Saint-Anicet - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Saint-Anicet.

Saint-Anicet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Anicet

Coucher de soleil du quai de Saint-Anicet
Administration
Pays
Canada
Province
 Québec
Région Montérégie
Subdivision régionale Le Haut-Saint-Laurent
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Gino Moretti
2017-2021
Code postal J0S 1M0
Constitution
Démographie
Gentilé Anicetois, e (Officiel)
Population 2 669 hab. (2019)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 07′ nord, 74° 21′ ouest
Superficie 13 533 ha = 135,33 km2
Divers
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 450 264
Code géographique 2469070
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Saint-Anicet
Géolocalisation sur la carte : Québec
Saint-Anicet
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Saint-Anicet
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Saint-Anicet
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Anicet, auparavant Saint-Anicet-de-Godmanchester[1]., est une municipalité du Québec située dans la municipalité régionale de comté (MRC) du Haut-Saint-Laurent au sud-ouest du pays du Suroît dans la région administrative de la Montérégie[2].

Géographie

La municipalité de Saint-Anicet se situe sur la rive droite du lac Saint-François, qui constitue un élargissement du fleuve Saint-Laurent. Cette municipalité se trouve au sud-ouest du pays du Suroît, au sud-ouest de Salaberry-de-Valleyfield, et à une centaine de kilomètres de Montréal[1]. Sise dans la partie occidentale de la municipalité régionale de comté (MRC) du Haut-Saint-Laurent, son territoire prend la forme d'un rectangle parallèle au fleuve Saint-Laurent. Il est borné au nord-ouest par le lac Saint-François, au nord-est par Sainte-Barbe, au sud-est par Godmanchester et au sud-oeust par Dundee[3]. Sur la rive opposée du lac Saint-François se trouve au nord Rivière-Beaudette dans la MRC voisine de Vaudreuil-Soulanges, et au nord-ouest South Glengarry dans les comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry dans la province voisine de l'Ontario[4].

La superficie totale est de 179,52 km2, dont 135,16 km2 terrestres[2], une grande partie de la superficie d'eau correspondant au lac Saint-François. Le relief est généralement plat, étant dans les basses-terres du Saint-Laurent. Le village de Saint-Aniet se trouve à une altitude de 50 mètres. L'altitude monte de 49 mètres sur la rive du lac vers des buttes à la limite sud-est à plus de 80 mètres. La rive est découpée, comptant plusieurs baies (Saint-Anicet, Perron) et pointes (Saucier, Dupuis). Plusieurs îles de petites dimensions, dont les îles Dansereau, Cherry, des Soeurs, à Aubin, au Mouton et au Cèdre, émergent près de la rive. La rivière La Guerre de même que les ruisseaux Pinsonneault et Comeau arrosent le territoire avant de se jeter dans le lac Saint-François[5].

Municipalités limitrophes

Histoire

Vers 1450, environ 500 Iroquoiens du Saint-Laurent établissent un village près de la rivière La Guerre[6]. Le territoire actuel de Saint-Anicet demeure dans le domaine royal et inhabité durant toute la période de la Nouvelle-France, y compris après la création en 1729 de la seigneurie de Beauharnois, située à proximité[7]. En 1788, cette partie du canton de Godmanchester est arpentée. Un groupe d’Acadiens s'y établit vers 1795. La mission catholique de Saint-Anicet-de-Godmanchester est fondée en 1810. Le toponyme honore le pape Anicet. La qualité de la forêt permet le développement de l'exploitation forestière. Des Irlandais et des Canadiens français s'y établissent et fondent les localités de Cazaville et de La Guerre. La paroisse de Saint-Anicet est érigée canoniquement en 1827. Une première municipalité de paroisse est établie en 1845 puis abolie en 1847. Le bureau de poste de Saint-Anicet est implanté en 1851. La municipalité de paroisse de Saint-Anicet est rétablie en 1855. À partir des années 1850, l’agriculture se développe et devient la base de l'économie, remplaçant la foresterie[1].

Dans les années 1910, vit à Saint-Anicet la famille Léger, qui compte parmi ses enfants Paul-Émile, futur archevêque de Montréal et cardinal, et son frère Jules, né à Saint-Anicet en 1913, futur gouverneur général du Canada[1]. Le , la municipalité de la paroisse de Saint-Anicet change son statut pour celui de municipalité[8].

Urbanisme

Le village de Saint-Anicet se trouve sur la rive du lac Saint-François. Le hameau de Cazaville est situe au sud du territoire. D'autres hameaux parsèment le territoire, soit dans les zones de villégiature en bordure du lac, comme Pointe-Castagner, Plage-Somerville et Pointe-Leblanc, soit dans les aires agricoles à l'intérieur tels La Guerre, Maybank, Lee's Corner, Maplemore, O'Neil et Delomnt[4]. La route 132, qui est parallèle à la rive, relie Saint-Anicet et Cazaville à Dundee `au sud-ouest et à Salaberry-de-Valleyfield au nord-est[9]. Les routes rurales locales forment une grille généralement orthogonale. Les chemins parallèles au lac sont les chemins Saint-Charles, de la Concession-Quesnel, de la Rivière-La Guerre, Neuf, des Prairies et Curran/Walsh. Les axes perpendiculaires ay fleuve sont les chemins Stuart et des Patriotes ainsi que les montées de Cazaville, Cooper et Quesnel[4].

Démographie

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016 2019
2 2152 5492 6302 7172 5232 6262 669
(Sources : Recensement du Canada et MAMH)

En 2019, on dénombrait 2 669 habitants, appelés Anicetois[10], soit 5,7 % de plus qu'en 2011[11].

Administration

Le conseil municipal comprend le maire et six conseillers. Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans en bloc suivant des districts électoraux[2]. Le maire sortant Alain Castagner est réélu sans opposition lors de l'élection de 2013[12].

Saint-Anicet
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Alain Castagner Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Gino Moretti Ex-militaire Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises
Composition du conseil municipal[2]
2009-2013 2013-2017 2017-2021
Maire Alain Castagner (2009-2013) Alain Castagner Gino Moretti
District 1 Ginette Caza Marius Trépanier Ginette Caza
District 2 Victoria Keays Irving Jean Roblain Heather L'Heureux


District 3 Heather L'Heureux Heather L'Heureux Roger Carignan
District 4 André Picard André Picard Sylvie Tourangeau
District 5 Denise St-Germain Johanne Leduc François Boileau
District 6 Marcel Legault Alain Fournier Johanne Leduc

Économie

L’agriculture et le tourisme constituent les principales activités économiques locales[1].

Culture

Maisons longues reconstituées près du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha
Maisons longues reconstituées près du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha

Elle a entre autres reçu la visite de l'émission La soirée Canadienne dans les années 1980 en reprise à Prise 2 en ce moment. C'est à Saint-Anicet qu'est reçu Tit-Coq (Gratien Gélinas) dans le film éponyme (1953).La famille Désillet dans la pièce et le film Tit-Coq habite Saint-Anicet. Les scènes du temps des fêtes s'y déroulent.

Site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha

Dans une colline au centre-sud de Saint-Anicet[13], le site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha est le plus important et le mieux conservé des sites connus associés aux Iroquoiens du Saint-Laurent au Canada. Ce centre d'interprétation, ouvert le 15 mai 2010, présente l'histoire d'un village iroquoien présent vers 1450. Le site recèle environ 7 millions d'artefacts[6].

Société

L'enseignement primaire est offert à l'école des Jeunes-Riverains située dans le village de Saint-Anicet[13].

Personnalités

Notes et références

  1. a b c d et e CTQ, Commission de toponymie du Québec, « Saint-Anicet (municipalité) », Banque de noms de lieux du Québec, Gouvernement du Québec, no 55616,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017).
  2. a b c et d MAMH, « Saint-Anicet », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 69070,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017).
  3. MAMH, 690 - MRC du Haut-Saint-Laurent, Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  4. a b et c a. Statistique Canada, Profil du recensement - Carte : Saint-Anicet (Municipalité de paroisse) (Subdivision de recensement), Québec, Ottawa, Gouvernement du Canada, (lire en ligne), carte.
    b. Statistique Canada, Subdivision de recensement 2469070 : Saint-Anicet MÉ, Ottawa, Gouvernement du Canada, (lire en ligne), carte.
  5. Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 5 septembre 2017), carte 1/15 000.
  6. a et b Site Droulers-Tsiionhiakwatha.
  7. CTQ, « Seigneurie de Beauharnois », Banque de noms de lieux du Québec, Gouvernement du Québec, no 118986,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017).
  8. ISQ, Modifications aux municipalités du Québec : Décembre 2011, , 3 p. (lire en ligne).
  9. MTQ, Ministère des Transports du Québec, La carte routière officielle du Québec : Montérégie (Ouest), Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  10. OQLF, Office québécois de la langue française, « Toponymes québécois commençant par S (de Sacré-Cœur à Sainte-Aurélie) », Banque de dépannage linguistique, Gouvernement du Québec, no 2844,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017).
  11. Recensement 2011 : Saint-Anicet
  12. Gouvernement du Québec, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Saint-Anicet », 69070, Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec, (consulté le 4 février 2014).
  13. a et b Google, « Saint-Anicet Québec », Google Maps (consulté le 6 septembre 2017).
  14. Denis Bourbonnais, « Prolongation de contrat pour Nicolas Deslauriers », Le Journal Saint-François,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017).

Annexes

Articles connexes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Saint-Anicet
Listen to this article