Saint-Vincent-en-Bresse - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Saint-Vincent-en-Bresse.

Saint-Vincent-en-Bresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Vincent-en-Bresse

L'église.
Administration
Pays
France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
Canton Louhans
Intercommunalité Bresse louhannaise intercom'
Maire
Mandat
Bruno Favette
2014-2020
Code postal 71440
Code commune 71489
Démographie
Population
municipale
573 hab. (2017 en augmentation de 8,94 % par rapport à 2012)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 01″ nord, 5° 03′ 42″ est
Altitude Min. 183 m
Max. 212 m
Superficie 15,75 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Saint-Vincent-en-Bresse
Géolocalisation sur la carte : France
Saint-Vincent-en-Bresse

Saint-Vincent-en-Bresse est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Formes anciennes du nom

  • Sanctus Vincentius in Brixia
  • Saint-Vincent-en-Braisse

Toponymie

Le nom provient de saint Vincent né à Saragosse, mort martyr à Valence en 304 pendant les persécutions de Dioclétien.

Géographie

Cette commune de la Bresse louhannaise est située à 22 km de Chalon-sur-Saône et 16 km de Louhans.

Communes limitrophes

Histoire

Antiquité

Un peuplement gallo-romain est attesté par des débris de poteries et de tuiles de l'époque ainsi que par les vestiges de la voie antique Chalon-Lons-le-Saunier. Le long de cette voie, il a été trouvé, en creusant des fossés au hameau de Putigny, une grande quantité d'armes tranchantes, des mors, des fers de chevaux. On y a signalé également la découverte d'une petite statuette en bronze d'un beau travail, représentant un captif romain, les mains liées derrière le dos. Elle serait maintenant au musée du Louvre.

Moyen Âge

La paroisse de Saint-Vincent est mentionnée dès l'an 1090 dans un cartulaire de l'abbaye de Saint-Marcel-lès-Chalon, puis en 1464 et en 1503 au registre des fiefs.

Renaissance et Époque Moderne

Au XVIIe siècle, la famille de Chatenay ou de Chastenay prit Dossession du fief de Saint Vincent, baronnie qui fut ensuite érigée en comté. Les de Chatenay portaient « d'argent au coq de sinople crêté, barbé, armé et couronné de Gueules, accompagné de trois roses de même, deux en chef et une en pointe ».

Joachim de Chatenay, gentilhomme de la chambre du roi, commissaire des guerres en Bourgogne fut gouverneur de Chalon-sur-Saône pendant les guerres de religion.

Charles-Anne de Chatenay, comte de Saint-Vincent, baron de Baudrières eut deux fils de son union avec Jeanne-Marie de Martigny. L'un, Henri-François était seigneur de Saint-Étienne-en-Bresse, d'Haraucourt en Lorraine, de la Borde et autres lieux ; le second François de Truchy possédait les fiefs de Terrans, Frontenard, Serville, Varennes.

Marie-Jeanne, fille de Henri-François, porta par mariage vers 1780 les terres de Saint-Vincent au comte Charles de la Teyssonnière, chevalier, maître de camp de la cavalerie. Leur fils fut le dernier seigneur du lieu ; il émigra sous la Révolution pendant laquelle Saint-Vincent portait le nom de Saint-Vincent-des-Bois.

Cette famille de Chatenay était alliée aux vieilles lignées des de Ténarre, de Baufremont, de Tavannes et autres.

À la bibliothèque nationale (coll. Bourgogne, vol. 18, Page 416) on trouve la reproduction d'une tombe située dans le chœur de l'église de Saint-Vincent et portant l'inscription suivante: « Cy-gist dame Marguerite de Ténarre, femme et compagne de feu Messire Charles de Refuge, Seigneur et baron de Conforgien, laquelle décédée le 7 avril 1639 ». Cette pierre a maintenant disparu.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1988 mars 2014 Pascal Maddin    
mars 2014 En cours Bruno Favette    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2017, la commune comptait 573 habitants[Note 1], en augmentation de 8,94 % par rapport à 2012 (Saône-et-Loire : -0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
573606612657680763777814820
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
807875854868902972928901904
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
862837827738769668641556524
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
481412349365420468446503561
2017 - - - - - - - -
573--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

Tiercé en pairle renversé au 1) d’or au coq contourné au naturel, au 2) d’or à l’arbre arraché de sinople, au 3) de sinople au lac cousu d’azur ; au pairle renversé en filet de gueules brochant sur la partition.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Saint-Vincent-en-Bresse
Listen to this article