Pierre Loti

écrivain et officier de marine français (1850-1923) / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Louis-Marie-Julien Viaud dit Pierre Loti est un écrivain et officier de marine français, né le à Rochefort et mort le à Hendaye.

Pierre Loti
Pierre Loti le jour de sa réception à l'Académie, le .
Fonction
Fauteuil 13 de l'Académie française
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 73 ans)
Hendaye
Sépulture
Nom de naissance
Louis-Marie-Julien Viaud
Pseudonyme
Pierre Loti
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Père
Théodore Viaud (d)
Fratrie
Marie Bon (d)
Gustave Viaud
Conjoints
Okané-San (d)
Blanche Franc de Ferrière (d)
Enfant
Samuel Viaud (d)
Autres informations
A travaillé pour
Propriétaire de
Membre de
Académie française (-)
Société philologique hellénique de Constantinople (d) ()
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Signature

Pierre Loti, dont une grande partie de l'œuvre est d'inspiration autobiographique, s'est nourri de ses voyages pour écrire ses romans, par exemple à Tahiti pour Le Mariage de Loti (Rarahu) (1882), au Sénégal pour Le Roman d'un spahi (1881) ou au Japon pour Madame Chrysanthème (1887). Il a gardé toute sa vie une attirance très forte pour la Turquie, où le fascinait la place de la sensualité : il l'illustre notamment dans Aziyadé (1879), et sa suite Fantôme d'Orient (1892).

Pierre Loti a également exploité l'exotisme régional dans certaines de ses œuvres les plus connues, comme celui de la Bretagne dans le roman Mon frère Yves (1883) ou Pêcheur d'Islande (1886), et du Pays basque dans Ramuntcho (1897).

Membre de l'Académie française à partir de 1891, il meurt en 1923, a droit à des funérailles nationales et est enterré à Saint-Pierre-d'Oléron, sur l'île d'Oléron, dans le jardin d'une maison ayant appartenu à sa famille. Sa maison à Rochefort est devenue un musée.