cover image

République dominicaine

État des Antilles / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

La République dominicaine (en espagnol : República Dominicana) est un pays situé sur l'île d'Hispaniola, dans l'archipel des Grandes Antilles, dans la région des Caraïbes. Elle occupe la partie orientale de l'île, partageant la frontière avec Haïti, faisant d'Hispaniola, avec Saint-Martin, une deuxième île des Antilles partagée par deux États souverains. La République dominicaine est le deuxième plus grand pays des Antilles par sa superficie (après Cuba) avec 48 671 km2, et la troisième par sa population, avec environ 10,8 millions d'habitants, dont environ 3,3 millions vivent dans la zone métropolitaine de la capitale, Saint-Domingue (ville). La langue officielle du pays est l'espagnol.

République dominicaine

(es) República Dominicana


Drapeau de la République dominicaine

Armoiries de la République dominicaine
Devise en espagnol : Dios - Patria - Libertad  Dieu - Patrie - Liberté »)
Hymne en espagnol : Quisqueyanos valientes  Courageux Quisqueyanos »)
Fête nationale
· Événement commémoré
Indépendance vis-à-vis de l’Espagne et d’Haïti (Depuis 1844)
Administration
Forme de l'État République à régime politique parlementaire et unitaire
Président de la République Luis Abinader
Vice-présidente de la République Raquel Peña
Parlement Congrès national
Chambre haute
Chambre basse
Sénat
Chambre des députés
Langues officielles Espagnol
Capitale Saint-Domingue

18° 29′ N, 69° 55′ O

Géographie
Plus grande ville Saint-Domingue
Superficie totale 48 670[1] km2
(classé 131e)
Superficie en eau 0,72
Fuseau horaire UTC -4
Histoire
Entité précédente
Indépendance Haïti
Date
Démographie
Gentilé Dominicain, Dominicaine
Population totale (2018[2]) 10 499 707 hab.
(classé 84e)
Densité 217[1] hab./km2
Économie
PIB nominal (2022) 109,080 milliards de $
+ 15,16 %[3]
PIB (PPA) (2022) 254,992 milliards de $
+ 12,09 %[3]
PIB nominal par hab. (2022) 10 259,337 $
+ 14,16 %[4]
PIB (PPA) par hab. (2022) 23 982,831 $
+ 11,12 %[4]
Taux de chômage (2022) 6,4 % de la pop. active
- 12,36 %
Dette publique brute (2022) Nominale
3 657,054 milliards de RD$
+ 7,34 %
Relative
59.368 % du PIB
- 5,77 %
IDH (2021) 0,767[5] (élevé ; 80e)
Monnaie Peso dominicain (DOP​)
Divers
Code ISO 3166-1 DOM, DO​
Domaine Internet .do
Indicatif téléphonique +1-809, +1-829 et +1-849[6]
Organisations internationales
OEI
CIR
G33

Avant l'arrivée des Européens, le peuple autochtone Taíno occupe Hispaniola, divisant l'île en cinq chefferies. Les Taínos construisent une société avancée d'agriculture et de chasse, et deviennent une civilisation organisée.

Lors de son premier voyage en 1492, Christophe Colomb explore et conquiert l'île pour l'Espagne. La colonie de Saint-Domingue est le siège du premier peuplement européen permanent dans les Amériques et le premier siège de la domination coloniale espagnole dans le Nouveau Monde.

Pendant ce temps, la France occupe le tiers occidental d'Hispaniola et nomme sa colonie Saint-Domingue, qui devient l'État indépendant d'Haïti en 1804, après la révolution haïtienne.

Au cours du XIXe siècle, les Dominicains sont souvent en guerre, contre les Français, les Haïtiens, les Espagnols ou entre eux, ce qui donne une société fortement influencée par les hommes militaires, qui dirigent le pays comme s'il s'agissait de leur royaume personnel. Après plus de trois cents ans de domination espagnole, le peuple dominicain déclare son indépendance en .

Le dirigeant du mouvement indépendantiste, José Núñez de Cáceres, souhaite que la nation dominicaine s'unisse au pays de la Grande Colombie, mais les Dominicains sont annexés par Haïti en , qui abolit alors l'esclavage sur l'ensemble de l'île.

La véritable indépendance n'arrivera que 22 ans plus tard, en 1844, après l'abolition du gouvernement de Jean-Pierre Boyer, lorsque les indépendantistes fondent officiellement la République dominicaine. Au cours des 72 années suivantes, le pays connaît essentiellement des conflits internes, plusieurs invasions ratées de son voisin, Haïti, et un bref retour au statut de colonie espagnole, avant d'évincer définitivement les Espagnols pendant la guerre de restauration dominicaine de 1863-1865.

Les États-Unis occupent le pays entre 1916 et 1924 ; une période de six ans calme et prospère sous la direction d'Horacio Vásquez. De 1930 à 1961, la dictature de Rafael Trujillo règne sur le pays. Une guerre civile en 1965, la dernière du pays, prend fin avec l'occupation militaire américaine et est suivie par le régime autoritaire de Joaquín Balaguer Ricardo (1966-1978 et 1986-1996). Depuis 1978, la République dominicaine évolue vers une démocratie représentative et est dirigée par Leonel Fernández depuis 1996. Danilo Medina lui succède en 2012, remportant 51 % des voix aux élections contre son adversaire, l'ex-président Hipólito Mejía Domínguez. Il est ensuite remplacé par Luis Abinader lors de l'élection présidentielle de 2020.

La République dominicaine possède la plus grande économie de la région des Caraïbes et de l'Amérique centrale et est la huitième plus grande économie d'Amérique latine. Au cours de ces 25 dernières années, la République dominicaine présente la croissance économique la plus rapide de l'hémisphère occidental - avec un taux de croissance moyen du PIB réel de 5,3 % entre 1992 et 2018. Entre 2014 et 2015, la croissance du PIB atteint 7,3 % soit le taux le plus élevé de l'hémisphère occidental. Au premier semestre 2016, l'économie dominicaine a connu une croissance de 7,4 %, poursuivant sa tendance à une croissance économique rapide. La croissance récente est portée par la construction, la fabrication, le tourisme et l'exploitation minière. Le pays est le site de la deuxième plus grande mine d'or au monde, la mine Pueblo Viejo. La consommation privée est plus forte, en raison d'une faible inflation (moins de 1 % en moyenne en 2015), de la création d'emplois et d'un niveau élevé de transferts de fonds.

En 2022, la République dominicaine est classée en 90e position pour l'indice mondial de l'innovation[7].