Relations entre l'Azerbaïdjan et l'OCEMN - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Relations entre l'Azerbaïdjan et l'OCEMN.

Relations entre l'Azerbaïdjan et l'OCEMN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les relations entre l'Azerbaïdjan et l'Organisation de coopération économique de la mer Noire remontent à 1992, date à laquelle l'Azerbaïdjan avait signé la déclaration du Sommet d'Istanbul et la déclaration du Bosphore.

Histoire des relations

L'Azerbaïdjan est l'un des membres fondateurs de l' OCEMN. Depuis le [1], l'Azerbaïdjan collabore avec des États membres sur des questions liées au commerce, aux douanes, aux transports, à l'énergie, à l'environnement, à l'information et aux communications, à la science et à la technologie[2].

En raison du conflit en cours dans la région du Haut-Karabakh, l'Azerbaïdjan a commencé à participer activement aux travaux de l' OCEMN après la déclaration de cessez-le-feu. Le président de l'Azerbaïdjan a assisté pour la première fois au sommet de l' OCEMN le et a signé la déclaration de Moscou. Le Président Heydar Aliyev a pris la parole à la conférence d’affaires intitulée «Nouvelles opportunités pour la région de la mer Noire» le à Istanbul. Il a également participé à la réunion des chefs d'État des pays tenues à Yalta (1998) et à Istanbul (1999 et 2002). Au cours de ces événements, il a rencontré les présidents des États membres et discuté des relations mutuelles sur différentes questions[3].

Au cours de la période 1992-2003, les relations entre l’OCEMN et l’Azerbaïdjan ont été plus consultatives, mais depuis 2003, elles se caractérisent par le développement de la coopération dans des domaines spécifiques. Les relations avec OCEMN se développent à un rythme lent car les conflits entre Etats membres (Azerbaïdjan-Arménie, Russie-Géorgie, Grèce-Turquie) et la crise économique ont affaibli les processus d'intégration interinstitutionnelle.

Le président Ilham Aliyev a accepté le secrétaire général de l'OCEMN, Valeri Tchetchelachvili, en , les ministres de l'Éducation des États membres, en , le secrétaire général, Tedo Djaparidze, en , Leonidas Chrysanthopoulos en . Le , le président Ilham Aliyev Sommet des chefs d’État des États membres de la BSEC consacré au 15e anniversaire de cette organisation.

La délégation du Milli Majlis s'est rendue en Géorgie pour assister à la 42e réunion de l’Assemblée parlementaire de la coopération économique de la mer Noire

en . Au cours de cette visite, la coopération élargie entre les États membres et l'amélioration de l'agriculture dans la région, causes du changement climatique mondial, ont été examinées. .

En , la 41ème réunion du Comité de l’Assemblée parlementaire de la coopération économique de la mer Noire sur l'économie, le commerce, la technologie et l'écologie s'est tenue à Gandja avec la participation de représentants de la Bulgarie, de la Géorgie, de la Roumanie, de la Russie, de la Serbie, de la Turquie, de l'Uk de l’Assemblée parlementaire de la coopération économique de la mer Noire sur l'économie, le commerce, la technologie et l'écologie[4].

Vue d'ensemble des relations

L'Azerbaïdjan est représenté dans les organes connexes de l'OCEMN[5], comme dans le conseil d'administration et le conseil des gouverneurs de la Banque de développement et du commerce de la mer Noire[6].

Le secrétaire général de l’OCEMN est Asaf Hadjiyev, représentant de l'Azerbaïdjan depuis le [7].

L'Azerbaïdjan a exercé les fonctions de coordinateur de pays du groupe de travail sur l'énergie (2005-2007)[8], douane, science et technologie (2014-2016).

L'Azerbaïdjan participe au projet d'autoroute périphérique de la mer Noire visant à développer la région de la mer Noire et à renforcer la coopération entre les États membres.

Un forum de haut niveau sur l’attraction du secteur privé dans le développement de la chaîne agroalimentaire s’est tenu à Bakou en , organisé par le Conseil des entreprises de l’OCEMN, la Confédération nationale des organisations d’entrepreneurs d’Azerbaïdjan et la FAO, avec le soutien du Ministère de l’économie et du Ministère de l’agriculture.

Présidence de l'Azerbaïdjan

L’Azerbaïdjan assume la présidence de l’Organisation en ; à la fin de son mandat, la présidence azerbaïdjanaise a été reconduite pour la période suivante ( à ). L'Azerbaïdjan assure la présidence du 1er mai au mois de conformément à la décision adoptée lors de la 20e réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères des 15 et .  Au cours de la présidence de l'OCEMN, l'Azerbaïdjan a organisé des réunions des ministres de l'énergie (18-), des transports (1-) et du tourisme (25-). L'Azerbaïdjan a par ailleurs accueilli les 9ème et 11ème réunions du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'OCEMN. La Serbie (anciennement Serbie et Monténégro) a ratifié la Charte de l'OCEMN et en est devenu le 12e membre au cours de la présidence de l'Azerbaïdjan en 2004[4].

Pendant la présidence, l'État azerbaïdjanais a également attaché une importance particulière à la simplification des échanges dans la région de la mer Noire et au développement des petites et moyennes entreprises. Les deux accords sur la simplification des formalités de visa pour les hommes d’affaires et les chauffeurs professionnels de la région et sur l’élimination des obstacles non tarifaires ont été examinés par divers groupes de travail de la BSECN afin de faciliter les échanges. L'Azerbaïdjan a également pris l'initiative d'organiser des réunions du groupe de travail sur les PME et des séminaires afin de développer les petites et moyennes entreprises dans la région et de discuter du rôle des États dans cette question. En outre, le projet relatif à l'amélioration de l'apiculture dans le Caucase a été mis en place.

Le manuel d'opérations pour le fonds de développement de projets a été adopté par le 10ème Conseil qui s'est tenu à Bakou le .  La première application PDF a été présentée à la réunion du groupe de travail sur les transports organisée à Bakou les 1er et et confirmée par le Conseil des ministres des Affaires étrangères à Bakou lors de leur réunion du .

Pendant la présidence de l'Azerbaïdjan, le Comité de pilotage du projet PDF a tenu sa première et ses deux réunions extraordinaires[4]. Au cours de la période de coordination du Groupe de travail sur l’énergie, l’Azerbaïdjan a organisé des réunions avec les ministres de l’énergie et des transports. Les déclarations de Bakou ont été adoptées lors des deux réunions. D'autre part, afin de développer la coopération dans le tourisme, une conférence sur le potentiel touristique de la région de la mer Noire s'est tenue à Bakou le , ainsi que des séminaires sur le tourisme dans différentes villes des États membres. En , une réunion des ministres de l’éducation s’est tenue à Bakou avec l’appui du Centre international d’études de la mer Noire. À la fin de la réunion, la Déclaration de Bakou a été adoptée, mentionnant le développement futur de la coopération dans les domaines de l’éducation et de la science[9].

Voir aussi

Notes et références

  1. « Azərbaycan və Qara Dəniz İqtisadi Əməkdaşlıq Təşkilatı (QDİƏT) », sur www.mfa.gov.az (consulté le 24 mai 2019)
  2. « Information », sur web.archive.org, (consulté le 24 mai 2019)
  3. « Welcome to Heydar Aliyevs Heritage Research Center », sur lib.aliyevheritage.org (consulté le 24 mai 2019)
  4. a b et c « Azerbaijan-OBSEC cooperation »
  5. « Board of Directors - Black Sea Trade and Development Bank », sur web.archive.org, (consulté le 24 mai 2019)
  6. « Board of Governors - Black Sea Trade and Development Bank », sur web.archive.org, (consulté le 24 mai 2019)
  7. (en) « PABSEC », sur www.pabsec.org (consulté le 24 mai 2019)
  8. (en) The Republic of Azerbaijan Ministry of Economy, « BSECO - The Republic of Azerbaijan Ministry of Economy », sur economy.gov.az (consulté le 24 mai 2019)
  9. « PDF / HDF », sur web.archive.org, (consulté le 24 mai 2019)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Relations entre l'Azerbaïdjan et l'OCEMN
Listen to this article