Rue du Pont-aux-Choux - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Rue du Pont-aux-Choux.

Rue du Pont-aux-Choux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

3e arrt
Rue du Pont-aux-Choux

Vue du boulevard des Filles-du-Calvaire.
Situation
Arrondissement 3e
Quartier Archives
Enfants-Rouges
Début 113, boulevard Beaumarchais et 1, boulevard des Filles-du-Calvaire
Fin 86, rue de Turenne
Morphologie
Longueur 171 m
Largeur 12 m
Historique
Création Existait au XVIe siècle
Géocodification
Ville de Paris 7562
DGI 7605
Géolocalisation sur la carte : 3e arrondissement de Paris
Rue du Pont-aux-Choux
Géolocalisation sur la carte : Paris
Rue du Pont-aux-Choux
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Pont-aux-Choux est une voie située dans le 3e arrondissement de Paris.

Situation et accès

Longue de 171 mètres, elle commence au 113, boulevard Beaumarchais et 1, boulevard des Filles-du-Calvaire et finit au 86, rue de Turenne.

Le quartier est desservi par la ligne (M)(8) à la station Saint-Sébastien - Froissart, ainsi que par les lignes de bus RATP 91 96.

Origine du nom

Le nom de cette rue provient à la fois d'un pont sur l'égout que recouvre aujourd'hui la rue de Turenne et des légumes que l'on cultivait sur les terrains que le chemin traversait.

Historique

Son nom lui fut attribué vers 1610-1612.

À la fin du XVIe siècle, ce n'était qu'un chemin qui conduisait d'une poterne située au niveau de l'enceinte de Charles V à des marais ou l'on cultivait des choux et d'autres légumes. Cette poterne remplacée par une porte, la porte Saint-Louis, lors de sa reconstruction en 1674 était à l'emplacement d'une porte de France comprise dans le projet lancé par Henri IV d'une place de France abandonné après la mort du roi en 1610. La rue est comprise dans l'espace de cette place. Cet espace est urbanisé avec plusieurs rues à proximité à la suite du début de réalisation de ce projet grandiose.

À l'endroit où cette rue prend naissance était un ponceau, ou petit pont, qui servait à traverser l'égout que la rue de Turenne couvre aujourd'hui.

Dans un procès-verbal d'arpentage du , on voit que la rue du Pont-aux-Choux était presque entièrement construite.

Sous la Révolution et le Premier Empire, cette rue est appelée « boulevard du Pont-aux-Choux[1] ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

  • No 3 : Michel Villedo, un maître maçon résida au 3, rue du Pont-aux-Choux[2]. L'immeuble de style Louis XIII est conservé, il comporte une façade de trois travées avec trois étages. Les lucarnes maçonnées sur cour sont bien conservées. Un escalier limon sur limon en bois, avec des balustres tournés, permet d'accéder aux étages.
  • No 11-13: la guillotine a été entreposée dans un hangar à cette adresse de la rue pendant sept ou huit ans à partir de 1849.
Immeubles non localisés
  • Cartouche est né dans cette rue en 1693.
  • Le côté nord de la rue longeait l'ancien couvent des Filles-du-Calvaire.
  • Le eu lieu la vente d’une maison sise au coin de la rue Saint-Louis et celle du Pont-aux-Choux, faite par Marie Jeanne Le Bouteiller de la Varenne, à Louis Jean-Baptiste Nores, maître sellier carrossier, et Marie Françoise Mony, sa femme[3]
  • Le , vente d’une maison sise rue du Pont-aux-Choux par Jérôme André Le Féron, chevalier, à Louis François de Lyonne, comte de Servon[4]

Notes et références

  1. Recueil polytechnique des ponts et chaussées, canaux de navigation…, Paris, 1807, vol. II, p. 120.
  2. « Urbanisme parisien », www.paris.fr.
  3. Archives de Paris N° 6 AZ 731
  4. Archives de Paris, N°6 AZ 732

Bibliographie

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Rue du Pont-aux-Choux
Listen to this article