Rotte (ruisseau) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Rotte (ruisseau).

Rotte (ruisseau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article a besoin d’être illustré (en discuter) (juillet 2014). Pour améliorer cet article, des médias (images, animations, vidéos, sons) sous licence libre ou du domaine public sont les bienvenus. Si vous êtes l’auteur d’un média que vous souhaitez partager, importez-le. Si vous n’êtes pas l’auteur, vous pouvez néanmoins faire une demande de libération d’image à son auteur.

La Rotte
Caractéristiques
Longueur 23,4 km [1]
Bassin 100 km2 [1]
Bassin collecteur Bassin versant du Rhin
Débit moyen 0,75 m3/s (Vatimont - confluence) [2]
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SMSNF ou Syndicat Mixte des Sources de la Nied Française[3]
Cours
Source source
· Localisation Morhange
· Altitude 265 m
· Coordonnées 48° 55′ 56″ N, 6° 39′ 08″ E
Confluence Nied
· Localisation Vatimont
· Altitude 224 m
· Coordonnées 48° 58′ 39″ N, 6° 26′ 47″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Betz, Gansbach, Vieux Près
· Rive droite Manchebach, Bouligny
Pays traversés
France
Département Moselle
Arrondissements Forbach, Château-Salins, Boulay-Moselle
Cantons Grostenquin, Delme, Faulquemont
Régions traversées Grand Est

Sources : SANDRE:« A9710300 », Géoportail

La Rotte est un cours d'eau du département de la Moselle, dans la région Grand Est, et un affluent droit de la Nied donc un sous-affluent du Rhin par la Sarre et la Moselle.

Hydronymie

Rotha (1018)[4], La Rotten (D. Cal. not. Lorr.)[5], Rothe[4] .

Géographie

De 23,4 km de longueur[1], la Rotte est un ruisseau qui prend sa source dans le département de la Moselle sur la commune de Morhange, entre le cimetière militaire allemand et la forêt le Hellenwald, à 265 m d'altitude[6].

L'étang de Mutche[7] (anciennement Mutsch[5]), sur la gauche se jette dans la Rotte, et la Rotte coule globalement de l'est vers l'ouest[8].

La Rotte conflue en rive droite dans la Nied[4] sur la commune de Vatimont, à 224 m d'altitude[9], à la limite de la commune de Saint-Epvre de l'autre côté de la Nied, juste après être passée sous la ligne TGV Est.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département de la Moselle, la Rotte traverse les onze communes[1] et même treize[note 1], dans trois cantons et dans trois arrondissements, de l'amont vers aval, de Morhange (source), Racrange, Vallerange, Harprich, Landroff, Destry[note 1], Suisse, Brulange, Arraincourt, Holacourt, Lesse[note 1], Chenois, Vatimont (confluence)[10],[note 2],[note 1].

Soit en termes de cantons, la Rotte prend source dans le canton de Grostenquin, traverse le canton de Delme, conflue dans le canton de Faulquemont, le tout dans les arrondissement de Forbach, arrondissement de Château-Salins et arrondissement de Boulay-Moselle.

Bassin versant

Le ruisseau la Rotte traverse une seule zone hydrographique La Rotte (A971) de 100 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 86,40 % de « territoires agricoles », 8,47 % de « forêts et milieux semi-naturels », 3,88 % de « territoires artificialisés » 1,30 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire

L'organisme gestionnaire est le SMSNF ou Syndicat Mixte des Sources de la Nied Française[3]. Celui-ci a été créé le 23 janvier 2007 et concerne neuf et quatorze communes soit vingt-trois communes.

Affluents

La Rotte a cinq tronçons affluents référencés[1] :

  • le ruisseau le Betz (rg), 4,9 km sur les trois communes de Baronville (source), Morhange et Harprich (confluence), qui traverse l'Etang de Mutche
  • le ruisseau le Gansbach (rg), 3,3 km sur les deux communes de Destry (source) et Suisse (confluence).
  • le ruisseau des Vieux Près (rg), 1,7 km sur les deux communes de Destry (source) et Suisse (confluence) avec un affluent :
    • le ruisseau des Loups (rg), 3,8 km sur les quatre communes de Marthille (source), Brulange, Destry, Suisse (confluence).
  • le ruisseau de Manchebach (rd), 4,5 km sur les trois communes de Thicourt (source), Thonville, et Brulange (confluence).
  • le ruisseau de Bouligny ou ruisseau des Grands Près (rd), 5,1 km sur les trois communes de Many (source), Arraincourt et Holacourt (confluence).

Le rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie

Le débit moyen à la confluence est de 0,75 m3/s[2], pour un bassin versant de 100,3 km2 en phase avec le SANDRE.

Pêche et AAPPMA

La Rotte dépend de l'AAPPMA de Landroff " Le Gardon frétillant de la Rotte"[11]

Voir aussi

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

Notes

  1. a b c et d Le SANDRE 2014 a donc oublié les communes de Lesse, en face de la confluence avec le ruisseau de Bouligny, et Destry près du confluent du ruisseau de Gansbach
  2. annuaire mairie signale quinze communes en rajoutant : Baudrecourt, Destry, Lesse, Saint-Epvre. Il est à noter que annuaire mairie écrit « "est le confluant" » et non confluent en confondant le participe présent et le nom masculin

Références

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau la Rotte (A9710300) » (consulté le 15 juillet 2014)
  2. a et b [PDF]« Bassin Nied - Rivière Rotte - Débit caractéristiques en m3/s (1971-1990) », sur www.lorraine.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 15 juillet 2014)
  3. a et b « Syndicat Mixte des Sources de la Nied Française », sur www.cc-centremosellan.com (consulté le 15 juillet 2014)
  4. a b et c Henri Lepage - Dictionnaire topographique du département de la Meurthe (1862)
  5. a et b Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  6. « Source de la Rotte » sur Géoportail (consulté le 15 juillet 2014).
  7. « Ville de Morhange -Domaine de la Mutche », sur www.ville-morhange.fr (consulté le 16 juillet 2014)
  8. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 15 juillet 2014)
  9. « Confluence de la Rotte en rive droite de la Nied Française » sur Géoportail (consulté le 15 juillet 2014).
  10. « Ruisseau la Rotte », sur www.annuaire-mairie.fr (consulté le 15 juillet 2014)
  11. « AAPPMA de Landroff », sur federationpeche57.pagesperso-orange.fr (consulté le 15 juillet 2014)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Rotte (ruisseau)
Listen to this article