Sauber C16 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Sauber C16.

Sauber C16

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sauber C16
La Sauber C16 de Johnny Herbert en exposition
Présentation
Équipe
Red Bull Sauber Petronas
Constructeur Sauber
Année du modèle 1997
Concepteurs Leo Ress
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone en nid d'abeille
Suspension avant Double triangles et poussoirs, amortisseurs Sachs
Suspension arrière Double triangles et poussoirs, amortisseurs Sachs
Nom du moteur Petronas SPE-01
Cylindrée 2 998 cm3
760 ch à 14 500 tr/min
Configuration V10 à 75°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Sauber/X-Trac longitudinale séquentielle semi-automatique
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque carbone Brembo et Carbone Industrie
Dimensions et poids Longueur : 4410 mm
Empattement : 2940 mm
Voie avant : 1660 mm
Voie arrière : 1610 mm
Poids : 600 kg
Carburant Shell
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Red Bull, Petronas
Histoire en compétition
Pilotes 16.
Johnny Herbert
17.
Nicola Larini
17.
Gianni Morbidelli

17.
Norberto Fontana
Début Grand Prix automobile d'Australie 1997
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
17000
Championnat constructeur 7e avec 16 points
Championnat pilote Johnny Herbert : 10e
Nicola Narini : 19e
Gianni Morbidelli : 22e
Norberto Fontana : 23e

Chronologie des modèles (1997)

La Sauber C16 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie Sauber lors de la saison 1997 de Formule 1. Elle est pilotée par l'Anglais Johnny Herbert, les Italiens Nicola Larini et Gianni Morbidelli et l'Argentin Norberto Fontana, qui est également le pilote essayeur de l'écurie suisse. La Sauber C16 est propulsée par un moteur Petronas qui est en réalité le moteur de la Ferrari F310 de la saison 1996 rebadgé. Sauber bénéficie à partir de cette saison d'un partenariat moteur avec la Scuderia Ferrari en échange de la titularisation du pilote-essayeur de l'écurie italienne Nicola Larini au sein de Sauber.

Historique

La Sauber C16 de Johnny Herbert en exposition.
La Sauber C16 de Johnny Herbert en exposition.

Leo Ress, le concepteur de la Sauber C16, apporte de nombreuses évolutions aérodynamiques sur la monoplace, notamment au niveau du museau, du cockpit et du capot moteur et met au point une nouvelle boîte de vitesses. Le contrat de partenariat moteur ayant été signé très tard à l'intersaison, la Sauber C16 effectue peu de tests avant le début du championnat.

Le premier point de la saison est marqué par Nicola Larini grâce à sa sixième place au Grand Prix inaugural en Australie[1]. Son coéquipier, Johnny Herbert, rapporte quant à lui les points de la quatrième place du Grand Prix d'Argentine[2]. Après le double-abandon des Sauber à Monaco, Nicola Larini quitte l'écurie suisse et est remplacé par un autre pilote-essayeur de la Scuderia Ferrari, Gianni Morbidelli, au Grand Prix suivant.

À l'issue de deux courses où l'Italien finit en milieu de classement tandis que Johnny Herbert termine cinquième à deux reprises, Gianni Morbidelli se casse le bras lors d'essais au Circuit de Nevers Magny-Cours. Il est remplacé pour le Grand Prix de France jusqu'au Grand Prix d'Allemagne par Norberto Fontana, le pilote-essayeur de Sauber dont les résultats se soldent par un abandon et deux neuvièmes places.

Gianni Morbidelli reprend sa place au Grand Prix de Hongrie où il abandonne sur casse moteur, tandis que Johnny Herbert monte sur le podium grâce à sa troisième place alors qu'il était parti dixième[3],[4]. Le pilote anglais finit quatrième au Grand Prix suivant, en Belgique où, parti seizième, il profite des conditions climatiques dantesques[5],[6]. Lors des essais libres du Grand Prix du Japon, Gianni Morbidelli est victime d'un accident et se casse à nouveau le bras. Norberto Fontana le remplace pour le dernier Grand Prix de la saison, à Jerez.

À la fin de la saison Sauber termine septième du championnat des constructeurs avec 16 points. Johnny Herbert prend la dixième place du championnat des pilotes avec quinze points tandis que Nicola Larini est dix-neuvième avec un point[7].

Polémique du Grand Prix d'Europe 1997

En , Norberto Fontana révèle au journal argentin Olé que, lors du Grand Prix d'Europe, dernière course de la saison, Jean Todt, le directeur sportif de la Scuderia Ferrari, se rend quelques heures avant la course dans le motorhome de Sauber et demande à l'écurie suisse, qui utilise des moteurs Ferrari, de bloquer le pilote Williams F1 Team Jacques Villeneuve, en lice pour le titre de champion du monde, afin de favoriser la victoire finale de Michael Schumacher. Norberto Fontana dit qu'il n'a pu bloquer Jacques Villeneuve que pendant quelques virages et que Jean Todt et Michael Schumacher ne l'avaient jamais remercié pour cela. Plus tard, Jean Todt et Peter Sauber nieront ces faits[8].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de la Sauber C16 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
1997 Red Bull
Sauber Petronas
Petronas
SPE-01 V10
Goodyear AUS BRÉ ARG SMR MON ESP CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA AUT LUX JAP EUR 16 7e
Johnny Herbert Abd 7e 4e Abd Abd 5e 5e 8e Abd Abd 3e 4e Abd 8e 7e 6e 8e
Nicola Larini 6e 11e Abd 7e Abd
Gianni Morbidelli 14e 10e Abd 9e 12e 9e 9e Np
Norberto Fontana Abd 9e 9e 14e

Légende : ici

Notes et références

  1. « Classement du Grand Prix d'Australie 1997 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  2. « Classement du Grand Prix d'Argentine 1997 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  3. « Qualification du Grand Prix de Hongrie 1997 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  4. « Classement du Grand Prix de Hongrie 1997 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  5. « Qualification du Grand Prix de Belgique 1997 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  6. « Classement du Grand Prix de Belgique 1997 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  7. « Classements de la saison 1997 de Formule 1 », sur statsf1.com (consulté le 22 novembre 2012)
  8. (en) « La vérité va sortir », sur grandprix.com, (consulté le 4 juillet 2011)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Sauber C16
Listen to this article