Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador.

Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador

Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador

Logotype officiel.
Présentation
Chef Andrew Furey
Fondation 1948
Siège Suite 205, Beothuk Building
20 Crosbie Place
Saint-Jean
Niveau Provincial
Président John Allan
Positionnement Centre
Idéologie Libéralisme
Affiliation nationale Parti libéral du Canada
Couleurs Rouge
Site web http://www.nlliberals.ca/
Représentation
Chambre d'assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador
22  /  40

Le Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador est un parti politique dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador[1], au Canada. Le parti est une aile provinciale du Parti libéral du Canada[2].

Origines

Le Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador a dominé la vie politique de la province. Dirigé par Joey Smallwood[3], le parti reste au pouvoir depuis l'entrée de Terre-Neuve-et-Labrador dans la Confédération canadienne en 1949 jusqu'en 1972[4].

Les libéraux de Smallwood favorise la diversification de l'économie de la province par le biais de divers mégaprojets. Le gouvernement provincial investit dans la construction d'usines, l'industrie des pâtes et papiers, l'industrie pétrolière, des projets d'hydroélectricité, la construction d'autoroutes et d'écoles, la relocalisation de villages ruraux dans de plus grands centres et d'autres projets. Ces projets sont souvent très coûteux et donnent peu de résultats.

Le parti sous Clyde Wells

En 1989, Clyde Wells[5] et le Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador reviennent au pouvoir, mettant ainsi fin à 17 ans de gouvernement conservateur. Wells doit faire face à de graves problèmes économiques quand, en 1992, le gouvernement fédéral déclare un moratoire sur la pêche à la morue de l'Atlantique en raison de la baisse des captures[4]. Lorsque Wells prend sa retraite en 1996, il est remplacé par l'ancien ministre fédéral libéral Brian Tobin. Tobin retourne à la politique fédérale en 2000, après seulement quatre ans à titre de premier ministre.

Le parti d'opposition

En 2003, les libéraux passent quatorze ans au pouvoir sous la direction de quatre chefs différents. La désaffection du public s'est accrue, entraînant leur défaite électorale contre Danny Williams et les conservateurs. Grimes reste chef libéral jusqu'à sa retraite le , date à laquelle il est remplacé, initialement à titre provisoire, par Gerry Reid.

L'avocat Jim Bennett est acclamé chef du parti le , après qu'aucun autre candidat ne se soit présenté pour le poste. Le , Bennett démissionne de son poste de chef libéral, trois mois seulement après avoir été acclamé au poste. Reid reprend ensuite la direction, maintenant de façon permanente, et mène le parti aux prochaines élections.

Avec seulement trois membres réélus à la suite des élections générales de 2007, le parti décide qu'Yvonne Jones agirait provisoirement comme chef du parti. Le , Jones démissionne de son poste de chef en raison de sa santé.

Kevin Aylward est choisi comme chef du parti le . Aylward dirige le parti lors des élections du .

Dwight Ball

Dwight Ball est le chef du parti de 2013 à 2020 et le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador de 2015 à 2020
Dwight Ball est le chef du parti de 2013 à 2020 et le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador de 2015 à 2020

Dwight Ball[6],[7] est nommé premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador en [8] après avoir mené le Parti libéral à remporter 31 des 40 sièges à la Chambre d'assemblée de la province lors des élections de [9].

Le gouvernement Ball est réélu minoritaire en 2019.

Le , Ball annonce sa démission imminente en tant que chef du Parti libéral et premier ministre. Le Parti libéral allait initialement élire un nouveau chef en , mais l'élection est retardée par la pandémie de Covid-19. En , le chirurgien Andrew Furey est choisi comme successeur de Ball.[10].

Andrew Furey

Le , Andrew Furey est élu chef du parti et devient par le fait même le nouveau premier ministre.

Chefs du parti

  • Joseph Roberts Smallwood (1949–1972)
  • Edward Roberts (1972–1977)
  • Bill Rowe (1977–1979)
  • Don Jamieson (1979–1980)
  • Len Stirling (1980–1982)[11]
  • Steve Neary (1982–1984) intérim
  • Leo Barry (1984–1987)
  • Clyde Wells (1987–1996)
  • Brian Tobin (1996–2000)
  • Beaton Tulk (2000–2001) intérim
  • Roger Grimes (2001–2005)
  • Gerry Reid (2005–2006) intérim
  • Jim Bennett (2006)
  • Gerry Reid (2006–2007)
  • Yvonne Jones (2007–2011) intérim 2007–2011
  • Kevin Aylward (2011–2012)
  • Dwight Ball (2012–2013) intérim
  • Eddie Joyce (2013) intérim
  • Dwight Ball (2013-2020)
  • Andrew Furey (2020-)

Notes et références

  1. http://www4.rncan.gc.ca/recherche-de-noms-de-lieux/search?q=+Terre-Neuve-et-Labrador&category=O
  2. « Parti libéral du Canada », sur Liberal.ca (consulté le ).
  3. « Joseph Smallwood » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  4. a et b http://newfoundland.hilwin.nl/PHP/en/politics.php
  5. « Clyde Wells » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  6. https://www.assembly.nl.ca/Members/YourMember/BallDwight.aspx
  7. « Dwight Ball » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  8. https://www.cbc.ca/news/canada/newfoundland-labrador/dwight-ball-newfoundland-and-labradors-unlikely-premier-1.3343936
  9. Dwight Ball
  10. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Dwight Ball quittera son poste de premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  11. Stirling perd son siège aux élections provinciales de 1982 et Neary devient chef de l'opposition par intérim. Stirling démissionne de son poste de dirigeant plusieurs mois après les élections.

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador
Listen to this article