For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Pierre Froidebise.

Pierre Froidebise

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2021). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Pierre Froidebise
Image dans Infobox.
Pierre Froidebise
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Pierre Jean Marie Froidebise
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Conservatoire Royal de Liège, église Saint-Jacques et Grand Séminaire à Liège
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Élève
Célestin Deliège, Henri Pousseur, Édouard Senny, Hubert Schoonbroodt
Genre artistique
Musique classique
Œuvres principales

Stèle pour Sei-Shonagon

Cantate Amercoeur

Pierre Froidebise (, Ohey - , Liège) est un organiste et compositeur belge.

Biographie

Initié à l’orgue par l’abbé Camille Jacquemin, il entre au Conservatoire royal de Bruxelles et obtient un premier prix d’orgue en 1939 dans la classe de Paul de Maleingreau. Il se perfectionne ensuite à Paris auprès de Charles Tournemire.

Au plan de l'écriture, il travaille avec Raymond Moulaert, Léon Jongen et Jean Absil et prend des leçons privées de composition avec Paul Gilson.

Il devient professeur au Conservatoire de Liège, organiste de l’Église Saint-Jacques-le-Mineur de Liège, puis maitre de chapelle au Grand Séminaire.

Il est l’un des premiers à s’intéresser au patrimoine des orgues anciens et à interpréter la musique écrite pour ces instruments ; il produit des enregistrements dont plusieurs font autorité et ont remporté à deux reprises un « Grand Prix du Disque » en France.

Ses travaux dans ce domaine sont poursuivis par sa fille Anne Froidebise, organiste et claveciniste tandis que son fils Jean-Pierre devient guitariste, auteur-compositeur et chanteur..

Pierre Froidebise s’intéresse aussi à la musique dodécaphonique et à la musique aléatoire.

Il a écrit de la musique symphonique, de la musique de chambre et instrumentale, des musiques de scène, des opéras radiophoniques.

Pédagogue, son influence est reconnue sur les jeunes compositeurs tels que Philippe Boesmans ou Henri Pousseur.

Il a également réalisé des émissions radiophoniques de vulgarisation et a participé à la création du troisième programme de la RTB (devenue Musiq'3).

Œuvres

Clavier

Piano

  • Sept croquis brefs (1934)
  • La légende de St Julien l’Hospitalier (1940; orch. 1941)
  • Hommage à Chopin (1947)
  • Livre de ricercare

Orgue

  • Trois pièces (1933)
  • Suite brève (1934)
  • Diptyque (1936)
  • Prélude et Fugue (1936)
  • Sonatina (1939)
  • Prélude et Fughetta
  • Livre de noëls belges
  • Hommage à J.S. Bach

Musique de chambre

  • Sonate, pour violon et piano (1938)
  • Petite suite monodique, pour flûte ou clarinette
  • Petite suite, quintette à bois.
  • Dom Japhet d'Arménie, pour 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, harpe, 3 timbales et percussions (1956)

Voix

  • Notre père (?1934)
  • La lumière endormie, cantate(1941)
  • Trois poèmes japonais, Op. 1, No. 1, soprano ou tenor et orchestre (1942)
  • Trois poèmes japonais, pour voix moyenne piano (1942)
  • La navigation d’Ulysse, cantata, 1943
  • Cinq comptines, Op. 1, No. 2, soprano ou tenor et 11 instruments (1947)
  • Amercœur, Op. 1, No. 3, soprano, quintette à bois et piano (1948)
  • La cloche engloutie, cantata (1956)
  • Stèle pour Sei Shonagon, Op. 1, No. 4, soprano et orchestre de chambre (19 instruments), 1958
  • Ne recorderis
  • Poème chinois, soprano ou ténor et piano
  • Choral motets : "Justorum animae", "Laudate Dominum", "Puer natus est"

Orchestre

  • De l’aube à la nuit (1934–37)
  • La légende de St Julien l’Hospitalier (1941)

Opéra (pour radio)

  • La bergère et le ramoneur (1954)
  • La lune amère (1956)

Ballet

  • Le bal chez le voisin, orchestra (1954)
  • L’aube

Musique de scène

  • Antigone (Sophocle, 1936)
  • Œdipe roi (Sophocle, ?1946)
  • Ce vieil Œdipe (A. Curvers, ?1946)
  • Elkerlyc (1949)
  • Jan van Nude (M. Lambilliotte, 1951)
  • Les choéphores (Aeschylus, 1954)
  • Hippolyte (Euripide)
  • La maison à deux portes (Calderón)
  • Une ville chantait (J. de Coune)
  • Le p’tit bateau de la réunion (J.M. Landier)

Musique de film

  • Visite à Picasso (Paul Haesaerts, 1951), collab. André Souris
  • Lumière des hommes (Bernhart, 1954)

Voir aussi

Témoignage Audio

Deux cassettes audio ont été réalisées par Robert Sacré dans le cadre des par Affaires Culturelles de la Province de Liège pour le compte de la Médiathèque de Liège . Elles contiennent des témoignages de musiciens ou de proches et des extraits d'œuvres

  • Hommage à Pierre Froisebise, vol, 1, "L'homme", 1983, MPL 021
  • Hommage à Pierre Froidebise, vol. 2, "Le musicien", 1983, MPL 022.

Bibliographie

  • Philippe Dewonck, "Nouvelles et vieilles générations, de 1945 à nos jours" in La Musique en Wallonie et à Bruxelles, t. II, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1982.
  • Thierry Levaux : Dictionnaire des compositeurs de Belgique du Moyen Âge à nos jours, Ohain-Lasne, Art in Belgium, 2006. (ISBN 978-2-930338-37-8)
  • Plaquette publiée dans le cadre d'une exposition consacrée à Pierre Froidebise, publication "Art et Orgue en Wallonie", 2014.
  • Christophe Pirenne : Les Musiques nouvelles en Wallonie et à Bruxelles (1960–2003). Coll. Musique-Musicologie, Sprimont, Mardaga, 2004. (ISBN 2-87009-864-2).
  • Henri Pousseur, Pierre Froidebise et la musique expérimentale en Wallonie[1].
  • André Souris, La lyre à double tranchant: écrits sur la musique et le surréalisme, presenté et annoté par Robert Wangermée, Sprimont, Mardaga, 2000. (ISBN 2-87009-749-2).
  • Henri Vanhulst, Henri. "Froidebise, Pierre (Jean Marie)". The New Grove Dictionary of Music and Musicians, second edition, edited by Stanley Sadie and John Tyrrell, 2001. London: Macmillan Publishers. (ISBN 9781561592395) (cloth); (ISBN 9780333608005 et 9780195170672) (hc).

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Pierre Froidebise
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.