Rebels d'Ole Miss - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Rebels d'Ole Miss.

Rebels d'Ole Miss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rebels d'Ole Miss
Établissement Université du Mississippi
Fondation 1893 (football américain)
Ligue NCAA
Division NCAA Division I
(Division I FBS en football américain)
Conférence Southeastern Conference (SEC)
Division Ouest
Mascotte Landshark Tony (depuis 2018)
Rebel Black Bear (2003-2017)
Colonel Reb (1979-2003)

Football américain
Division Div. Ouest (Western) de la SEC
Stade Vaught-Hemingway Stadium
Capacité 64 038 spectateurs

Basket-ball
Salle The Pavilion at Ole Miss (en)
Capacité 9 500 spectateurs

Baseball
Salle Swayze Field
Capacité 10 715 spectateurs
Vue aérenne de nuit du stade de football américain en 2019.

Les Rebels d'Ole Miss (en anglais : Ole Miss Rebels) sont un club omnisports universitaire américain qui se réfère aux 16 équipes sportives féminines et masculines qui représentent l'Université du Mississippi et qui participent aux compétitions organisées par la National Collegiate Athletic Association au sein de sa Division I. Ces équipes sont membres de la Division Ouest de la Southeastern Conference (SEC).

Le campus universitaire se situe à Oxford (Mississippi) dans l'État du Mississippi.

La présente page est principalement dédiée au traitement du football américain au sein de cette université.

Origine du nom des équipes

L'origine du surnom porte à controverse, dans cet État du sud. Ole Miss, ne fait pas référence au Mississippi, mais sans doute au nom que donnaient les esclaves noirs à l'épouse[1] du propriétaire des plantations[2]. L’université se défend de tout racisme, mettant en avant la tradition arguant que le sens négatif du terme s'est depuis perdu[3].

Sports représentés

Hommes (7) Femmes (9)
Athlétisme Athlétisme
Basketball Basketball
Cross country Cross country
Golf Golf
Tennis Tennis
Football américain Football (soccer)
Baseball Softball
Tir
Volleyball
† – Athlétisme en salle et/ou en plein air.

Ole Miss possède également des équipes non universitaire en :

Le club de crosse de l'université évolue au sein de la Division 1 de la Southeast Lacrosse Conference D1 (SELC) dont les matchs sont organisés par la Men's Collegiate Lacrosse Association (MCLA).
Fondé en 1974, le Football Club Ole Miss Rugby évolue au sein de la Southeastern Collegiate Rugby Conference (en) contre les équipes traditionnelles de la SEC. Le nombre de spectateurs aux matchs est en forte augmentation depuis 2011[4]. L'équipe est entraînée par Warren Miconi[5].

Football américain

Descriptif en début de saison 2020

  • Couleurs[6] :   (Rouge cardinal et bleu marine)
Les couleurs rouge et bleu ont été choisies en référence aux universités de Yale et de Harvard. Ces couleurs sont également celles du drapeau confédéré. Les fans arborent fréquemment ce drapeau lors des matchs jusqu'au milieu des années 1980. Une campagne est alors menée au sein de l'Université pour faire cesser cette pratique d'autant que les Rebels avaient la réputation de ne pas utiliser de joueurs noirs. Le premier joueur noir aligné dans l'équipe de football américain sera Ben Williams en 1973. Il restera longtemps une exception. Le même problème se posera avec la mascotte du club (voir plus bas).
  • Surnom : Rebels
  • Dirigeants :
    • Directeur sportif : Keith Carter
    • Entraîneur principal : Lane Kiffin , 1re saison, bilan : -
  • Bilan des matchs :
    • Victoires : 671 (56 %)
    • Défaites : 524
    • Nuls : 35
  • Bilan des Bowls :
    • Victoires : 24 (64,9 %)
    • Défaites : 13
  • Titres :
    • Titres nationaux : 3 (1959, 1960, 1962)[7]
    • Titres de la conférence : 6 (1947, 1954, 1955, 1960, 1962, 1963)
    • Titres de la division ouest : 1 (2003)
Ancienne mascotte, Colonel Reb.
Ancienne mascotte, Colonel Reb.
  • Mascotte :
    • Actuelle : le Landshark (un requin) depuis .
    • Anciennes :
      • Rebel Black Bear (en) (un ours de couleur noir) a été la mascotte de 2003 à 2008.
      • Le Colonel Reb (en) a été la mascotte des Rebels depuis 1979 mais est abandonnée par les autorités de l'université en 2003.
  • Fanfare : The Pride of the South (en)
  • Rivalités :
    • Mississippi State (Egg Bowl (en))
    • LSU (Magnolia Bowl (en))
    • Arkansas (Rivalité (en))
    • Alabama (Rivalité (en))
    • Vanderbilt (Rivalité (en))
    • Memphis (Rivalité (en))

Histoire

Le programme de football américain de l'Université du Mississippi est le premier de l'état à avoir été créé. Il se situe 26e au classement des programmes de football universitaire en nombre de victoires. Ole Miss a remporté sa 600e victoire le en battant 31 à 30, en déplacement au Ben Hill Griffin Stadium de Gainesville en Floride, les futurs champions nationaux 2008, les no 4 Gators de la Floride.

Au cours de ses 115 années d'existence (fin de saison 2017), Ole Miss a remporté 6 titres de champion de la conférence SEC (1947, 1954, 1955, 1960, 1962 et 1963) et réclame 3 titres de champion national FBS (1959, 1960, 1962).

L'équipe de football américain d'Ole Miss joue son premier match lors de la saison 1893. Depuis l'université a présenté une équipe sans discontinuer pour le championnat de NCAA Division I FBS exception faite pour les saisons 1897 (en cause d'une épidémie de fièvre jaune) et 1943 (en cause de la seconde guerre mondiale). Ils terminent leur première saison sous la direction de l'entraîneur Alexander Bondurant (en), avec un bilan de 4 victoires et une défaite.

En 1899, Ole Miss devient membre de la Southern Intercollegiate Athletic Association (en) (SIAA). Le programme rejoint ensuite en 1922 la Southern Conference et la Southeastern Conference (SEC) en 1933.

En 1947, Johnny Vaught (en) devient entraîneur principal et remporte pour la première fois de l'histoire d'Ole Miss, le titre de champion de la conférence SEC. Il va entraîner l'équipe pendant 25 saisons avec un bilan de 190 victoires, 61 défaites et 12 nuls, remportant six titres de conférence SEC, trois titres de champion national FBS ainsi que 10 bowls.

Depuis son départ en 1973, les Rebels ont connu plusieurs entraîneurs mais aucun n'a pu rééditer de tels exploits. C'est l'entraîneur Billy Brewer (en) qui restera, après Vaught, le plus longtemps à ce poste soit pendant 11 saisons (de 1983 à 1993), compilant 68 victoires, 55 défaites et 3 nuls tout en reportant 3 bowls. Depuis le , Matt Luke est l'actuel entraîneur principal, après avoir été désigné intérimaire à ce poste avant le début de la saison 2017 à la suite de la démission de Hugh Freeze (en).

Pour une vision plus complète de l'histoire de l'équipe de football, nous vous renvoyons vers la page anglophone de wikipédia traitant de ce sujet : Histoire des Rebels d'Ole Miss (football américain) (en).

Palmarès

(dernière mise à jour en fin de saison 2018)

  • Champion national :
Ole Miss a remporté le titre de champion de la nation à trois reprises décerné par divers organismes de cotation [8],[9].
Saison Entraîneur Organismes de cotation Bilan de saison régulière Bowl Adversaire Résultat AP
(classement)
Coaches'
(classement)
1959 Johnny Vaught (en) Berryman, Dunkel, Sagarin 10–1 Sugar Bowl 1960 Tigers de LSU G, 21–0 #2 #2
1960 Billingsley, Football Writers, DeVold
Dunkel, Football Research, NCF, Williamson
10–0–1 Sugar Bowl 1961 Owls de Rice G, 14–6 #2 #3
1962 Billingsley, Litkenhous, Sagarin 10–0 Sugar Bowl 1963 Razorbacks de l'Arkansas G, 17–13 #3 #3
Titres nationaux : 3 victoires
Les principaux organismes de cotation à cette époque (Associated Press et United Press) avaient désigné les Orange de Syracuse comme champion national en 1959, les Golden Gophers du Minnesota en 1960 et les Trojans d'USC en 1962[10],[11].
  • Champion de Conférence SEC :
Ole Miss a remporté 6 titres de champion de la Conférence SEC.
Saison Conférence Entraîneur Bilan de saison Bilan en conférence
1947 SEC Johnny Vaught (en) 9–2 6–1
1954 SEC Johnny Vaught 9–2 5–1
1955 SEC Johnny Vaught 10–1 5–1
1960 SEC Johnny Vaught 10–0–1 5–0–1
1962 SEC Johnny Vaught 10–0 6–0
1963 SEC Johnny Vaught 7–1–2 5–0–1
Titres de champion de conférence : 6 SEC
  • Champion de division Ouest :
Les équipes de la Conférence SEC a été réparties dans deux divisions depuis 1992, Ole Miss intégrant la Division Ouest.
Ole Miss a remporté, à égalité avec les no 2 de LSU, le titre de division à une seule reprise mais n'a pas été qualifiée pour disputer le match de la finale de conférence déterminant le titre de champion de la SEC.
Saison Division
2003 SEC Ouest
Titres de champion de division : 1
= co-champions
  • Bowls :
Quarterback Eli Manning.
Quarterback Eli Manning.
Ole Miss a participé à 37 bowls et en ont remporté 24 pour 13 défaites[12]
Saison Entraîneur Bowl Adversaire Résultat
1935 Ed Walker Orange Bowl 1936 Cardinals de l'Université catholique d'Amérique P, 19–20
1948 Johnny Vaught Delta Bowl 1948 Horned Frogs de TCU G, 13–9
1952 Johnny Vaught Sugar Bowl 1953 Yellow Jackets de Georgia Tech P, 7–24
1954 Johnny Vaught Sugar Bowl 1955 Midshipmen de la Navy P, 0–21
1955 Johnny Vaught Cotton Bowl Classic 1956 Horned Frogs de TCU G, 14–13
1957 Johnny Vaught Sugar Bowl 1958 Longhorns du Texas G, 39–7
1958 Johnny Vaught Gator Bowl 1958 Gators de la Floride G, 7–3
1959 Johnny Vaught Sugar Bowl 1960 Tigers de LSU G, 21–0
1960 Johnny Vaught Sugar Bowl 1961 Owls de Rice G, 14–6
1961 Johnny Vaught Cotton Bowl Classic 1962 Longhorns du Texas P, 7–12
1962 Johnny Vaught Sugar Bowl 1963 Razorbacks de l'Arkansas G, 17–13
1963 Johnny Vaught Sugar Bowl 1964 Crimson Tide de l'Alabama P, 7–12
1964 Johnny Vaught Bluebonnet Bowl 1964 Golden Hurricane de Tulsa P, 7–14
1965 Johnny Vaught Liberty Bowl 1965 Tigers d'Auburn G, 13–7
1966 Johnny Vaught Bluebonnet Bowl 1966 Longhorns du Texas P, 0–19
1967 Johnny Vaught Sun Bowl 1967 Miners d'UTEP P, 7–14
1968 Johnny Vaught Liberty Bowl 1968 Hokies de Virginia Tech G, 34–17
1969 Johnny Vaught Sugar Bowl 1970 Razorbacks de l'Arkansas G, 27–22
1970 Johnny Vaught Gator Bowl 1971 Tigers d'Auburn P, 28–35
1971 Billy Kinard Peach Bowl 1971 Yellow Jackets de Georgia Tech G, 41–18
1983 Billy Brewer Independence Bowl 1983 Falcons de l'Air Force P, 3–9
1986 Billy Brewer Independence Bowl 1986 Red Raiders de Texas Tech G, 20–17
1989 Billy Brewer Liberty Bowl 1989 Falcons de l'Air Force G 42–29
1990 Billy Brewer Gator Bowl 1991 Wolverines du Michigan P, 3–35
1992 Billy Brewer Liberty Bowl 1992 Falcons de l'Air Force G, 13–0
1997 Tommy Tuberville Motor City Bowl 1997 Thundering Herd de Marshall G, 34–31
1998 David Cutcliffe Independence Bowl 1998 Red Raiders de Texas Tech G, 35–18
1999 David Cutcliffe Independence Bowl 1999 Sooners de l'Oklahoma G, 27–25
2000 David Cutcliffe Music City Bowl 2000 Mountaineers de la Virginie-Occidentale P, 38–49
2002 David Cutcliffe Independence Bowl 2002 Cornhuskers du Nebraska G, 27–23
2003 David Cutcliffe Cotton Bowl Classic 2004 Cowboys d'Oklahoma State G, 31–28
2008 Houston Nutt Cotton Bowl Classic 2009 Red Raiders de Texas Tech G, 47–34
2009 Houston Nutt Cotton Bowl Classic 2010 Cowboys d'Oklahoma State G, 21–7
2012 Hugh Freeze BBVA Compass Bowl 2013 Panthers de Pittsburgh G, 38–17
2013 Hugh Freeze Music City Bowl 2013 Yellow Jackets de Georgia Tech G, 25–17
2014 Hugh Freeze Peach Bowl 2014 Horned Frogs de TCU P, 3–42
2015 Hugh Freeze Sugar Bowl 2016 Cowboys d'Oklahoma State G, 48–20
Victoires : 24 - Défaites : 13

Joueurs notables

Numéros retirés :

Onze (11) anciens joueurs ou entraîneurs d'Ole Miss ont été intronisés dans la College Football Hall of Fame :

  • 1951 : Frank M. "Bruiser" Kinard (membre fondateur)
  • 1965 : Charles "Charlie" Conerly
  • 1974 : Barney Poole
  • 1979 : Johnny Vaught (entraîneur)
  • 1984 : Doug Kenna (Joue son année freshman à Ole Miss avant de recevoir une nomination à l'Académie militaire américaine (l'U.S. Military Academy) où il joue ses années sophomore, junior et senior au sein de l'équipe de l'Army)
  • 1987 : Thad "Pie" Vann (entraîneur)
  • 1989 : Archie Manning
  • 1991 : Parker Hall
  • 1995 : Jerry Dean "Jake" Gibbs
  • 1997 : Charlie Flowers
  • 2014 : Wesley Walls

Deux (2) anciens joueurs d'Ole Miss ont été intronisés au Pro Football Hall of Fame :

  • 1970 : Frank M. "Bruiser" Kinard
  • 2007 : Gene Hickerson

Trois (3) anciens joueurs d'Ole Miss ont été intronisés au Helms Athletic Foundation Hall of Fame :

  • 1955 : Frank M. "Bruiser" Kinard
  • 1959 : Charles "Charlie" Conerly
  • 1966 : Barney Poole

Un (1) joueur d'Ole Miss a été intronisé au National Quarterback Club Hall of Fame :

  • 2004 : Archie Manning

Joueurs actifs en NFL (fin de saison 2017) :

  • Bobby Massie, OL, Bears de Chicago
  • Brandon Bolden, RB, Patriots de la Nouvelle-Angleterre
  • Donte Moncrief, WR, Steelers de Pittsburgh
  • Bradley Sowell, OL, Bears de Chicago
  • Laremy Tunsil, OL, Dolphins de Miami
  • Laquon Treadwell, WR, Vikings du Minnesota
  • Cody Core, WR, Bengals de Cincinnati
  • Mike Hilton, DB, Steelers de Pittsburgh
  • Woodrow Hamilton, DL, Panthers de la Caroline
  • Evan Engram, TE, Giants de New York
  • Derrick Jones, CB, Jets de New York
  • D. J. Jones, DL, 49ers de San Francisco
  • Fadol Brown, DE, Packers de Green Bay
  • Marquis Haynes, DE, Panthers de la Caroline
  • Lavon Hooks, DE, Steelers de Pittsburgh
  • A. J. Moore, CB, Texans de Houston
  • Breeland Speaks, DE, Chiefs de Kansas City
  • Jordan Wilkins, RB, Colts d'Indianapolis
  • Greg Little, OL, Panthers de la Caroline
  • A. J. Brown, WR, Titans du Tennessee
  • D. K. Metcalf, WR, Seahawks de Seattle
  • Dawson Knox, TE, Bills de Buffalo
  • Javon Patterson, OL, Colts d'Indianapolis
  • Kendarius Webster, CB, Patriots de la Nouvelle-Angleterre
  • Jordan Ta'amu, QB, Chiefs de Kansas City

Vingt (23) joueurs d'Ole Miss ont été choisis lors du premier tour de la Draft de la NFL (dernière mise à jour après la draft 2020) :

En National Football League :
  • 1939 – no 3 – Parker Hall – Rams de Cleveland
  • 1942 – no 8 – Merle Hapes – Giants de New York
  • 1954 – no 10 – Ed Beatty – Rams de Los Angeles
  • 1961 – no 10 – Bobby Crespino – Browns de Cleveland
  • 1963 – no 3 – Jim Dunaway – Vikings de Minnesota
  • 1966 – no 11 – Stan Hindman – 49ers de San Francisco
  • 1971 – no 2 – Archie Manning – Saints de La Nouvelle-Orléans
  • 1985 – no 18 – Freddie Joe Nunn – Cardinals de St. Louis
  • 1990 – no 18 – Tony Bennett – Packers de Green Bay
  • 1991 – no 20 – Kelvin Pritchett – Cowboys de Dallas
  • 1994 – no 20 – Tim Bowens – Dolphins de Miami
  • 1998 – no 29 – John Avery – Dolphins de Miami
  • 2001 – no 23 – Deuce McAllister – Saints de La Nouvelle-Orléans
  • 2004 – no 1 – Eli Manning – Chargers de San Diego
  • 2005 – no 26 – Chris Spencer – Seahawks de Seattle
  • 2007 – no 11 – Patrick Willis – 49ers de San Francisco
  • 2009 ~no 23 – Michael Oher – Ravens de Baltimore
  • 2009 ~no 24 – Peria Jerry – Falcons d'Atlanta
  • 2016 – no 13 – Laremy Tunsil – Dolphins de Miami
  • 2016 – no 23 – Laquon Treadwell – Vikings du Minnesota
  • 2016 – no 29 – Robert Nkemdiche – Cardinals de l'Arizona
  • 2017 – no 23 – Evan Engram – Giants de New York
En American Football League :
  • 1966 – no 8 – Mike Dennis – Bills de Buffalo
~ En 2009, pour la première fois de son histoire, deux joueurs d'Ole Miss sont choisis lors du premier tour d'une Draft de la NFL.

Rebels au College Football Hall of Fame

Les Rebels ont neufs joueurs et deux entraîneurs intronisés au College Football Hall of Fame[13].

Joueur Poste Date intronisation
Frank M. "Bruiser" Kinard (en) T 1951†
Charles "Charlie" Conerly HB 1965
Barney Poole (en) End 1974
Johnny Vaught (en) Entraîneur 1979
Doug Kenna (en) QB 1984
Thad "Pie" Vann (en) Entraîneur 1987
Archie Manning QB 1989
Parker Hall (en) HB 1991
Jerry Dean "Jake" Gibbs (en) QB 1995
Charlie Flowers (en) FB 1997
Wesley Walls (en) TE 2014
† Membre fondateur
‡ A joué lors de son année freshman à Ole Miss mais est ensuite entré dans l' U.S. Military Academy où il jouera pour les Black Knights de l'Army ses années sophomore, junior et senior.

Rebels au Pro Football Hall of Fame

Les Rebels ont deux joueurs intronisés au Pro Football Hall of Fame[14].

Joueur Poste Date intronisation
Frank M. "Bruiser" Kinard (en) G 1971
Gene Hickerson (en) OT 1971

Rivalités

Bilan des rivalités
Équipe Surnom du match Nb. V N D % 1er match Dernier match
Bulldogs de Mississippi State Battle for the Golden Egg - Egg Bowl (en) 114 62 6 46 54,4 1901 2019
Tigers de LSU Magolia Bowl (en) 107 40 4 66 37,4 1894 2019
Razorbacks de l'Arkansas - 65 28 1 36 43,1 1908 2019
Crimson Tide de l'Alabama - 63 10 2 51 15,9 1894 2019
Commodores de Vanderbilt - 92 50 2 40 54,3 1894 2019
Tigers d'Auburn - 43 10 0 30 22,3 1928 2019
Tigers de Memphis Mid–South Rivalry 61 47 2 12 77,0 1921 2019
Green Wave de Tulane - 69 41 0 28 59,4 1893 2012

Bulldogs de Mississipi State

Ole Miss et MSU lors du Egg Bowl 1975.
Ole Miss et MSU lors du Egg Bowl 1975.

La Battle for the Golden Egg (en) (dénommée également Egg Bowl) est le dernier match joué en saison régulière par les Rebels et il les oppose à leurs rivaux de la conférence SEC, les Bulldogs de Mississipi State. Les équipes se sont rencontrées régulièrement depuis la saison 1901 et le premier match baptisé officiellement « The Battle of the Golden Egg » a lieu en 1927[15]. Même s'il est étiqueté « bowl », le match fait bien partie de la saison régulière. Vingt-neuf Egg Bowls ont été joué lors du Thanksgiving Day[16].

En 2014, le match attire plus d'attention parce qu'il aura une incidence sur les bowls d'après saison régulière. Mississippi State commence le match comme 4e au classement du College Football Playoff, Ole Miss étant classé 19e. Les Bulldogs s'ils gagnent ont donc l'opportunité de participer aux Playoffs. Les Rebels peuvent encore participer à la finale de conférence SEC s'ils gagnent et si Alabama perd son dernier match. Ole Miss bat les Bulldogs 31 à 17, passent de la 19e à la 9e place au classement du CFP et empechent Mississippi State de participer aux Playoffs. Les deux universités sont néanmoins qualifiées pour disputer un bowl lors du Nouvel-An. La victoire d'Ole Miss sur Mississippi State lors de l'Egg Bowl sera annulée plus tard à la suite de violations des règlements de la NCAA.

Pour l'Egg Bowl 2015, Ole Miss est 18e au classement du College Football Playoff et MSU 21e. Le vainqueur du match sera qualifié pour jouer le Sugar Bowl. Ole Miss n'est que très faiblement favoris (de 2 points) mais remporte le match joué en déplacement 38 à 27 après avoir mené de 25 points à la mi-temps. Il s'agissait de la première victoire en déplacement contre Mississippi State depuis 2003 et la première fois que les Rebels battaient deux fois consécutivement les Bulldogs depuis les saisons 2003-04.

Louisiana State

Page anglophone de la rivalité (en)

Le Magnolia Bowl de 2007.
Le Magnolia Bowl de 2007.

Le match de rivaklité entre Ole Miss et LSU est dénommé le « Magnolia Bowl »[17],[18],[19] et son vainqueur remporte le trophée du même nom[20].

Les deux équipes se sont rencontrées pour la première fois en 1894 et se rencontrent chaque année depuis 1945. Elles sont toutes deux sont membres de la Southeastern Conference (SEC)[21]. La rivalité a connu son apogée au cours des années 1950 et 1960, les deux équipes étant à cette époque très bien classée, ayant chacune obtenu un titre national[22]. L'intensité des lmatchs diminue au cours des années 1970, 1980 et 1990, Ole Miss n'atteignant plus les premières place dans les classements depuis les années 1970 tandis que d'autres rivalités devenaient plus importante pour LSU à la suite de l'éclatement en deux divisions de la SEC en 1992 (Alabama, Arkansas, Auburn et Florida)[23]. Même si la rivalité n'a plus beaucoup de résonnance au niveau nationale ces dernières années, elle suscite néanmoins toujours la passion à Oxford et à Baton Rouge[24],[25].

C'est en 2008 que les associations étudiantes des deux écoles ont choisi de baptiser le match de rivalité annuel « Magnolia Bowl »[26] le magnolia étant un symbole pour les états de Louisiane et du Mississippi. C'est également eux qui remettent le trophée[27]. C'est Ole Miss qui, en battant LSU sur le score de 31 à 13 à Baton Rouge en Louisiane, devient le premier vainqueur du nouveau trophée[17].

Il s'agit de la seconde plus longue rivalité pour les deux équipes[28],[29].

L'édition de 2011 jouée à Oxford est la 100e rencontre entre les deux universités[30]. Elle devient la rencontre la plus inégale de l'histoire de la rivalité, le match étant gagné par LSU sur le score de 52 à 3[31]. Dans de nombreux cas, les victoires se sont succédé. La plus longue série de victoire consécutives est celle effectuée par LSU de 1928 à 1937 (8). La suivante est de 6 victoires consécutives par LSU (de 2002 à 2007) et par Ole Miss (de1952 à 1957).

En fin de saison 2019, LSU mène les statistiques avec 63 victoires pour 40 à Ole Miss et 4 nuls. Une victoire a été retirée par la NCAA à Ole Miss[32].

Arkansas

Page anglophone de la rivalité (en)

Ole Miss à l'attaque pendant le match de 2011.
Ole Miss à l'attaque pendant le match de 2011.

Ole Miss a joué pour la première fois contre Arkansas en 1908 (défaite 33–0). Les deux équipes se sont ensuite sporadiquement rencontrées au cours des décennies suivantes dont à deux reprises lors des Sugar Bowl 1963 et 1970 (victoires d'Ole Miss).

Depuis 1981, elle se rencontrent chaque année, les Razorbacks dominant les Rebels au cours des années 1980. La rencontre de 1990 s'est terminée de façon mémorable. Menés de quatre points à quelques secondes de la fin et en possession du ballon sur la ligne des 20 yards d'Ole Miss, Arkansas doit inscrire un touchdown pour gagner le match. Le running back Ron Dickerson tente une course qui semble victorieuse mais il est arrêté par le safety Chris Mitchell à un yard de la ligne d'en-but alors que le temps de jeu est écoulé.

En 1991, Arkansas intègre la Southeastern Conference qui l'année suivante se divise en deux divisions, Ole Miss et Arkansas se retrouvant dans la Western Division.

Au cours des années 2000, la rivalité est ravivée par une série de matchs serrés et par des changements d'entraîneurs. Le match de 2001 (en) s'est terminée à l'issue de sept périodes de prolongation (record de la NCAA). Arkansas gagne le match 58-56 après avoir stoppé une tentative de conversion de touchdown à deux points juste avant la ligne d'en-but. Depuis lors, cinq matchs de football américain de FBS ont atteint sept périodes de prolongation.

En , Houston Nutt (en) démissionne de son poste d'entraîneur principal d'Arkansas et est embauché comme entraîneur principal à Ole Miss une semaine plus tard. Le premier match de rivalité après ce fait a lieu en 2008. Les Rebels inscrivent un field goal à moins de trois minutes de la fin et mènent 23 à 14. Néanmoins, Arkansas inscrit un touchdown et revient à 23-21 à une minute de la fin. L'on-side kick est recouvert par Arkansas. Les Razorbacks sont néanmoins pénalisés pour une interférence de passe offensive et sont obligé de rendre le ballon à Ole Miss. Nutt et Ole Miss remportant ainsi le match sur le score de 23 à 21. La saison suivante, Ole Miss gagne 30 à 17,grâce notamment à son running back Dexter McCluster (200 yards de gains à la course dont un touchdown de 60 yards inscrit en 3e quart temps. En 2010, Arkansas bat finalement son ancien entraîneur Houston lors du match joué à Fayetteville (38-24). En 2015, les Rebels sont battus par Arkansas (52-53) et perdent la première place de leur division.

Alabama

Page anglophone de la rivalité (en)

Les deux universités sont des membres fondateurs de la Southeastern Conference (SEC). Elles sont également membre de la Western Division de la SEC depuis la saison 1992. C'est une des rivalités les plus déséquilibrées de la conférence. Fin de saison 2019, Alabama mène la série avec 48 victoires, 11 défaites et 2 nuls (50–9–2 sans les forfaits et victoires annulées par la NCAA).

Alabama a remporté toutes les rencontres jouées entre 2004 et 2013, dont six avec plus de dix points d'écart. En 2014, Ole Miss (classée 11e bat Alabama (classé 3e) sur le score de 23 à 17, première victoire depuis 2003. Le cornerback d'Ole Miss, Senquez Golson, cèle la victoire à la suite d'une interception lors du quatrième quart-temps. Cette victoire propulse Ole Miss à la 3e place du classement de l'Associated Press, leur meilleur classement depuis 1964. En 2015, Ole Miss se déplace à Alabama comme outsider. Les Rebels battent le Crimson Tide alors classé 2e sur le score de 43 à 37. Cette victoire à Tuscalosa n'est que la seconde de l'histoire d'Ole Miss. C'était également la première fois qu'Ole Miss battait Alabama lors de deux saisons consécutives. En conséquence, Ole Miss a été classée à la 3e place du classement AP. Ole Miss n'avait plus été classée dans le Top3 de ce classement lors de deux saisons consécutives depuis les saisons 1963-1964. Alabama n'a plus perdu contre Ole Miss depuis lors.

Vanderbilt

Page anglophone de la rivalité (en)

Les deux équipes sont des membres fondateurs de la Southeastern Conference et les deux universités sont deux des trois plus petites de la SEC en nombre d'étudiants. Elles ne sont séparées que d'environ 450 kilomètres. La rivalité avec les Rebels est, pour les Commodores, la seconde plus longue et continue de ses rivalités[33]. Leur attrait similaire par rapport à la culture grecque (les deux écoles ont des pourcentages élevés de participation des étudiants aux fraternités et aux sororités) les a amenés à être choisis comme rivaux inter-divisions lorsque la SEC est passée à douze équipes en 1992.

La première rencontre se déroule sur le campus de Vanderbilt à Nashville dans le Tennessee le . Les Commodores, dirigés par les entraîneurs Henry Thorton et W.J. Keller, remportent le match 40 à 0 joué contre le « Mississippi Flood » (ancien nom des Rebels jusqu'en 1936).

Au début de la série, Vanderbilt, sous la direction du légendaire entraîneur Dan McGugin (le complexe d'athlétisme de Vanderbilt porte son nom) remporte les 18 premiers matchs. Il a fallu attendre dix matchs avant qu'Ole Miss ne marque un point contre Vanderbilt (2 points inscrits lors de la défaite de 1910 à Nashville). C'est au cours de cette période (le que Vanderbilt remporte le match avec la plus grande marge entre les équipes soit par le score de 91 à 0.

Ole Miss ne battra pas Vanderbilt avant le (14-7), soit lors du premier match de la rivalité joué à Memphis sur le terrain d'Ole Miss.

À la suite de la Seconde Guerre mondiale, les équipes ne se rencontrent à nouveau que le . Ole Miss remporte le match 14 à 7, leur première victoire en déplacement à Nashville.

En 1947, les Commodores étaient classés10e et les Rebels 18e et Vanderbilt remporte le match sur le score de 10 à 6.

Dans les années 1950, les Rebels dominent la série. Vanderbilt gagne 34-20 en 1951, mais les Commodores ne battront plus les Rebels avant 1974. Pendant cette période, Ole Miss était régulièrement classée dans le Top 10 du pays (no 2 en 1960 et 1961).

Alors qu'Ole Miss continue à gagner plus de matchs que Vanderbilt au cours des années 1980 et 90. Le match de 1989 fut peut-être le plus tragique de cette période, mais de façon tragique, le cornerback d'Ole Miss, Chucky Mullins, y subissant une fracture au cou le laissant quadriplégique. Mullins décède des complications de sa blessure en 1991.

Au cours du siècle actuel, les Rebels et les Commodores ont atteint un niveau de parité, Ole Miss menant 12 des 20 matchs joués.

Auburn

Page anglophone de la rivalité (en)

Les deux équipes sont des membres fondateurs de la Southeastern Conference. Elles se rencontrent pour la première fois le à Birmingham en Alabama[34]. Ole Miss remporte le match sur le score de 19 à 0[35].

Après la victoire d'Auburn (14–7) en 1932[36], les deux équipes ne se rencontrent plus avant 1949 (victoire des Rebels 40 à 7)[37]. Elles se sont rencontrées lors de deux bowls d'après saison régulière, Ole Miss remportant le Liberty Bowl 1965 (13–7)[38] et Auburn remportant le Gator Bowl 1971 (35–28)[39]. Cette victoire au Gator Bowl marque le début d'une longue série victorieuse d'Auburn (9) entre 1971 et 1991. Depuis 1990, elles se rencontrent chaque année puisque toutes deux membres de la division West de la SEC[40].

La rivalité prend une tournure « agressive » en 1999 lorsque l'entraîneur principal d'Ole Miss, Tommy Tuberville, qui avait déclaré qu'il ne quitterait Ole Miss que dans un « cercueil en pin », accepte quelques jours plus tard le poste d'entraîneur principal d'Auburn[41]. Peu de temps après ces faits, certains ont commencé à appeler le match de rivalité « Pine Box Bowl ». Le premier match joué après le départ de Tuberville pour Auburn voit Ole Miss gagner en prolongation sur le score de 24 à 17[42].

Depuis la rencontre de 1999, Ole Miss n'a battu Auburn qu'à quatre reprises, la dernière datant de 2015 (victoire 27-19)[43].

Memphis

Page anglophone de la rivalité (en)

Cette rivalité est également connue sous le nom de « Mid–South Rivalry »[44]. Elle débute en 1921 en fin de saison 2019, c'est Ole Miss qui même la série avec 49 victoires pour 12 à Memphis et 2 nuls[45].

Les deux universités ne sont séparées que de 80 miles[46]. La première rencontre a lieu en 1921 et with Ole Miss remporte les 17 premiers matchs[44]. La série victorieuse d'Ole Miss est interrompue grâce à un nul obtenu en 1963 par Memphis mais ces derniers ne remporteront leur premier match qu'en 1967[47]. Les rencontres ont eu lieu chaque année entre 1962 et 1995 (sauf en 1975).

En 2015, Memphis bat Ole Miss classée à l'époque 11e du Top25 sur le score de 37 à 24[48]. Cette victoire sur les Rebels était la première depuis 2004[49] et la première victoire sur une équipe du Top25 depuis 1996 (victoire contre Tennessee). Les Rebels chutent dès lors à la 24e place tandis que les Tigers deviennent 18e)[50],[51].

La dernière rencontre a lieu en 2019 et aucune autre n'est prévue dans un futur proche entre les deux équipes[52].

Tulane

Page anglophone de la rivalité (en)

La rivalité débute en 1893. En fin de saison 2019, c'est Ole Miss qui mène la série 41 à 28[53]. C'est la plus ancienne rivalité pour Tulane ainsi que pour Ole Miss.

La première rencontre est jouée le à La Nouvelle-Orléans. Les deux universités se sont depuis rencontrées régulièrement malgré quelques interruptions. Tulane et Ole Miss ont été membres très longtemps des mêm conférences : la SIAA de 1899 à 1920, la Southern Conference de 1922 à 1932 et comme membres fondateurs de la Southeastern Conference (SEC) de 1932 à 1966.

Les prochains matchs sont prévus pour le à Oxford, en 2023 à La Nouvelle-Orléans et en 2025 à Oxford.

Baseball

Article complet sur la page anglophone de wikipedia (en).

L'équipe de Baseball d'Ole Miss représente l'Université du Mississippi au sein de la NCAA Division I college baseball. Elle est membre de la Division Ouest de la Southeastern Conference.

Ils sont actuellement entraînés par Mike Bianco et ses assistants Carl Lafferty et Matt Mossberg. Les Rebels sont la deuxième équipe universitaire la plus populaire du pays[54].

Ils jouent leurs matchs à domicile au Oxford-University Stadium/Swayze Field. Ole

Palmarès

  • Titre de champion national : (0);
  • Apparitions en College World Series : (5) 1956, 1964, 1969, 1972, 2014 ;
  • Champions régionaux NCAA : (9) 1956, 1964, 1969, 1972, 2005, 2006, 2007, 2009, 2014 ;
  • Titres du Tournoi des Conférences : (3) 1977, 2006, 2018
  • Apparitions au Tournoi des Conférences : (22) 1956, 1964, 1969, 1972, 1977, 1995, 1999, 2001, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2018 ;
  • Champions de la Conférence SEC : (7) 1959, 1960, 1964, 1969, 1972, 1977, 2009.

Basketball masculin

Article complet sur la page anglophone de wikipedia (en).

L'équipe de Basketball représente l'Université du Mississippi en NCAA Division I et est membre de la Southeastern Conference. Elle a participé au tournoi finaol de la NCAA en 1981, 1997, 1998, 1999, 2001, 2002, 2013 et 2015. En 2008 et en 2010, l'équipe se qualifie pour les demi-finales nationales jouées au Madison Square Garden. Les Rebels ont remporté la Division Ouest de la SEC en 1997, 1998, 2001, 2007 et en 2010. De 1999 à 2006, c'est Rod Barnes qui est l'entraîneur principal de l'équipe. Il y compilera 141 victoires pour 109 défaites. En 1981, les Rebels d'Ole Miss remportent leur premier titre de champion de la Conférence SEC. Il faut attendre la saison 2013 pour qu'ils remportent leur second titre de conférence.

Palmarès

  • Titre de Champion de Conférence SEC : (2) 1981, 2013
  • Apparitions au Tournoi final NCAA : (8) 1981, 1997, 1998, 1999, 2001, 2002, 2013, 2015, 2019
  • Apparitions au Tournoi final NCAA - 32 meilleures équipes : (3) 1999, 2001, 2013
  • Apparition au Tournoi final NCAA - 16 meilleures équipes (Sweet Sixteen) : (1) 2001

Basketball féminin

Article complet sur la page anglophone de wikipedia (en)

  • Apparitions au tournoi final NCAA : (17) 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1994, 1995, 1996, 2004, 2005, 2007 ;
  • Apparitions au tournoi final NCAA - Second tour : (11) 1983, 1984, 1985, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990, 1992, 1994, 2007 ;
  • Apparitions au tournoi final NCAA - 16 meilleures équipes (Sweet Sixteen) : (8) 1985, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990, 1992, 2007 ;
  • Apparitions au tournoi final NCAA - 8 meilleures équipes (Elite Eight) : (5) 1985, 1986, 1989, 1992, 2007 ;
  • Champions de Conférence SEC : (1) 1991.

La mascotte actuelle

Le terme Landshark (requin) apparaît en 2008 et a pour origine le linebacker senior Tony Fein. Il est adopté par la défense de l'équipe de football américain de l'université. Tony Fein était un vétéran de l'armée et avait servi pendant la guerre en Iraq avant qu'il ne fasse carrière en football américain au sein de l'Université du Mississippi. Fein fut également décoré du Pat Tillman Award par le Military Order of the Purple Heart en 2008[55].

Le , les représentants des étudiants de l'université annoncent qu'un vote sera bientôt organisé sur la possibilité de changer de mascotte. Les étudiants eurent la possibilité de voter sur la plateforme OrgSync du 26 au [56]. Plus de 4100 votes furent comptabilisés. 80 % de ces votes étaient en faveur du changement de mascotte[57].

Le , le chancelier de l'université, Jeffrey S. Vitter, annonce que l'université remplacera Rebel the Black Bear par le Landshark comme mascotte officielle de l'Université[58]. Le changement fut de suite effectif.

Notes et références

  1. (en) University of Mississippi asks: Is ‘Ole Miss’ racist?, Jessica Chasma washingtontimes.com, août 2014
  2. (en) Bianchi: Mississippi must do away with 'Ole Miss,' 'Rebels' and Confederate flag, Mike Bianchi orlandosentinel.com, juillet 2015
  3. (en) Ole Miss nickname lives on, Kate Royals usatoday.com, août 2014
  4. (en)Rugby Mag, SCRC Poll Has LUS, Tennessee at Top, 3 février 2012, (en) « Archived copy » (consulté le 7 septembre 2012)
  5. (en) « Archived copy » (consulté le 7 septembre 2012)
  6. (en) « Licensing FAQ's », Department of Licensing–University of Mississippi (consulté le 11 juillet 2016)
  7. (en) « History of Rebel Football », CBS Interactive (consulté le 15 septembre 2017)
  8. (en) « FBS College Football History », sur NCAA.com, inconnue (consulté le 9 décembre 2015)
  9. (en) « Billingsley's National Champions », sur cfrc.com, inconnue
  10. (en) « AP and Coaches Yearly Final Polls », sur Cfbdatawarehouse.com (consulté le 30 avril 2016)
  11. (en) « AP and Coaches Yearly Final Polls », sur Cfbdatawarehouse.com (consulté le 30 avril 2016)
  12. (en)https://www.sports-reference.com/cfb/schools/mississippi/bowls.html
  13. (en-US) « Inductees - Football Players & Coaches - College Football Hall of Fame », sur www.cfbhall.com.
  14. (en-US) « Hall of Famers by College - Hall of Famers - Pro Football Hall of Fame Official Site », sur www.profootballhof.com.
  15. (en-US) « Ole Miss football 2007 Media guide »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  16. (en-US) « History of the Egg Bowl », sur Mississippi Weekend, (consulté le 1er octobre 2020)
  17. a et b (en-US) « Ole Miss vs. LSU - Game Recap - ESPN », sur ESPN.com,  : « "Jevan Snead threw two touchdown passes, Markeith Summers ran for a 13-yard score out of the 'Wild Rebel' formation and Ole Miss won its fourth straight game, 31-13 against No. 18 LSU on Saturday in a rivalry game newly dubbed the Magnolia Bowl.". »
  18. (en-US) SCOTT RABALAIS, « LSU vs. Ole Miss: Five memorable games from the Tigers' storied rivalry with the Rebels », sur TheAdvocate.com.
  19. (en-US) « No. 25 LSU rolling into rivalry game with No. 23 Ole Miss », USA Today,
  20. (en-US) Rogers Sara, « New Magnolia Bowl trophy livens historic rivalry », sur TheDMonline.com.,
  21. (en-US) « A brief Magnolia Bowl history », sur redcuprebellion.com, 16 octobre 2017.
  22. (en-US) « LSU-Ole Miss has deep-rooted history », ESPN,  : « The meat of this rivalry came in the late 1950s and early 1960s. From 1958-63, five games were played in which both teams were ranked in the top six. Ole Miss was undefeated entering four of those games, LSU twice. Only once during that time did a team enter the game with more than one loss -- 1960, when 1-4 LSU tied No. 2 Ole Miss 6-6 in Oxford. »
  23. (en-US) Brian Hood, « The 25 Best SEC Football Rivalries », sur bleacherreport.com
  24. (en-US) « The LSU-Ole Miss rivalry is back with a vengeance -- I'll drink to that!: Ron Higgins », sur NOLA.com.
  25. (en-US) Morgan Prewitt, « Rivalry between LSU, Ole Miss during Miles' tenure includes blowouts, shootouts », THE DAILY REVEILLE.
  26. (en-US) [1].
  27. (en-US) « Magnolia Bowl: The history of the Ole Miss, LSU rivalry », sur TheDMonline.com.,
  28. (en-US) « Ole Miss Welcomes the Nation's No. 1 in LSU », sur olemisssports.com.
  29. (en-US) « Tigers Defense, Randall, Plod Past Ole Miss, 14-13 », sur lsusports.net.
  30. (en-US) « LSU football team rolls over Ole Miss, continues on path toward title game », sur NOLA.com.
  31. (en-US) « LSU vs. Ole Miss - Game Recap - November 19, 2011 - ESPN », sur ESPN.com,
  32. (en-US) « Winsipedia - Ole Miss Rebels vs. LSU Tigers football series history », sur winsipedia.com.
  33. (en-US) [2], Pages 156 à 166.
  34. (en-US) « Auburn - Ole Miss Uniform Preview - Auburn Uniform Database », sur auburnuniforms.com.,
  35. (en-US) « AUBURNTIGERS.COM :: Auburn University Official Athletic Site Auburn University Official Athletic Site :: Football », sur www.auburntigers.com.
  36. (en-US) « AUBURNTIGERS.COM :: Auburn University Official Athletic Site Auburn University Official Athletic Site :: Football », sur www.auburntigers.com.
  37. (en-US) « Auburn vs. Ole Miss (1949) :: Auburn University Football Programs », sur content.lib.auburn.edu.
  38. (en-US) « FRIDAY FLASHBACK: Ole Miss - Auburn 1965 », sur olemisssports.com.
  39. (en-US) « Looking back: When Auburn's Pat Sullivan met Ole Miss' Archie Manning in the 1971 Gator Bowl », sur al.com.
  40. (en-US) HOYT HARWELL, « Southeastern Conference Will Split Into 2 Divisions, Presidents Decide », sur articles.latimes.com, LA Times.,
  41. (en-US) « Ole Miss crushes former Rebels coach Tommy Tuberville with epic ‘pine box’ message », sur palmbeachpost.com.
  42. (en-US) « FLASHBACK FRIDAY: Ole Miss - Auburn 1999 », sur olemisssports.com.
  43. (en-US) « Ole Miss vs. Auburn - Game Recap - October 31, 2015 - ESPN », sur ESPN.com.
  44. a et b (en-US) « Why Memphis is a bit more than just a normal revenge game for Ole Miss »
  45. (en-US) « Postgame Notes: Ole Miss vs. Memphis », sur olemisssports.com.
  46. (en-US) « Memphis should have full attention of No. 16 Ole Miss », sur cdispatch.com.
  47. (en-US) « A closer look at the matchup, history of Ole Miss and Memphis », sur 247sports.com.
  48. (en-US) « Ole Miss vs. Memphis - Game Recap - October 17, 2015 - ESPN », sur ESPN.com.
  49. (en-US) « Tigers knock off Rebels for 13th straight win. »
  50. (en-US) « Memphis stuns No. 13 Ole Miss for first win vs. ranked team since 1996 », sur sportingnews.com.,
  51. (en-US) « Ole Miss, Memphis Renewing Rivalry in Football, Men's Hoops – Ole Miss Rebels Official Athletic Site Ole Miss Rebels Official Athletic Site – Men's Basketball », sur Olemisssports.com (consulté le 9 décembre 2015)
  52. (en-US) « Future Schedules (PDF) », sur Ole Miss Athletics (consulté le 31 décembre 2019)
  53. (en) « Winsipedia - Ole Miss Rebels vs. Tulane Green Wave football series history », sur Winsipedia (consulté le 1er octobre 2020)
  54. (en)http://fs.ncaa.org/Docs/stats/baseball_RB/2018/attend.pdf
  55. (en) « Landshark Traditions », University of Mississippi Sports Information, (consulté le 28 novembre 2017)
  56. (en) « University of Mississippi Associated Student Body, From the Desk of the President », University of Mississippi Associated Student Body, (consulté le 28 novembre 2017)
  57. (en) « Associated Student Body Press Release », University of Mississippi Associated Student Body, (consulté le 28 novembre 2017)
  58. (en) « Fins Up, Rebels! Ole Miss Announces Landshark as Official Mascot », University of Mississippi Sports Information, (consulté le 28 novembre 2017)

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Rebels d'Ole Miss
Listen to this article