cover image

Taïwan[alpha 2] (chinois traditionnel : 臺灣 ; chinois simplifié : 台湾 ; pinyin : Táiwān) désigne de manière usuelle la république de Chine, son nom officiel (中華民國 / 中华民国, Zhōnghuá Mínguó). Elle est aussi parfois désignée en tant que république de Chine (Taïwan)[alpha 3] ou « Taipei chinois »[alpha 4]. Le territoire de cet État souverain démocratique[alpha 5] de l'Asie de l'Est s'étend sur 168 îles dont la principale est Taïwan.

République de Chine

中華民國

Zhōnghuá Mínguó


Drapeau de la République de Chine

Emblème de Taïwan
Hymne en chinois : 三民主義歌 (San Min Chu-i, « trois principes du peuple »)
Administration
Forme de l'État République unitaire à régime semi-présidentiel
Revendiqué par République populaire de Chine
Présidente de la République Tsai Ing-wen
Vice-président de la République William Lai
Premier ministre Su Tseng-chang
Parlement Yuan législatif
Langues officielles Mandarin de Taïwan (sinogrammes traditionnels)
Langues régionales officielles langues reconnues : taïwanais, hakka, langues formosanes, dialecte de Fuzhou, min
Capitale Taipei (de facto)[alpha 1]
Géographie
Superficie totale 35 980 km2
(classé 139e)
Fuseau horaire UTC +8
Histoire
Perte de la guerre civile chinoise 1949
Présidence de Tchang Kaï-chek
Démocratisation du régime 1978-1987
Démographie
Gentilé Taïwanais
Population totale (2022[1]) 23 580 712 hab.
(classé 57e[1])
Densité 655 hab./km2
Économie
PIB nominal (2020) 668,51 milliards de dollars américains
PIB nominal par hab. (2020) 28 310 $[2]
PIB (PPA) par hab. (2020) 55 720 $[2] (classé 15e)
Monnaie Nouveau dollar de Taïwan (TWD)
Divers
Code ISO 3166-1 TWN, TW​
Domaine Internet .tw, .台灣, .台湾
Indicatif téléphonique +886

L'île de Taïwan fut partiellement conquise par les Mandchous[5] de 1683 à 1895 sous la tutelle des Qing, puis cédée au Japon, par le traité de Shimonoseki (1895), à la suite de la première guerre sino-japonaise. Ce dernier entreprend le développement de Taïwan, la dotant d'infrastructures importantes. En 1945, à la suite de la capitulation du Japon qui met fin à la Seconde Guerre mondiale, la république de Chine recouvre Taïwan. En 1949, le gouvernement de la République contrôlé par le Kuomintang s'y installe, après avoir perdu la guerre civile contre les communistes en Chine continentale. Cette installation s'accompagne d'un transfert massif de population. En , Hainan est à son tour occupée par l’armée populaire de libération ; la république de Chine ne contrôle alors plus que l'île de Taïwan et quelques autres territoires insulaires plus petits.

La république de Chine occupait le siège de la Chine à l'ONU jusqu'en 1971, date à laquelle la république populaire de Chine la remplaça. La république de Chine et la république populaire de Chine revendiquent chacune la pleine et légitime souveraineté sur la totalité du territoire chinois (Chine continentale et Taïwan). Dans les faits, Taïwan a une indépendance administrative, politique, diplomatique et militaire par rapport au continent, mais son indépendance n'a jamais été proclamée ni par le gouvernement de l'île, ni par celui du continent. La république populaire de Chine considère Taïwan comme sa 23e province et refuse toute relation diplomatique avec les pays qui reconnaissent la république de Chine. Elle était considérée comme une province de la république de Chine (selon les dispositions de sa constitution d'avant 1949) par le gouvernement de Taïwan jusqu’à la démocratisation du pays dans les années 1990. Taïwan entretient des relations diplomatiques officielles avec une quinzaine de pays, et des relations officieuses avec de nombreux autres.

Une réforme agraire réussie puis un développement économique rapide et soutenu pendant la deuxième moitié du XXe siècle ont transformé Taïwan, un des quatre dragons asiatiques, en un pays industrialisé développé jouissant d'un niveau de vie équivalent à celui du Japon ou de l'Union européenne. Cette ascension économique est souvent appelée le miracle taïwanais. Ses industries de haute technicité jouent un rôle essentiel dans l'économie mondiale. Les entreprises taïwanaises fournissent une bonne partie des produits électroniques du monde, mais la grande majorité de ceux-ci sont fabriqués dans leurs usines en république populaire de Chine et dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est. Ce développement économique s'est réalisé parallèlement à la démocratisation de la vie politique locale, après plus de quarante années passées sous un régime autoritaire.

Taïwan se classe au 15e rang mondial en termes de PIB par habitant, et est le 22e plus grand système économique du monde, se classant au premier rang des États non membres des Nations Unies[6].

Le mouvement démocratique de la fin des années 1980 a fait passer Taïwan d'une dictature à parti unique à un État démocratique et bipartite. Taïwan est aujourd'hui l'un des pays les plus libres au monde, entre autres selon l'indice de liberté humaine (en) établi par l'institut Fraser. La situation des droits de l'homme y est excellente. Le niveau moyen d'instruction et de qualification professionnelle y est élevé. Le taux de fécondité y est bas.