Subaru Levorg - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Subaru Levorg.

Subaru Levorg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Subaru Levorg

Marque
Subaru
Années de production 2014 - aujourd'hui
Classe Break compact
Usine(s) d’assemblage
Ōta, Gunma
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres boxer
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 1 599 et 1 998 cm3
Puissance maximale 170 et 296 ch DIN (125 et 218 kW)
Couple maximal 250 et 400 Nm
Transmission Intégrale
Boîte de vitesses Automatique 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 531 kg
Vitesse maximale (1.6) 210 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en (1.6) 8,9 s
Consommation mixte 6,9 L/100 km
Émission de CO2 164 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes
Châssis Subaru Impreza
Freins Disques ventilés
Dimensions
Longueur 4 690 mm
Largeur 1 780 mm
Hauteur 1 485 mm
Empattement 2 650 mm
Volume du coffre 522 à 1 446 dm3

La Subaru Levorg est une voiture compacte break à transmission intégrale produite par le constructeur automobile japonais Subaru. Apparu en 2014, ce véhicule cinq portes partage sa plate-forme avec la Legacy et l'Impreza. Son nom Levorg est une contraction de Legacy Revolution Touring.

Développement

La Levorg est d'abord présentée sous forme de voiture conceptuelle au salon automobile de Tokyo, en [1]. Subaru entendait vérifier l'attrait d'un break de sport basé sur la nouvelle plate-forme des Impreza et Legacy. Très proche de la version commerciale, le véhicule enregistre des commandes au Japon dès l'année suivante. La Levorg sera introduite en Europe dès 2015.

Technologie

Le moteur adopte une architecture dite horizontale (ou boxer) : l'opposition des quatre cylindres deux à deux à 180°, de part et d'autre du vilebrequin, annule quasiment les vibrations dues à leur mouvement. Une telle disposition permet de s'affranchir des arbres d'équilibrage et d'abaisser le centre de gravité. L'injection directe et la turbocompression à double entrée optimisent la combustion et réduisent la consommation.

La transmission automatique à variation continue (ou CVT, continuously variable transmission) Lineartronic utilise le principe du variateur de vitesse mécanique à courroie. Elle est constituée de poulies en « v » à largeur variable, sur lesquelles tourne une courroie métallique plus ou moins loin de l'axe, à mesure que se creuse ou s'amenuise la gorge de chaque poulie, selon l'effort et le régime. Les 6 rapports peuvent être choisis automatiquement par le dispositif, ou manuellement par des sélecteurs au volant. Le modèle 2018 profite d'une nouvelle boite 7 rapports, offrant une économie de carburant et un passage de vitesse plus fluide.

La transmission de la puissance aux roues s'opère selon un schéma quasi symétrique, le Subaru Symmetrical AWD ; la puissance est distribuée de manière égale directement sur chaque roue. Le couple, lui, est réparti au besoin selon les circonstances. Par défaut à 60/40 entre l'avant et l'arrière, l'ordinateur ajuste en permanence la répartition sur chaque roue en cas de perte de motricité. La prise de virage est optimisée par un dispositif de vectorisation du couple, qui agit sur les freins pour limiter le couple des roues intérieures au virage et augmente le couple des roues extérieures.

Deux modes préprogrammés de configuration du moteur et de la transmission, ou Subaru Intelligent Drive (SI-Drive), optimisent les caractéristiques mécaniques du véhicule pour un style de conduite donné. Le mode Sport augmente l'accélération et la puissance, le mode Intelligent met l'accent sur la tenue de route et la sobriété.

La version japonaise est équipée du système anti-collision EyeSight, développé conjointement par Hitachi Automotive Systems et Fuji Heavy Industries. Une caméra stéréo couplée à une représentation tridimensionnelle analyse la dynamique des obstacles qui se présentent à l'avant du véhicule. Le dispositif agit, s'il le faut, sur les freins, la direction assistée et le régulateur de vitesse. La version 3 sait reconnaître l'allumage des feux stop du véhicule qui précède.

Motorisations

Deux cylindrées à injection directe, 1.6 L et 2.0 L, arment au choix la Levorg. La version commercialisée en France se limite au 1.6 litre et répond à la norme Euro 6. Les deux moteurs turbocompressés présentent une architecture à plat des 4 cylindres, en opposition deux à deux (boxer). Le mouvement est transféré aux roues via la transmission à variation continue Lineartronic, qui adapte le couple en temps réel selon les besoins au train avant et arrière.

  • 1.6 litre turbo, 4 cylindres à plat, 170 ch (125 kW) - 250 NmFB16
  • 2.0 litres turbo, 4 cylindres à plat, 296 ch (218 kW) - 400 NmFA20

La plage de couple optimale se situe entre 1 800 et 4 800 tr/min pour le 1.6 litre, et entre 2 000 et 4 800 tr/min pour le 2.0 litres. La puissance maximale est délivrée dès 4 800 tr/min sur le 1.6 litre, et à partir de 5 600 tr/min pour le 2.0 litres.

  • Vue de l'arrière
    Vue de l'arrière
  • Habitacle(1.6 GT EyeSight - Japon)
    Habitacle
    (1.6 GT EyeSight - Japon)
  • Subaru Levorg (2019)
    Subaru Levorg (2019)
  • Vue de l'arrière
    Vue de l'arrière

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Récompense

L'esthétique et l'ergonomie de la Subaru Levorg, réalisations de l'équipe de designers dirigée par Osamu Namba, ont été récompensés par l'Institut japonais de la promotion du design, en remportant son Good Design Award 2014 (ou G Mark)[2].

Notes et références

  1. Patrick Garcia, « Tokyo 2013 : Subaru Levorg Concept », in Caradisiac.com, 22 novembre 2013. Lire l'article
  2. (en) Carbodydesign.com,« Subaru Levorg wins Good Design Award 2014 », 2 octobre 2014. Lire l'article
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Subaru Levorg
Listen to this article