Société pour l'histoire des médias - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Société pour l'histoire des médias.

Société pour l'histoire des médias

Société pour l'histoire des médias
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
SPHMVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Forme juridique
Siège
Pays
Organisation
Président
Publication
Le Temps des médias
Site web

La Société pour l'histoire des médias (SPHM; association loi de 1901) a été fondée lors de l’assemblée générale constitutive réunie le samedi (Institut français de presse, Paris) à l'Université de Paris II[1]. L'initiative en revient à des historiens modernistes et contemporanéistes soucieux de développer la réflexion scientifique et de promouvoir les recherches à caractère historique dans le domaine des médias, des médiations, des médiateurs. Elle publie la revue Le Temps des médias depuis 2003.

Comité scientifique

Pierre Albert, Jean-Paul Bertaud, Christophe Charle, Thomas Ferenczi, Laurent Gervereau, Jean-Noël Jeanneney, Bernard Lauzanne, Marc Martin, Jean-Yves Mollier, Pierre Nora, Christine Pétillat, Jeremy D. Popkin, Daniel Roche, Jean-Pierre Rioux, Jean-Michel Rodes, Jean Sgard, Pierre Sorlin.

Conseil d’administration et Bureau

Conseil d’administration

  • Fabrice d'Almeida, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris II
  • Anne-Claude Ambroise-Rendu, maître de conférences en histoire, Université Paris X-Nanterre
  • Annick Batard, docteur en sciences de l’information et de la communication, Université Paris XIII
  • Claire Blandin, maître de conférence, Université Paris XII
  • Jamil Dakhlia, maître de conférence, Université Nancy 2 / CREM
  • Christian Delporte, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles-St Quentin-en-Yvelines
  • Hélène Duccini, maître de conférences d’histoire moderne, Université Paris X-Nanterre
  • Hélène Eck, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris II (IFP)
  • Elvina Fesneau, doctorante, Université Paris I
  • Gilles Feyel, professeur d’histoire moderne, Université Paris II (IFP)
  • Marie Lhérault, chargée de cours, Sciences Po
  • Marie-Christine Lipani, Institut de Journalisme Bordeaux-Aquitaine (IJBA)
  • Denis Maréchal, chargé de mission à l’INAthèque, docteur en histoire
  • Laurent Martin, chargé de recherche au Centre d'histoire de Sciences Po
  • Caroline Moine, maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles-St Quentin-en-Yvelines
  • Michael Palmer, professeur en sciences de l’information et de la communication, Université Paris III
  • Claire Sécail, docteur en histoire contemporaine, Université de Versailles-St Quentin-en-Yvelines
  • Cécile-Anne Sibout, professeur agrégé en histoire contemporaine, Université de Rouen
  • Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherche au CNRS, docteur en histoire
  • Jean-Pierre Vittu, professeur d’histoire moderne, Université d’Orléans

8 Membres suppléants

  • Annie Bart, professeur en sciences de l’information et de la communication, IUT Bordeaux
  • Alexandre Borrell, doctorant, Université d’Orléans
  • Evelyne Cohen, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris 7
  • Frédéric Delarue, doctorant, Université de Versailles-Saint-en-Yvelines
  • Béatrice Donzelle, doctorante, Université de Versailles-Saint-en-Yvelines
  • Ursula E. Koch, professeur émérite, chercheur, Munich
  • Yves Lavoinne, Pôle universitaire européen de Strasbourg
  • Jeff Millié, docteur, Université de Montréal

Bureau

  • Président : Christian Delporte
  • Vice-présidents : Michael Palmer, Claire Sécail
  • Secrétaire général : Hélène Duccini
  • Secrétaire générale adjointe : Claire Blandin
  • Trésorière : Isabelle Veyrat-Masson
  • Trésorier adjoint : Jamil Dakhlia

Congrès

  • 1er congrès (26-27 mai 2016) : « Penser l’histoire des médias »[2].
  • 2e congrès (23-25 mai 2018) : « Rêver d’un autre monde. Médias, utopies et expérimentations de l’époque moderne à nos jours »[3].
  • 3e congrès (4-6 juin 2020) : « Métiers et professions des médias (XVIIIe-XXIe siècles) »[4],[5].

Revue Le Temps des médias

La revue Le Temps des médias. Revue d’histoire est publiée par la Société pour l'histoire des médias en collaboration avec « Temps, médias, sociétés » (Institut d'études politiques de Paris)[6]. Le lancement s'est effectué à l’occasion des Rendez-vous de l’histoire de Blois, le .

Comité de rédaction

Reconnaissance officielle

Le site officiel de la Société pour l'histoire des médias fait partie des quelques sites internet recommandés par le Ministère de l'Éducation nationale pour éduquer aux médias[7].

Références

  1. Jean-Paul Bertaud, « Société pour l’histoire des médias », Annales historiques de la Révolution française, no 322,‎ (lire en ligne).
  2. « Histoire des médias : un premier congrès réussi », sur uvsq.fr, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (consulté le ).
  3. « Présentation », sur congressphm2018.sciencesconf.org, Centre pour la communication scientifique directe (consulté le ).
  4. « Événements », sur gripic.fr, École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - Celsa (consulté le ).
  5. « Manifestations scientifiques », sur chcsc.uvsq.fr, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (consulté le ).
  6. « Tabous et censures dans l'histoire de la presse », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Histoire de la presse et des médias », sur éduscol, le site des professionnels de l'éducation (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Société pour l'histoire des médias
Listen to this article