Sydney McLaughlin - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Sydney McLaughlin.

Sydney McLaughlin

Sydney McLaughlin

Sydney McLaughlin en 2018.
Informations
Disciplines 400 m, 400 m haies
Nationalité
Américaine
Naissance (22 ans)
Lieu New Brunswick
Entraîneur Bob Kersee[1]
Records
Détentrice du record du monde du 400 m haies (51 s 46, 2021)
• Détentrice du record du monde junior du 400 m haies.
Palmarès
Jeux olympiques 2 - -
Championnats du monde 1 1 -

Sydney McLaughlin (née le à New Brunswick) est une athlète américaine, spécialiste du 400 mètres et du 400 mètres haies, championne olympique du 400 m haies en 2021 à Tokyo et vice-championne du monde en 2019 à Doha. Elle est l'actuelle détentrice du record du monde de la discipline en 51 s 46 et est la première femme de l'histoire à être descendue sous les 52 secondes.

Avec le relais 4 x 400 m américain, elle a également remporté la médaille d'or aux Mondiaux de Doha et aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Biographie

2016 : Qualifiée aux JO dès l'âge de 16 ans

Sydney McLaughlin lors des sélections olympiques américaines 2016.
Sydney McLaughlin lors des sélections olympiques américaines 2016.

Elle remporte le 400 m haies lors des championnats du monde jeunesse 2015 avec le record des championnats. C'est la sœur de Taylor McLaughlin, vice-champion du monde junior 2016 sur 400 m haies[2].

En 2016, elle bat le record du monde cadets avec 54 s 46[3] puis bat le record du monde junior en 54 s 15 pour se qualifier lors des sélections olympiques américaines le , alors qu'elle n'a que 16 ans : c'est la plus jeune Américaine à se qualifier pour les Jeux olympiques depuis 1972[4]. À Rio de Janeiro, elle atteint les demi-finales du 400 m haies[5].

Le , à Berkeley, elle établit la troisième meilleure performance mondiale junior en salle de tous les temps sur 400 m, en 51 s 61. Le , elle améliore son propre record du monde junior à Egg Harbor en 54 s 03[6]. La semaine précédente, sur ce même stade, elle réalisait 23 s 19 au 200 m[6]. Le , elle termine 6e des Championnats des Etats-Unis en 53 s 82 (record du monde junior), dans la course la plus relevée de l'histoire. Malheureusement, elle ne pourra se qualifier aux mondiaux de Londres puisque seules les trois premières sont sélectionnées[7].

2018 : Révélation de l'année

Pour la saison 2018, l'Américaine a choisi de courir pour son université, l'Université du Kentucky, au lieu de devenir pro[8]. Son nouvel entraîneur, le sulfureux Edrick Floréal, coach de Kendra Harrison et de Kori Carter, a annoncé que McLaughlin ne s'alignerait que sur le 100 m haies pour la saison 2018, afin de gagner en vitesse sur le tour de piste[8]. Le , McLaughlin bat le record du monde junior en salle du 400 m en courant en 50 s 52[9]. Le , lors des championnats NCAA en salle à College Station, elle porte ce record du monde junior du 400 m à 50 s 36 en terminant deuxième derrière Kendall Ellis[10]. Les 29 et , aux Texas Relays d'Austin, Sydney McLaughlin réalise des performances extraordinaires sur 200 et 400 m, courant en 22 s 39 et 50 s 07, pour devenir la 4e et la 5e meilleure performance mondiale junior de l'histoire[11]. Le , à Fayetteville, elle améliore de nouveau son record du monde junior du 400 m haies en parcourant la distance en 53 s 60[12].

Elle enchaîne, le un nouveau 400 m haies où elle réalise la 7e meilleure performance de tous les temps en 52 s 75. Championne NCAA sur 400 m haies, elle est invaincue lors de la saison 2018 sur 400 m et 400 m haies, et est nommée révélation de l'année par l'IAAF[13].

2019 : Championne du monde avec le relais 4 x 400 m et vice-championne du monde sur 400 m haies

Sydney McLaughlin battue par Dalilah Muhammad lors des championnats du monde 2019 à Doha.
Sydney McLaughlin battue par Dalilah Muhammad lors des championnats du monde 2019 à Doha.

Pour sa première saison chez les professionnels, Sydney McLaughlin remporte de nombreux meetings sur 400 m haies, notamment à Marseille le en 53 s 72[14], ou encore à Monaco le en 53 s 32[15]. Le , elle s'impose lors des finales de la Ligue de diamant à Zurich en 52 s 85, devant deux autres Américaines, Shamier Little et Dalilah Muhammad[16].

Elle termine 2e des championnats du monde 2019 à Doha et devient la deuxième meilleure performeuse mondiale de l'histoire sur la distance en 52 s 23, derrière sa compatriote Dalilah Muhammad qui s'impose en améliorant son propre record du monde (52 s 20) dans un temps de 52 s 16[17]. Elle décroche ensuite la médaille d'or avec le relais 4 x 400 m en compagnie de Dalilah Muhammad, Phyllis Francis et Wadeline Jonathas, avec trois secondes d'avance sur la Pologne et la Grande-Bretagne[18].

2021 : double titre olympique et record du monde du 400 m haies

Le , elle annonce qu'elle s'entraîne désormais avec Bob Kersee, qui coache également l'américaine Allyson Felix[19].

Pour son premier 400 m haies depuis les Mondiaux 2019 de Doha, l'Américaine réalise la meilleure performance mondiale de l'année en 52 s 83 lors d'un meeting à Nashville[20], devenant la première femme de l'année à descendre sous la barre des 53 secondes. Lors des sélections olympiques américaines disputées à Eugene en juin, elle réalise une dernière ligne droite superbe en finale du 400 m haies pour franchir la ligne en 51 s 90, nouveau record du monde de la discipline. Elle efface des tablettes l'ancien record de sa compatriote Dalilah Muhammad (52 s 16) et surtout devient la première femme de l'histoire à descendre sous la barrière des 52 secondes[21].

Aux Jeux Olympiques de Tokyo, McLaughlin est sacrée championne olympique du 400 m haies en portant son propre record du monde à 51 s 46, soit 44 centièmes de mieux que le précédent. Contrairement aux Mondiaux de Doha, elle devance sur la ligne Dalilah Muhammad, auteure pourtant de la deuxième performance de tous les temps avec 51 s 58[22]. Pour la quatrième fois en deux ans, le duel entre les deux Américaines a débouché sur un nouveau record du monde. Les deux femmes se retrouvent d'ailleurs deux jours après pour le relais 4 x 400 m en compagnie de Allyson Felix (médaillée de bronze sur 400 m à Tokyo) et Athing Mu (titrée sur 800 m). Ensemble, elles gagnent facilement la course en 3 min 16 s 85 devant la Pologne et la Jamaïque, signant le cinquième meilleur temps de l'histoire et le plus rapide depuis 1993[23].

Palmarès

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2015 Championnats du monde cadets Cali 1re 400 m haies 55 s 94
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro sf 400 m haies 56 s 22
2019 Ligue de diamant 1re 400 m haies 52 s 85
Championnats du monde Doha 2e 400 m haies 52 s 23
1re 4 x 400 m 3 min 18 s 92
2021 Jeux olympiques Tokyo 1re 400 m haies 51 s 46
1re 4 x 400 m

Records

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
200 m Plein air 22 s 39
Gainesville
En salle 22 s 68
College Station
300 m En salle 36 s 12
Bloomington
400 m Plein air 50 s 07
Gainesville
En salle 50 s 36 (WJR)
College Station
60 m haies En salle 8 s 17
New York
100 m haies Plein air 13 s 34
Greensboro
400 m haies Plein air 51 s 46 (WR)
Tokyo
Longueur En salle 6,29 m
New York

Notes et références

Notes

Références

  1. (en) « Sydney McLaughlin Has a New Coach, Donavan Brazier Loves the Treadmill & More from the NBIGP Press Conference », sur letsrun.com, (consulté le ).
  2. (en) « Championnats du monde cadets 2015 - 400 m haies féminin », sur iaaf.org (consulté le ).
  3. « IAAF: McLaughlin powers to world U18 best for 400m hurdles| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le ).
  4. (it) di NICCOLO' COSTANZO, « Atletica, Usa: la favola della piccola Sydney. A 16 anni parteciperà alle Olimpiadi », La Repubblica,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  5. (en) « Athletics at the 2016 Rio de Janeiro Summer Games:Women's 400 metres Hurdles », sur sports-reference.com (consulté le ).
  6. a et b « IAAF: McLaughlin breaks world U20 400m hurdles record| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  7. « Dalilah Muhammad Wins Blazing Fast 400H Final As Sydney Breaks WJR », FloTrack,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. a et b (en-US) Liam Boylan-Pett, « The Track Phenom Who Chose College Over Riches », Bleacher Report,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « IAAF: Record books rewritten in Clermont-Ferrand and College Station – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le ).
  10. (en) « Norman breaks world indoor 400m record at NCAA Indoor Championships », sur iaaf.org, .
  11. « IAAF: McLaughlin speeds to 22.39 and 50.07 at Florida Relays | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le ).
  12. « Nouveau record du monde pour la jeune Sydney McLaughlin », sur lequipe.fr, .
  13. (en) « Kipchoge and Ibarguen named 2018 World Athletes of the Year », sur www.iaaf.org, (consulté le ).
  14. « L'Équipe », sur www.lequipe.fr (consulté le ).
  15. « Meeting de Monaco : Gatlin, Taylor et Lisek marquent leur territoire - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le ).
  16. « Meeting de Zurich : Sydney McLaughlin s'impose sur 400 m haies - Athlé - LD - Zurich », sur L'Équipe (consulté le ).
  17. (en) « Report: women's 400m hurdles - IAAF World Athletics Championships Doha 2019| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le ).
  18. « Doha 2019 : les Etats-Unis sacrés sur 4x400, les Français septièmes », sur Francetvsport (consulté le ).
  19. Sydney McLaughlin s'entraîne désormais avec Bob Kersee, sur L'Équipe, 13 février 2021 (consulté le 13 février 2021).
  20. « Sydney McLaughlin signe la meilleure performance mondiale de l'année sur 400 m haies », sur L'Équipe (consulté le ).
  21. « Athlétisme : record du monde pour Sydney McLaughlin qui devient la première femme à passer la barre des 52 secondes sur le 400m haies », sur Franceinfo, (consulté le ).
  22. « Sydney McLaughlin remporte le 400 m haies des JO de Tokyo et bat le record du monde », sur L'Équipe (consulté le ).
  23. « Tokyo 2020 - Le relais 4x400m américain décroche l'or, 11e médaille olympique pour Allyson Felix », sur Eurosport, (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Sydney McLaughlin
Listen to this article