Rodolphe Ier de Neuchâtel - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Rodolphe Ier de Neuchâtel.

Rodolphe Ier de Neuchâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rodolphe Ier de Neuchâtel
Titre Seigneur de Neuchâtel
(10??-1148)
Autres titres Chevalier
Seigneur d'Arconciel
Prédécesseur Mangold II de Fenis
Successeur Ulrich II de Neuchâtel
Biographie
Dynastie Maison de Neuchâtel
Surnom Rodolphe Ier de Fenis
Naissance vers 1070
Décès vers 1148
Père Mangold Ier de Neuchâtel
Conjoint Emma de Glâne
Enfants Ulrich II de Neuchâtel

Rodolphe Ier de Neuchâtel, dit aussi Rodolphe Ier de Fenis, né vers 1070 et mort vers 1148, est un noble de la maison de Neuchâtel.

Biographie

Il serait le fils de Mangold Ier de Neuchâtel nommé aussi Mangold Ier de Fenis[1]. Co-seigneur de Neuchâtel avec son frère Mangold II de Fenis (vers 1065 - ?) chevalier. Seigneur d'Arconciel de 1143 à 1148[2] grâce à son mariage avec Emma de Glâne[3].

Avec son frère Mangold II, il entreprend la construction de l'abbaye de Fontaine-André[4],[5] qu'il continuera à doter jusqu'à son décès en 1148, date à laquelle il fait une dernière donation à l'abbaye d'Hauterive[6] : « Rodolphus dominus dArcuncie (Rodolphe seigneur d'Arconciel) » fait une donation de ce qu'il possède « in Alpibus (dans les Alpes) » à l'abbaye de Hauterive avec le consentement de « uxore sua Emma et filio Uldrico (sa femme Emma et son fils Ulrich) »[7].

Il confirme son allégeance à l'empereur Henri IV en même temps que Guillaume Ier de Bourgogne, Radbot de Habsbourg, Ulrich de Lenzburg et Vernier de Baden[8].

Mariage et succession

Il épouse Emma, (? - après 1170), fille de Pierre de Glâne (vers 1080 - Abbaye de Payerne 9 février ou 1er mars 1127)[9], sœur de Guillaume de Glâne, (? - 1143) fondateur de l'abbaye d'Hauterive[10]. Il a : Ulrich II de Neuchâtel.

Sources

Notes et références

  1. Le lien de filiation entre Mangold Ier de Fenis et Rodolphe Ier n'est pas établi avec certitude, il est supposé dans le fait qu'Ulrich Ier de Fenis n'a pas pu avoir que deux enfants mâle tous deux évêques sans un troisième qui aurait continué la lignée. De plus le partage des terres n'est pas complet dans les textes retrouvé, en effet alors que Bourcard reçoit celles de Cerlier, où il fait élever un château, et que Conon reçoit celles de l'abbaye Saint-Jean-Baptiste, que sont devenues celles de Fenis ? Un troisième fils à donc du exister et continuer la lignée sur le domaine originel. Ce troisième enfant d'Ulrich Ier de Fenis semble porter le nom de Mangold car dans la ratification des dons reçu par l'abbaye de Saint-Jean, datée de 1185, il est fait mention de « Manengoldi junior » par opposition donc à un Mangold senior qui ne peut être que son père. Les premiers seigneurs formellement connu de Neuchâtel sont Rodolphe Ier et son frère Mangold, donc le « Manengoldi Junior » cité précédemment, qui ensemble fondent l'abbaye de Fontaine-André vers 1143 et qui sont cités tous deux dans l'acte de donation « domini Manegaldi de Novocastro et fratris sui Rodulphi... ». Comme aucun des deux fils d'Ulrich Ier formellement retrouvé dans les textes n'a pu continuer la lignée c'est qu'il y en avait un troisième
  2. Notes sur les premiers seigneurs de Neuchâtel, 1979
  3. Une charte datée de 1170 concernant l'abbaye d'Hauterive stipule que « Petrus dominus de Glane » (Pierre seigneur de Glâne) eu « quatuor filias…una…Emma…alia Ita…Iuliana alia soror…Agnes quarta soror » (quatre filles...la première Emma...la suivante Ita...l'autre sœur Juliana...la quatrième Agnès) et qu'Emma était « mater Uldrici domini de Arconciei » (la mère d'Ulrich seigneur d'Arconciel)
  4. Essai historique sur l'Abbaye de Fontaine-André, canton de Neuchâtel (Suisse), page 229 : Acte de donation daté vers 1143 concernant l'abbaye de Fontaine-André ou est cité "domini Manegaldi de Novocastro et fratris sui Rodulphi..."
  5. Essai historique sur l'Abbaye de Fontaine-André, canton de Neuchâtel (Suisse), page 230 : Donations de Mangold et Rodolphe Ier et confirmation datée de 1143 de la tradition du lieu de Fontaine-André par l'évêque de Lausanne Guy que fait l'abbé du lac-de-Joux Richard à Valchem abbé de Corneux
  6. Notes sur les premiers seigneurs de Neuchâtel, 1979, pages 109 à 122
  7. Médiéval Généalogie, Rodolphe de Neuchâtel
  8. Annales historiques du Comté de Neuchâtel et Valangin depuis Jules-César jusqu'en 1722
  9. Médiéval Généalogie, Seigneurs de Glâne
  10. Dictionnaire Historique de la Suisse, Hauterive (abbaye)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Rodolphe Ier de Neuchâtel
Listen to this article