Parti unioniste d'Ulster - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Parti unioniste d'Ulster.

Parti unioniste d'Ulster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parti unioniste d'Ulster
(en) Ulster Unionist Party
Présentation
Leader Steve Aiken
Fondation
Siège Strandtown Hall, 2-4 Belmont Road, Belfast
Présidente May Steele
Positionnement Centre droit
Idéologie Unionisme[1]
Conservatisme[1]
Euroscepticisme[1]
Affiliation européenne ACRE
Couleurs Rouge, blanc et bleu
Site web uup.org
Représentation
Députés d'Irlande du Nord
10 / 90
Lords
2 / 795
Conseillers de districts
75 / 462

Le Parti unioniste d'Ulster (anglais : Ulster Unionist Party, UUP) est un parti politique d'Irlande du Nord. Conservateur, il défend l'union de l'Irlande du Nord au Royaume-Uni et donc reçoit un vote essentiellement protestant. Il est membre de l'Alliance des conservateurs et réformistes européens. Son dirigeant est Steve Aiken.

Histoire

Fondé en 1905, l’UUP a longtemps dominé la région. Entre la création du Parlement nord-irlandais, en 1921 (à la veille de la signature du traité anglo-irlandais, qui donne naissance à l’État libre d’Irlande), et sa suppression, en 1972 (quand l’Irlande du Nord repasse sous le contrôle direct de Londres), la région a été continuellement dirigéé par l'UUP. À chaque élection, le parti parvenait à rassembler une majorité de suffrages protestants, quitte à attiser les tensions religieuses afin que le clivage interconfessionnel demeure prioritaire. La plupart de ses dirigeants étaient issus de l’ordre d’Orange, une puissante association maçonnique fondée dans le but de contrer la propagation le catholicisme[2].

Au cours des années 1960, lorsqu’un mouvement pour les droits civiques exige des réformes et la fin des pratiques discriminatoires contre la minorité catholique, le parti se divise sur l'attitude à adopter. Les militants les plus radicaux, opposés à toute concession, se regroupent au sein du Parti unioniste démocrate (DUP) et certains constituent des groupes paramilitaires violents. L'UUP perd à la fin des années 1990, à la suite de l'accord du Vendredi saint visant à mettre fin au conflit nord-irlandais, sa position dominante au profit de son rival, le DUP[2].

À l'issue des élections britanniques de mai 2005, le parti ne détient plus qu'un seul siège de député à Westminster (sur les 18 représentant l'Irlande du Nord), occupé par Sylvia Hermon (en), au lieu de six députés en 2001, en obtenant 127 314 voix soit 17,7 % des voix, notamment au profit du Parti unioniste démocrate (DUP). À ce moment, l'unique députée est indépendante.

En raison d'un accord électoral conclu avec le Parti conservateur britannique, l'UUP se présente avec lui aux élections de la Chambre des communes et du Parlement européen sous l'étiquette « Ulster Conservatives and Unionists - New Force ». Comme son homologue conservateur, il adhère le au nouveau groupe des conservateurs et des réformateurs européens, au sein du Parlement européen.

Après avoir perdu son unique siège à Westminster en 2010, le parti en retrouve deux lors des élections de 2015. Il n'obtient aucun siège lors des élections de 2017 et 2019. Il se prononce pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne[2].

Résultats électoraux

Élections générales britanniques

Résultats présentés à l'échelle de l'Irlande du Nord
Années Voix Sièges
1922
10 / 13
1923
10 / 13
1924
10 / 13
1929
9 / 13
1931
11 / 13
1935
9 / 13
1945 61,0
9 / 13
1950 62,8
10 / 12
1951 59,4
9 / 12
1955 68,5
10 / 12
1959 77,2
12 / 12
1964 63,2
12 / 12
1966 61,8
9 / 12
1970 54,3
8 / 12
1974 (fév) 32,3
7 / 12
1974 (oct) 36,5
6 / 12
1979 36,6
5 / 12
1983 34,0
11 / 17
1987 37,8
9 / 17
1992 34,5
9 / 17
1997 32,7
10 / 18
2001 26,7
6 / 18
2005 17,7
1 / 18
2010 15,2
0 / 18
2015 16,0
2 / 18
2017 10,3
0 / 18
2019 11,7
0 / 18

Élections parlementaires nord-irlandaises

Année Voix % Mandats Rang Gouvernement
1982 188 277 29,1
26 / 78
1er
1996 181 829 24,2
30 / 110
1er
1998 172 225 21,3
28 / 108
1er 1er Exécutif
2003 156 931 22,7
27 / 108
2e Vacance de l'exécutif
2007 103 145 14,9
18 / 108
3e 3e Exécutif
2011 87 531 13,2
16 / 108
3e 4e Exécutif
2016 87 302 12,6
16 / 108
3e Opposition
2017 103 314 12,9
10 / 90
3e 6e Exécutif (depuis 2020)

Élections européennes

Résultats présentés à l'échelle de l'Irlande du Nord
Année % Mandats Rang Groupe
1979 21,9
1 / 3
1er DE
1984 21,5
1 / 3
3e DE (1984-1986), NI (1986-1987), GDE (1987-1989)
1989 22,0
1 / 3
2e PPE-DE
1994 22,8
1 / 3
3e PPE (1994-1997), IEN (1997-1999)
1999 17,6
1 / 3
3e PPE-DE
2004 16,6
1 / 3
3e PPE-DE
2009 17,0
1 / 3
3e CRE
2014 13,3
1 / 3
3e CRE
2019 9,3
0 / 3
4e CRE

Notes et références

  1. a b et c (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe », sur parties-and-elections.eu (consulté le 15 octobre 2015).
  2. a b et c Christophe Gillissen, « Face au Brexit, le casse-tête nord-irlandais », sur Le Monde diplomatique,
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Parti unioniste d'Ulster
Listen to this article