Serre-les-Sapins - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Serre-les-Sapins.

Serre-les-Sapins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Serre-les-Sapins

La fontaine de Pierley.
Administration
Pays
France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Besançon-2
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Gabriel Baulieu
2014-2020
Code postal 25770
Code commune 25542
Démographie
Gentilé Serri-Sapinois
Population
municipale
1 577 hab. (2016 en augmentation de 3,34 % par rapport à 2011)
Densité 301 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 35″ nord, 5° 55′ 48″ est
Altitude Min. 238 m
Max. 314 m
Superficie 5,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Serre-les-Sapins

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Serre-les-Sapins

Géolocalisation sur la carte : France

Serre-les-Sapins

Géolocalisation sur la carte : France

Serre-les-Sapins

Serre-les-Sapins est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie de Grand Besançon Métropole et du canton de Besançon-2.

Les habitants s'appellent les Serri-Sapinois.

Géographie

Communes limitrophes

L'altitude s'échelonne entre 238 m et 309 m. La forêt communale de la Menère occupe, avec 166 ha, près de 32 % de la superficie totale.

Transport

La commune est desservie par la ligne 61  du réseau de transport en commun Ginko.

Toponymie

Serre dérive du latin sierra : colline/sommet. Le centre-bourg occupe effectivement le sommet d'une colline.

Serre au XIIIe siècle ; Sarres en 1435 ; Serre le Sapin ou Serre lès Franois en 1679, 1783, 1809 ; la dénomination de Serre les Sapins l'emporte progressivement au cours du XIXe siècle[1] et est adoptée officiellement en décembre 1961.

Histoire

La découverte de tuiles gallo-romaines témoigne de l’existence ancienne de la commune mais son nom n’est mentionné dans les écrits qu’à partir du XIIIe siècle.

Au centre du village, entourée de maisons dont certaines datent du XVIIIe siècle, se trouve la place du Sergent et sa fontaine éponyme.

Un sondage effectué en 1895 à 750 m à l'ouest du bourg a confirmé la présence d'un gîte salifère à partir de 288 m de profondeur. Deux concessions d'exploitation de sel gemme, situées partiellement sur la commune, ont été accordées en 1889 ( saline de Pouilley) et 1898 (saline de Serre-les-Sapins). Le petit étang dit "la Saline" a été creusé à cette occasion[2] près de l'un des forages d'extraction de la saumure[3].

A partir de 1890 et pour quelques années seulement, cette saumure était envoyée par saumoduc à la saline de Montferrand-le-Château, puis traitée localement à Pouilley-les Vignes avant un arrêt d'exploitation vers 1902[4].

Politique et Administration

Voici la liste des maires successifs de Serre-les-Sapins de 1814 à aujourd'hui.

Liste des maires successifs de Serre-les-Sapins[5],[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1814 1816 Pierre Fallouey    
1816 1829 Jean-Claude Maurivard    
1829 1843 Aubin Maurivard    
1843 1862 Claude-François Corne    
1862 sept 1870 François Xavier Arbey    
sept 1870 avril 1874 Claude Etienne Corne    
avril 1874 oct 1876 Claude-Denis Maurivard    
oct 1876 mai 1884 Jean-Claude Corne    
mai 1884 mai 1896 Joseph (Clément) Corne    
mai 1896 mai 1900 (Emile) Auguste Corne    
mai 1900 déc 1900 Jean-Baptiste Morel    
déc 1900 nov 1902 Etienne Masson    
nov 1902 mai 1904 Auguste Corne    
mai 1904 1939 Joseph Corne    
1940 mai 1945 Léon Barbier    
mai 1945 1947 Georges Maurivard    
1947 1953 Jean Mougey    
1953 1968 Léon Mesnier    
1968 1989 Maurice Baulieu    
1989 en cours Gabriel Baulieu SE Directeur d'organisation professionnelle

Intercommunalités

En plus de Grand Besançon Métropole, la commune est affiliée à 4 syndicats :

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 1 577 habitants[Note 1], en augmentation de 3,34 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
362356372376371373337330330
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
301294308295265264275269262
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
267259256233222213234229282
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
2914346478941 2511 3541 5271 5501 539
2016 - - - - - - - -
1 577--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

  • Le monument dédié aux morts des guerres 1914-1918 et 1939-1945 ;
  • La Vierge Sainte-Marie ;
  • Le calvaire érigé au centre du village en 1856 ;
  • La place du Sergent avec sa fontaine éponyme autrefois recouverte d’un toit et ses maisons datant du XVIIIe siècle ;
  • Les deux fontaines du Bief d’Ormes qui ont été restaurées. Au cours de ces travaux, les abords de l'étang de la Saline ont été aménagés ;
  • L'église. Comme la majorité de celles de Franche-Comté, elle est dotée d'un clocher comtois avec son dôme à l'impériale ;
  • Le bois de la Menère (des Tilleroyes) où de nombreux sentiers pédestres sont balisés. Sur le territoire de la commune la fontaine de Pierley est également une destination de promenade.

Personnalités liées à la commune

Le chanoine François-Xavier Talbert (1728-1803) était un homme érudit et plein d'esprit, il fut Seigneur prébendier en 1764. Auteur de plusieurs ouvrages, l'abbé Talbert est surtout reconnu pour avoir remporté devant Jean-Jacques Rousseau, en 1754, le prix de l'Académie de Dijon sur le thème de l'origine de l'inégalité.

Événements

Fête communale le 8 septembre et fête patronale le 26 juillet.

Tous les ans a lieu la Fête de la Clé, la Clé est une association regroupant les clubs de sports et de danses à Serre les Sapins et Franois. Des démonstrations de Judo, de dance Country et autres ont lieu.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  2. Un barrage a été construit en 1891 afin de retenir les eaux d'une source située à cet endroit.
  3. Ses abords sont aujourd'hui valorisés.
  4. Un arrêté préfectoral a fixé au 27 octobre 2009 la fin officielle de la concession de mines de sel gemme de Serre-les-Sapins.
  5. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  6. Jean-Pierre Renaud, Dis Papy ... Serre-les-Sapins, p. 164
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Serre-les-Sapins
Listen to this article