Pont de Chatou - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Pont de Chatou.

Pont de Chatou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont de Chatou
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Commune Chatou et Rueil-Malmaison
Coordonnées géographiques 48° 53′ 17″ N, 2° 09′ 46″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction routière
Caractéristiques techniques
Type 5 travées métalliques
Longueur 314,53 m
Portée principale 94 et 97,50 m
Largeur 20 m
Hauteur libre m
Matériau(x) tablier (5 poutres métalliques) dalle de couverture (béton armé)
Construction
Construction construction de 1964 à 1966
Inauguration 13 juillet 1966
Mise en service 14 juillet 1966
Concepteur Billiard - Courbot - Compagnie Française d'Entreprises
Architecte(s) Laprade
Ingénieur(s) Bernard Hirsch, ingénieur des Ponts et Chaussées
Maître(s) d'œuvre Service des Ponts et Chaussées de Seine-et-Oise
Maître d'ouvrage État – Ponts et Chaussées de Seine-et-Oise
Entreprise(s) Billiard - Courbot - Compagnie Française d'Entreprises

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Pont de Chatou

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

Pont de Chatou

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Pont de Chatou

Géolocalisation sur la carte : France

Pont de Chatou

Le pont de Chatou franchit la Seine sur une longueur de 315 mètres de Chatou à Rueil-Malmaison.

Trafic

Lors d'un comptage effectué en 2008 au moyen de compteurs à tubes, le trafic moyen journalier annuel s'élevait à 50 865 véhicules[1].

Historique

En 1050, il existait un bac dont les religieuse de l'abbaye de Malnoue d'Émerainville étaient propriétaires. Il fut remplacé par un pont en bois qui fut détruit 1390 et le bac est alors rétabli.

C’est vers 1626 qu’est prise la décision de construire un pont de bois, remplaçant le bac. Ce pont, en bois, fut construit en 1650 par M. Portail, premier président du parlement de Paris. Ce pont fut cédé en 1723 à Louis XV moyennant une rente annuelle et servit jusqu'en 1813.

De 1770 à 1790, la commune payait 7 livres et 10 sous pour péage du pont[2]. En 1790, le péage du pont est aboli.

Le 28 juin 1815, le général Beker se rend à Chatou accompagné d'un détachement de dragons et d'infanterie de la Garde Impériale avec ordre de bruler le pont de Chatou afin d'arrêter la marche des troupes alliées. L'embrasement dura deux jours. Le , les pontonniers prussiens établirent un pont en planches. Mais ce pont n'ayant pas été prêt assez tôt, les colonnes prussiennes du maréchal Blucher traversèrent le territoire et se rendirent au pont du Pecq qui fut attaqué et pris[2].

En 1825, les habitants se plaignent du péage qu'ils payent pour le passage sur le pont de bois rétabli sur la Seine après la guerre.

En 1832, la ville est touchée par l'épidémie de choléra. La même année, des protestations vigoureuses s'élèvent contre le péage du pont. Ce pont a couté 60 000 francs et le péage rapporte de 30 000 à 36 000 francs de revenus annuels au propriétaire[2]. Le péage ne fut aboli qu'en 1834!

En 1836, un pont de pierre remplace l'ancien pont de bois.

Notes, sources et références

  • Annales de l'Institut technique du Bâtiment et des Travaux publics, juin 1966, no 222
  1. [PDF]Carte du trafic routier des Hauts-de-Seine, consultée le 11 septembre 2010
  2. a b et c Monographie communale de Chatou
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Pont de Chatou
Listen to this article