cover image

Le slovaque (slovenčina, slovenský jazyk Écouter) est une langue appartenant au groupe slave occidental de la famille des langues indo-européennes parlée essentiellement en Slovaquie, dont il est la langue officielle. Des minorités slovaques existent en Tchéquie, en Voïvodine, en Hongrie, en Ukraine (région de Ruthénie subcarpathique, tchécoslovaque de 1918 à 1938), en Autriche, en Pologne, en Roumanie et des communautés immigrées gardent l’usage de leur langue, notamment au Canada, aux États-Unis et en Australie.

Quick facts: Pays , Nombre de locuteurs , Nom des locuteur...
Slovaque
Slovenčina
Pays Slovaquie, minorités en Tchéquie, en Serbie, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Autriche, en Croatie, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie, en Ukraine et en Voïvodine
Nombre de locuteurs plus de 5,2 millions (2015)[1]
Nom des locuteurs slovacophones
Typologie SVO + ordre libre, flexionnelle, accusative, à accent d'intensité
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Slovaquie
 Union européenne
Voïvodine (Serbie)
Langue régionale officielle[2] :
Autriche
Bosnie-Herzégovine
Hongrie
Pologne
Roumanie
Serbie
Ukraine
Croatie
Tchéquie
Régi par Académie slovaque des sciences
Codes de langue
IETF sk
ISO 639-1 sk
ISO 639-2 slk, slo
ISO 639-3 slk
Linguasphere 53-AAA-db
WALS svk
Glottolog slov1269
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Článok 1.

Všetci ľudia sa rodia slobodní a sebe rovní, čo sa týka ich dôstojnosti a práv. Sú obdarení rozumom a majú navzájom jednať v bratskom duchu.
Carte

Monde slovacophone :
  • Régions où les locuteurs sont majoritaires
  • Régions où existe une minorité significative de locuteurs
Close

Comme la plupart des langues slaves, le slovaque est une langue à déclinaisons (six cas), il a trois genres (masculin, féminin et neutre), ses verbes ont un aspect perfectif ou imperfectif, et son vocabulaire est caractérisé par un riche système de préfixes et de suffixes de dérivation ainsi que des diminutifs. Du point de vue de la prononciation, les mots slovaques sont toujours accentués sur la première syllabe et il existe des voyelles longues et courtes ; une des particularités du slovaque est que r et l peuvent jouer le rôle de voyelles, donnant lieu à des mots apparemment sans voyelles tels que prst doigt »).

Il est particulièrement proche du tchèque et la plupart des adultes slovaques et tchèques sont capables de se comprendre sans difficulté, ayant été en contact permanent avec les deux langues par l’intermédiaire de la radio et de la télévision nationales, jusqu’à la partition de la Tchécoslovaquie en 1993. Ceux n’ayant pas eu cette occasion, en particulier les plus jeunes, peuvent éprouver des difficultés de compréhension, lors de l’emploi de certains mots très différents, ou d’une expression orale trop rapide. Cependant, l’emploi du slovaque dans la communication officielle devant les autorités tchèques est toujours autorisé. Les livres et films tchèques sont encore largement consommés en Slovaquie.

Une intercompréhension plus limitée est aussi possible avec le polonais. Plus généralement l’intercompréhension est plus ou moins facile avec toutes les langues slaves occidentales et méridionales (slovène, serbe, croate, etc.). Le slovaque utilise un alphabet latin de 46 graphèmes proche de celui du tchèque, comportant des digrammes et de nombreux signes diacritiques. Le slovaque littéraire moderne n’a été codifié qu’au XIXe siècle, en grande partie par Ľudovít Štúr.

Oops something went wrong: