 4 couramment utilisés sur les appareils italiens.

Sa désignation officielle était « 18-M[2] ». Par la suite, il a été appelé T-34, car la capacité de levage de l'aéronef était d'environ 34 tonnes.

Le T.34 devient Roma aux États-Unis

En mai 1921, le T.34 est vendu à la United States Navy qui le renomme Roma.

Le premier vol aux États-Unis a lieu le 15 novembre 1921, à partir de la base de Langley en Virginie. Après un autre essai en vol, les performances obtenues avec les 6 moteurs Ansaldo d'origine furent jugées insatisfaisantes. Il fut donc décidé de remplacer ces moteurs d'origine par des moteurs Liberty.

Un des 6 moteurs Ansaldo qui équipaient le dirigeable T.34 Roma conservé au National Museum of the United States Air Force.
Un des 6 moteurs Ansaldo qui équipaient le dirigeable T.34 Roma conservé au National Museum of the United States Air Force.

Le premier vol avec la nouvelle configuration de moteur eu lieu le 21 février 1922 toujours sur la base de Langley. À bord se trouvaient 45 personnes, y compris des ingénieurs civils. Pendant le vol, la vitesse du dirigeable a atteint 90 km/h, mais à 14 h 19, le nez du dirigeable se brisa. Les dégâts rendirent le Roma ingouvernable et incapable de décoller de nouveau. Près de la base navale de Norfolk, alors que le dirigeable redescendait normalement au sol, il heurta une ligne électrique à haute tension. Au premier contact avec les câbles électriques sous tension, l'hydrogène pris feu provoquant une explosion. Il n'y eut que 11 survivants, tous gravement brûlés.

La première enquête attribua la cause à l'installation des nouveaux moteurs, mais l'enquête officielle statua que la cause de l'accident n'avait pu être identifiée avec certitude.

Cet accident qui fut suivi, quelques mois plus tard, par celui du dirigeable britannique R38 (ZR-2), acheté également par l'US Navy et appelé simplement ZR-2, incita les États-Unis à reconsidérer l'utilisation de l'hydrogène. Ainsi, le dirigeable rigide en cours de fabrication à Lakehurst, le ZR-1 Shenandoah, fut il rempli d'hélium.

Le dirigeable T.34 Roma était destiné à la base de Brooks, près de San Antonio au Texas, base militaire comportant une école de formation pour les observateurs de l'armée américaine.

Le National Museum of the United States Air Force, situé sur la base aérienne de Wright-Patterson, conserve et expose un des 6 moteurs Ansaldo installé à l'origine sur le dirigeable T.34 Roma.

Bibliographie

Notes et références

  1. (en) New York Times, « Roma was Largest Semi-rigid Airship » [PDF], (consulté le 24 avril 2016)
  2. Tous les dirigeables militaires italiens était caractérisés par les lettres M et P
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Nobile T.34 Roma
Listen to this article