Rivière Laflamme - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Rivière Laflamme.

Rivière Laflamme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rivière Laflamme
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 137 km
Bassin collecteur Rivière Nottaway
Régime Régime nival
Cours
Source Lac Fiedmont
· Localisation Barraute
· Altitude 304 m
· Coordonnées 48° 21′ 42″ N, 77° 39′ 53″ O
Confluence Rivière Bell
· Localisation Eeyou Istchee Baie-James
· Altitude 260 m
· Coordonnées 49° 17′ 49″ N, 77° 09′ 41″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rivière Castagnier, rivière Bernetz, rivière Bigniba, rivière des Aulnes
Pays traversés
Canada
Province
 Québec
Région Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec
MRC Abitibi et Eeyou Istchee Baie-James

La rivière Laflamme est un affluent de la rive ouest de la rivière Bell laquelle coule vers le nord pour se déverser sur la rive sud du lac Matagami (bassin versant de la baie James). La rivière Laflamme coule successivement dans les régions administratives de:

Géographie

Bassin versant de la rivière Nottaway
Bassin versant de la rivière Nottaway

Les bassins versants voisins de la rivière Laflamme sont:

La rivière Laflamme prend sa source au lac Fiedmont (longueur: 7,3 km; altitude: 304 m), situé au sud du village de Barraute, en Abitibi, soit à 27,5 k au nord de Val d'Or. Le lac Fiedmont recueille notamment les eaux du ruisseau Nadon (venant de l'est), de la décharge du lac Vert (venant du sud) et du ruisseau Barraute (venant du nord-ouest).

À partir du lac de tête, la rivière Laflamme coule sur 137 km (au total) vers le nord en traversant l'est du village de Barraute, et en longeant irrégulièrement vers le nord la route 386, puis la route 397, ainsi que le chemin de fer. Sur son cours, la rivière draine les zones rurales en passant à l'est du hameau La Morandière, à l'est du hameau "Rochebaucourt" et à l'est du hameau Despinassy. La rivière passe aussi près d'un arrêt le long de la voie ferrée vers Chibougamau, nommé Val-Laflamme.

Sur son cours, la rivière recueille les eaux des principaux ruisseaux/rivière suivants:

Rive Est: (à partir de l'embouchure)

  • ruisseau Kâhobetinâwi
  • ruisseau Wekwatinâtin
  • ruisseau Pakodji,
  • rivière Bartouille,
  • rivière Despinassy,
  • ruisseau Tourville,
  • ruisseau Robidoux,
  • ruisseau Rochebaucourt,
  • ruisseau Blin,
  • ruisseau Frenette,
  • ruisseau du Troisième Rang,
  • ruisseau du Castor,
  • ruisseau Frenette,
  • cours d'eau Jobin,

Rive Ouest:(à partir de l'embouchure)

La rivière Laflamme serpente vers le nord en traversant sept cantons avant de se déverser sur la rive ouest de la rivière Bell. L'île Cikwanikaci (longueur: 3,7 km) constitue la première grande île sur la rivière; cette île est située face à l'embouchure de la rivière Bernetz (venant de l'ouest). L'île Canica (longueur: 23,9 km; largeur maximale: 11,6 km) est située sur la rivière Laflamme, là où cette dernière se divise en deux bras dont l'un se dirige sur 4,9 km vers l'est jusqu'à son embouchure dans la rivière Bell; l'autre bras (désigné Chenal de l'ouest) se dirige sur 27,1 km vers le nord en recueillant les eaux de la rivière Bigniba, jusqu'à se déverser sur la rive sud de la rivière Bell. L'embouchure ce chenal est situé à 4,0 km en amont de l'embouchure de la rivière Daniel.

Toponymie

Cet important cours d'eau de l'Abitibi était identifié par la dénomination amérindienne Natagan ou Natagagan, signifiant eaux tortueuses.

Le toponyme Rivière Laflamme évoque l'œuvre de vie de Joseph-Clovis-Kemner Laflamme (Saint-Anselme, 1849 – Québec, 1910) qui fit ses études au Séminaire de Québec. Il enseigne déjà la minéralogie et la géologie au Séminaire depuis deux ans, lorsqu'il est ordonné prêtre en 1872. Il est professeur à la Faculté des arts de l'Université Laval, dont il sera d'ailleurs recteur de 1893 à 1899 et de 1908 à 1909.

En 1910, Mgr Laflamme sera le principal artisan de la fondation de l'École forestière. Auteur de plusieurs travaux, en particulier sur la Montmorency, le Saguenay et la Beauce, il est surtout connu par ses Éléments de minéralogie, de géologie et de paléontologie, publiés en 1898, ainsi que par ses études sur les glissements de terrain et sur l'œuvre scientifique du docteur Michel Sarrazin. Membre de plusieurs académies et sociétés savantes, canadiennes et étrangères, Joseph-Clovis-Kemner Laflamme s'est mérité plusieurs honneurs et de distinctions notamment aux États-Unis, en France et en Belgique. Mgr Laflamme participe à la fondation de la Société royale du Canada en 1882 dont il assume la présidence en 1891. Rome lui a attribué le titre de Protonotaire apostolique[1].

Le toponyme Rivière Laflamme a été officialisé le 5 décembre 1968 à la Commission de toponymie du Québec[2].

Notes et références

  1. Itinéraire toponymique de l'Abitibi-Témiscamingue, 1984.
  2. Commission de toponymie du Québec - Rivière Laflamme

Annexes

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Rivière Laflamme
Listen to this article