Pelagio Palagi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Pelagio Palagi.

Pelagio Palagi

Pelagio Palagi
Autoportrait avec un groupe d'amis (entre 1824 et 1827)
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
La Découverte par Newton de la réfraction de la lumière, 1827.
La Découverte par Newton de la réfraction de la lumière, 1827.
Les Noces de Cupidon et Psyché, 1808.
Les Noces de Cupidon et Psyché, 1808.

Pelagio Palagi, né le à Bologne et mort le à Turin, est un artiste peintre italien néo-classique.

Biographie

Palagi suit les cours de l'Accademia Clementina de 1798 à 1799 et devient membre de la nouvelle Académie nationale des beaux-arts de Bologne en 1803.

Il s'installe à Rome en 1806 où il rencontre Gaspare Landi, Vincenzo Camuccini et Jean-Auguste-Dominique Ingres, avec qui il participe au réaménagement du Palais du Quirinal. Il expose en 1811 au salon de peinture et de sculpture de Paris Marius à Minturnes, qui lui vaudra la médaille d'or. Il réalise les fresques de l’histoire de Thésée du Palais Giraud-Torlonia en 1813 puis quitte Rome pour Milan en 1815 où il essaie d'entrer à l'académie des beaux-arts de Brera.

Il crée son école de peinture et d'architecture et compte parmi ses élèves Carlo Bellosio et Vitale Sala. En 1832, il dirige les travaux de rénovation du château royal de Racconigi à la demande du roi Charles-Albert de Sardaigne. Il poursuivra sa carrière en dirigeant les travaux du palais royal de Turin et du château de Pollenzo.

Cessant ses activités en 1856, il meurt en 1860, léguant ses biens à la ville de Bologne.

Œuvres

  • La Rencontre du roi Charles VIII et de Gian Galeazzo Sforza à Pavie en 1494,
  • Les Noces de Cupidon et Psyché, 1808,
  • Marius à Minturnes, 1811,
  • L’Histoire de Thésée, 1813,
  • La Découverte par Newton de la réfraction de la lumière, 1827, Galerie d'Art moderne, Brescia,
  • Copie édulcorée du Portrait d'un gentilhomme au béret vert d'Altobello Melone pour les descendants de César Borgia[1],
  • Ariane confie à Thésée le fil qui lui permettra de sortir du labyrinthe, s.d.

Notes et références

  1. Claude Pasquin dit Valéry, Voyages historiques et littéraires en Italie pendant les années 1826, 1827 et 1828, Bruxelles, Louis Hauman et Compagnie 1835, p. 54, 77.

Bibliographie

  • (it) Claudio Poppi, L'ombra di core : disegni dal fondo Palagi della Biblioteca dell'Archiginnasio, Bologne, Grafis,
  • (it) Claudio Poppi, Pelagio Palagi pittore : dipinti dalle raccolte del comune di Bologna, Milan, Electa,
  • (it) Magnifiche prospettive : Palagi e il sogno dell'antico, Ferrare, Edisai, coll. « Ospiti », (ISBN 978-88-95062-36-5)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Pelagio Palagi
Listen to this article