Prévessin-Moëns - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Prévessin-Moëns.

Prévessin-Moëns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prévessin-Moëns

Mairie de Prévessin-Moëns

Blason

Logo
Administration
Pays
France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Gex
Canton Saint-Genis-Pouilly
Intercommunalité Pays de Gex Agglo
Maire
Mandat
Aurélie Charillon
2014-2020
Code postal 01280
Code commune 01313
Démographie
Gentilé Prévessinois, Prévessinoises
Population
municipale
8 233 hab. (2017 en augmentation de 11,11 % par rapport à 2012)
Densité 681 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 14″ nord, 6° 04′ 54″ est
Altitude Min. 419 m
Max. 486 m
Superficie 12,09 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Prévessin-Moëns
Géolocalisation sur la carte : Ain
Prévessin-Moëns
Géolocalisation sur la carte : France
Prévessin-Moëns
Géolocalisation sur la carte : France
Prévessin-Moëns
Liens
Site web prevessin-moens.fr

Prévessin-Moëns est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont les Prévessinois et les Prévessinoises[1].

Géographie

Localisation

Jouxtant Ferney-Voltaire, la commune de Prévessin-Moëns dispose d'une vue sur le Jura et sur le mont Blanc. Elle rassemble les deux villages historiques de Prévessin et de Moëns. Elle englobe aussi les hameaux de Magny, les Aglands, Brétigny et Vésegnin. À l'origine une commune agricole, Prévessin-Moëns s'est transformée, au fil des années, en une vaste zone principalement pavillonnaire, peuplée en grande majorité de frontaliers travaillant dans le canton de Genève et dans le canton de Vaud.

Communes limitrophes

Rose des vents Chevry Ségny Ornex Rose des vents
Saint-Genis-Pouilly N Ferney-Voltaire
O    Prévessin-Moëns    E
S
Satigny
(
Suisse
, GE)
Meyrin (
Suisse
, GE)

Climat

Le climat y est de type tempéré.

Voies de communication et transports

La commune est desservie par les lignes de bus 64 et 66 des Transports publics genevois (TPG).

Prévessin-Moëns est desservie par l'Aéroport international de Genève situé à 7 km.

La commune est également desservie par les gares de Genève-Cornavin à 10 km en Suisse et Bellegarde-sur-Valserine située à 30 km.

Urbanisme

Logement

Le nombre total de logements dans la commune est de 1 893[2]. Parmi ces logements, 89,3 % sont des résidences principales, 5,5 % sont des résidences secondaires et 5,1 % sont des logements vacants. Ces logements sont pour une part de 59,6 % des maisons individuelles, 38,3 % sont d'autre part des appartements et enfin seulement 2,2 % sont des logements d'un autre type. La part d'habitants propriétaires de leur logement est de 60,4 %[2]. Ce qui est supérieur à la moyenne nationale qui est de 55,3 %. En conséquence, la part de locataires est de 35,8 % sur l'ensemble des logements qui est inversement inférieur à la moyenne nationale qui est de 39,8 %[2]. On peut noter également que 3,7 % des habitants de la commune sont des personnes logées gratuitement alors qu'au niveau de l'ensemble de la France le pourcentage est de 4,9 %. Toujours sur l'ensemble des logements de la commune, 5,6 % sont des studios, 8,5 % sont des logements de deux pièces, 14,4 % en ont trois, 19,5 % des logements disposent de quatre pièces, et 52 % des logements ont cinq pièces ou plus[2].

Toponymie

Prévessin est attesté sous la forme Privissin en 1257.

Moëns est attesté sous la forme Moyns en 1211, Villa de Moinx en 1236.

Selon Ernest Nègre, ce toponyme semblerait dériver de l'anthroponyme germain Modonius.

Histoire

Au printemps 1942, Klaus Barbie est nommé chef de la sécurité à Gex avec pour mission d'enlever Alexander Foote (un agent secret travaillant pour l'URSS à Genève). Barbie réussit donc à soudoyer le chef d'un poste de la garde-frontière suisse et s'introduit en Suisse par le poste de Prévessin-Moëns, douane proche de sa résidence privée, avant de constater qu'Alexander Foote avait disparu.

Prévéssin-Moëns provient de l'union des communes de Prévessin et de Moëns en 1975.

Faits divers

  • C'est aussi la commune où Kafa Kachour Bashir, l'épouse de l'ex-chef de cabinet de Mouammar Kadhafi nommé Bachir Saleh (recherché par Interpol) possède une résidence secondaire. Le elle a été condamnée à 2 ans de prison avec sursis ainsi qu'à une amende de 70 000  pour esclavage domestique de quatre citoyens tanzaniens (deux sœurs et un couple) embauchés en Libye et privés de leur passeport[3],[4].

Politique et administration

Administration municipale

Voici ci-dessous le partage des sièges au sein du Conseil municipal de la commune :

Groupe Président Score Effectif Statut
DVD Aurélie Charillon 54,37 % 23 conseillers majorité
DVG Jean-Paul Laurenson 45,62 % 6 conseillers opposition

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste de l'ensemble des maires qui se sont succédé à la mairie de la commune :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1983 Gaston Laverrière Gaulliste  
1983 1989 Joseph Raphoz UDF  
1989 1995 Jean Vanier    
juin 1995 mars 2014 Jean-Paul Laurenson DVG[5]  
mars 2014 En cours Aurélie Charillon LR Ingénieur - Conseillère départementale
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2017, la commune comptait 8 233 habitants[Note 1], en augmentation de 11,11 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
223274247239312339353389318
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330345342332376363347317334
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340352361341364343337323329
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
3544061 5092 2403 7234 2614 7665 9807 860
2017 - - - - - - - -
8 233--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Prévessin-Moëns compte un collège, le collège Le Joran (anciennement collège de Prévessin-Moëns).

Sports

Prévessin-Moëns possède un club sportif, l'AS Prévessin-Moëns fondé en 1975. Le sport le mieux représenté localement par cette association est le football.

Économie

La commune a, sur son territoire, le CERN (Laboratoire Européen pour la Physique des Particules).

Revenus de la population et fiscalité

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 46 714 €[10].

Culture et patrimoine

Église de l'Assomption.
Église de l'Assomption.

Monuments

Personnalités liées à la commune

Héraldique

La commune de Prévessin-Moëns porte :

Parti : au premier d'azur à la Vierge à l'Enfant assise d'argent, le tout auréolé d'or, au second de gueules à la clef contournée d'or[12].

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Prévessin-Moëns
Listen to this article