cover image

Royaume de France

entité géopolitique ayant gouverné la France de 987 à 1791 puis de 1815 à 1848 / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le royaume de France est le nom historiographique donné à différentes entités politiques de la France au Moyen Âge et à l'époque moderne. Selon les historiens, la date de création du royaume peut être associée à un de ces trois événements majeurs : l'avènement de Clovis en 481 et l'extension des royaumes francs ; le partage de l'Empire carolingien en 843 ; ou l'élection d'Hugues Capet en 987. Ce royaume disparaît lors de la Révolution française en 1792 avant de renaître brièvement de 1814 à 1848.

Royaume de France

  
(805 ans)
  
(1 an)
  
(33 ans)


Étendard royal de France

Grandes armoiries de France
Devise Montjoie ! Saint Denis !
Hymne en latin : Domine, salvum fac regem  Dieu, sauve le Roi »), de facto
Le royaume de France à la veille de la Révolution, en 1789.
Informations générales
Statut Monarchie féodale (Xe – XIVe siècles)
Monarchie absolue (XVe siècle1789)
Monarchie constitutionnelle ( et )
Texte fondamental Lois fondamentales du royaume de France
Articles de constitution de 1789
Constitution française de 1791
Charte de 1814
Charte de 1830
Capitale Paris (avant 1682 puis ), Versailles ()
Langue(s) Latin et français (jusqu'en 1539)
Français (à partir de 1539)
Religion Catholicisme
Monnaie Livre française ()
Franc français ()
Histoire et événements
987 Hugues Capet est élu roi et fonde la dynastie capétienne.
1214 Victoire de Philippe Auguste à Bouvines sur le Saint Empire Romain Germanique soutenu par l'Angleterre.
1316 Philippe V est couronné roi, excluant les femmes de la succession au trône.
1429 Sous la bannière de Jeanne d'Arc, mise en échec d'une union avec le Royaume d'Angleterre.
1516 Concordat de Bologne qui règle les relations avec l'église catholique.
1594 Henri IV se convertit au catholicisme pour pouvoir accéder au trône.
Louis XIV fait de sa cour le point de ralliement de la noblesse.
Instauration d'une Monarchie constitutionnelle française puis abolition de la royauté.
Restauration et monarchie de Juillet : derniers régimes royaux français.
Fondateurs des dynasties successives
(Ier) Hugues Capet, dynastie des Capétiens directs
(Ier) Philippe VI, dynastie capétienne des Valois
(Ier) Louis XII, dynastie capétienne des Valois-Orléans
(Ier) François Ier, dynastie capétienne des Valois-Angoulême
(Ier) Henri IV, dynastie capétienne des Bourbons
(Der) Louis-Philippe Ier, dynastie capétienne des Bourbons-Orléans

Entités précédentes :

Le roi des Francs Clovis avait scellé l'alliance des royaumes francs avec l'Église catholique lors de son baptême. Cette alliance se perpétue dans le royaume de France par le sacre jusqu'en 1824 des rois à Reims, qui en fait des monarques de droit divin. Les premiers Capétiens sont soucieux de couronner leur fils aîné de leur vivant, car leur autorité se limite en fait à l'Île-de-France. Ce n'est qu’à partir de Philippe Auguste que leurs actes officiels utilisent la dénomination de royaume de France et qu'ils sont en mesure de faire réellement acte d'autorité dans l'ensemble du royaume. Le territoire de celui-ci est composé des fiefs féodaux dont le roi de la Francie occidentale est le suzerain depuis le partage en 843 de l'Empire carolingien.

L'intégration progressive des fiefs féodaux au domaine royal nécessite la mise en place d'une administration royale. Saint Louis accorde une importance primordiale à son rôle de justicier et le Parlement, cour supérieure de justice, est mise en place. La longue guerre de Cent Ans est l'occasion d'instaurer sous Charles VII une armée et des impôts permanents. Richelieu, ministre de Louis XIII, et Louis XIV confortent l'autorité royale dans les provinces en mettant au pas les gouverneurs locaux issus de la noblesse et en y déléguant des intendants commis du roi.

La propension de la royauté à exercer un pouvoir de plus en plus absolu a été contestée dans les périodes de troubles, guerres civiles et règnes de rois mineurs. La contestation prend un caractère plus prononcé à l'occasion de la diffusion de la philosophie des Lumières et des valeurs que celle-ci véhicule : gouvernement de la raison, séparation des pouvoirs, libertés individuelles… La Révolution française débouche sur l'instauration d'une monarchie constitutionnelle. Cependant les différentes formules expérimentées échouent successivement en 1792, 1830 et 1848, amenant la fin de la royauté en France.