Scoutisme en France

De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le scoutisme en France rassemble en 2016 environ 170 000 personnes, réparties dans dix grands mouvements. Six mouvements constituent la Fédération du scoutisme français, organisme reconnu par les instances internationales du scoutisme et du guidisme. En France le scoutisme fait partie de la législation des Accueils Collectifs de Mineurs (ACM). Les associations françaises de scoutisme sont organisées selon une logique religieuse, quoique le catholicisme soit très majoritaire : les trois grands mouvements catholiques représentent plus de 80 % des effectifs.

Uniforme des Scouts et Guides de France.

Créé en 1907 en Angleterre par Baden-Powell, le scoutisme apparaît en France quatre ans plus tard et se développe rapidement au sein de mouvements non-mixtes, identifiés par leur attache religieuse : protestants, laïcs, puis catholiques, juifs et musulmans. Après la guerre, le scoutisme connaît son apogée jusqu'aux années 1960, où les transformations sociales des Trente Glorieuses remettent en cause sa place dans la société. Pour y répondre, les mouvements historiques se réforment, causant l'apparition de nouveaux mouvements réfractaires à ces évolutions. Après une période de crise, les effectifs se sont stabilisés dans les années 1980 et ont retrouvé une certaine croissance.

Aux côtés des dix mouvements agréés par le ministère de la jeunesse et des sports, nombre déjà important, il existe une multitude de petites associations. Les explications de ce morcellement du paysage associatif sont multiples : elles tiennent à la fois à des raisons historiques mais aussi à des différences portant sur la mixité, la religion, la méthode éducative et, plus globalement, sur la vision du scoutisme et du monde.