cover image

Pollen

élément fécondant mâle de la fleur / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le pollen (du grec πάλη / palê, « farine, poussière ») constitue, chez les plantes à graines, l'élément mobile mâle produit par la fleur : ce sont des grains minuscules (20 à 55 μm de diamètre en général), de forme plus ou moins ovoïde, initialement contenus dans l'anthère à l'extrémité des étamines.

Pollen de plusieurs plantes : tournesol (Helianthus annuus), Ipomoea purpurea (cf. volubilis), Sidalcea malviflora, Lilium auratum, onagre (Oenothera fruticosa) et ricin commun (Ricinus communis) (fausses couleurs).

Le grain de pollen est le gamétophyte mâle, il produit et contient les gamètes mâles haploïdes (n)[1], et permet leur déplacement. On le considère parfois à tort comme un gamète. Le grain de pollen est homologue des gamétophytes chez d'autres groupes d'Embryophytes (par exemple du prothalle des fougères) et chez certaines algues. Il fait partie de la phase haploïde du cycle de vie des plantes à graines. Il constitue une génération gamétophytique au sens botanique du terme.

Chez certaines plantes à fleurs, la germination du grain de pollen commence souvent avant même qu'il ne quitte le microsporangium, avec la cellule générative formant les deux cellules « spermatiques ».

En zoologie, un animal est dit pollinivore, polliniphage, pollinophage ou palynophage, lorsqu'il se nourrit de pollen.