cover image

Le Portugal, en forme longue la République portugaise, en portugais : República Portuguesa, est un pays d'Europe du Sud, membre de l'Union européenne, situé dans l'Ouest de la péninsule Ibérique. Délimité au nord et à l'est par l'Espagne puis au sud et à l'ouest par l'océan Atlantique, il est le pays le plus occidental de l'Europe continentale. Il comprend également les archipels des Açores et de Madère, deux régions autonomes situées dans le nord de l'océan Atlantique, pour une superficie totale de 92 090 km2[2]. Membre fondateur de l'OTAN, le Portugal est étroitement lié politiquement et militairement avec l'ensemble des autres pays occidentaux. Il est également membre de l’OCDE, de l'ONU, du conseil de l'Europe et de l’espace Schengen et est l'un des pays fondateurs de la zone euro. Le Portugal entretient en outre d'importantes relations avec l'Espagne et la France[4], l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie, qui sont ses cinq plus importants partenaires commerciaux[5].

République portugaise

(pt) República Portuguesa


Drapeau du Portugal

Armoiries du Portugal
Hymne en portugais : A Portuguesa  La Portugaise »)
Fête nationale
· Événement commémoré
Mort du poète Luís Vaz de Camões ()
La République portugaise en Europe (l'Union européenne en vert clair).
Administration
Forme de l'État République unitaire à régime semi-présidentiel[1]
Président de la République Marcelo Rebelo de Sousa
Premier ministre António Costa
Président de l'Assemblée de la République Augusto Santos Silva
Parlement Assemblée de la République
Langues officielles Portugais et mirandais
Capitale Lisbonne

38° 43′ N, 9° 08′ O

Géographie
Plus grandes villes Lisbonne, Porto, Coimbra, Braga, Aveiro, Setúbal, Évora, Faro, Funchal et Ponta Delgada
Superficie totale 92 090 km2
(classé 112e)
Superficie en eau 0,5 %
Fuseau horaire

UTC (WET)

Heure d'été : UTC +1 (WEST)
Histoire
Comté de Portugal
Souveraineté
Royaume de Portugal
Reconnaissance de la souveraineté
Union ibérique
Restauration de la souveraineté
Révolution libérale
Première Constitution
Proclamation de la République
Première République
Dictature nationale
Estado Novo
Révolution des Œillets
Constitution actuelle
Entrée dans la CEE
Démographie
Gentilé Portugais(e)
Population totale (2020[2]) 10 302 674 hab.
(classé 89e)
Densité 112 hab./km2
Économie
PIB nominal (2022) 251,915 milliards de $
+ 0,74 % (46e)
PIB (PPA) (2022) 419,652 milliards de $
+ 10,52 % (52e)
PIB nominal par hab. (2022) 24 495,209 $
+ 0,95 % (52e)
PIB (PPA) par hab. (2022) 40 805,194 $
+ 10,75 % (43e)
Taux de chômage (2022) 6,5 % de la pop.active
- 0,92 %
Dette publique brute (2022) Nominale :
274,963 milliards d'
+ 2,04 %
Relative :
121,643 % du PIB
- 4,62%
IDH (2021) 0,866[3] (très élevé ; 38e)
Monnaie Euro[n 1] (EUR​)
Divers
Code ISO 3166-1 PRT, PT​
Domaine Internet .pt
Indicatif téléphonique +351
Code sur plaque minéralogique P
Organisations internationales UE
OTAN
CPLP
UL
OMC
BAD
AIIB
OCDE
Sommet ibéro-américain
CIR
CD

Fondé au XIIe siècle, le royaume de Portugal devient au XVe siècle l'une des principales puissances d'Europe occidentale, jouant un rôle majeur dans les Grandes découvertes et se constituant un vaste empire colonial en Afrique, en Asie, en Océanie, et en Amérique du Sud. La puissance du pays décline à partir du XVIIe siècle. La monarchie portugaise est renversée en 1910, à l'issue d'un soulèvement militaire qui contraint le roi Manuel II à l'exil. La Première République portugaise (en portugais : Primeira República) est le régime politique en vigueur au Portugal entre la fin de la monarchie constitutionnelle marquée par la révolution du et le coup d'État militaire du . Puis, pendant plus de quarante ans, le pays est soumis au régime autoritaire d'António de Oliveira Salazar, jusqu'à la révolution des Œillets de 1974 qui met fin à la dictature et restaure la démocratie dans le pays. L'économie du Portugal a alors connu un essor important. Il devient à la fin du XXe siècle un pays développé selon les standards européens, économiquement prospère, socialement et politiquement stable. En 2011, la dégradation économique mondiale conduit le Portugal à la récession et provoque une crise socio-économique et politique. Le Portugal doit également relever le défi du renouvellement des générations, le pays a en effet la fécondité la plus faible d'Europe[6] et une des plus faibles au monde avec seulement 1,23 enfant par femme.

Durant la dictature de 1926 à 1974 près d'un million et demi de Portugais sont partis travailler en dehors du pays pour fuir la pauvreté de la campagne et les guerres coloniales. Les fortes zones d'émigration portugaise sont le Brésil, les États-Unis, la France[7], le Luxembourg (14,1 % de la population totale du pays)[8], la Suisse[9], l'Argentine, le Venezuela, le Canada[10], ainsi que la principauté d'Andorre[11]. Avec plus de 30 millions de luso-descendants (descendants portugais) dans le monde, la diaspora portugaise est à l'heure actuelle l'une des principales diasporas européennes et mondiales.

Le tourisme, principalement balnéaire, est une ressource très importante, notamment en Algarve et dans la région de Lisbonne. Le climat subtropical de Madère et ses paysages singuliers en font une destination touristique appréciée. Le Portugal est l'un des pays les plus visités d'Europe avec 12,7 millions de touristes en 2019[12]. Il est également un grand pays viticole, réputé notamment pour le vin de Porto. Le Portugal est par ailleurs le premier producteur mondial de liège. Le Portugal rayonne enfin grâce aux grands événements qu'il organise. Sa capitale, Lisbonne, a ainsi accueilli l'Exposition universelle sur le thème des océans en 1998[13]. Il s'est également porté candidat, conjointement avec l'Espagne, à l'organisation de la coupe du monde de football 2018 après avoir été l'hôte du championnat d'Europe en 2004[14].