Tableau (cinéma) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Tableau (cinéma).

Tableau (cinéma)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tableau est le mot employé par le cinéaste français Georges Méliès pour désigner chacune de ses prises de vues. Le terme utilisé aujourd’hui serait plan[1].

Le Maître avait emprunté le mot tableau, « subdivision d’un acte qui correspond à un changement de décor »[2], au théâtre. Où l’on désigne parfois ainsi des parties spectaculaires ayant un rapport plus ou moins marqué avec l’action principale, et dont le but est surtout d’apporter une respiration récréative, voire lyrique, aux spectateurs. Georges Méliès, illusionniste sous le nom de « Docteur Mélius »[3] avant de se passionner pour l’image animée, possédait un petit théâtre situé au 8 du boulevard des Italiens, à Paris où il présentait des spectacles de prestidigitation. Le terme de « tableau » lui servait, selon la tradition des planches, à nommer ce que l’on appellerait plus volontiers aujourd’hui un numéro[4].

S’il fut l’un des créateurs des premiers trucages au cinéma, Georges Méliès ne fut pas un précurseur, au niveau esthétique, de l’écriture filmique, contrairement à ses amis britanniques, Robert W. Paul ou George Albert Smith[5]. « Dans chacun de ses films, Méliès garde perpétuellement le même point de vue, celui du Monsieur de l’orchestre (le parterre), qui voit tout le décor, du cintre à la rampe… Prisonnier de l’esthétique du théâtre, Méliès n’emploie jamais le montage avec changement de plans, de points de vue. Son film s’ordonne en tableaux, non en séquences, chaque tableau étant l’équivalent exact d’un tableau de théâtre[6]. »

Articles connexes

Références

  1. Vincent Pinel, Dictionnaire technique du cinéma, Paris, Armand Colin, , 369 p. (ISBN 978-2-200-35130-4), p. 289.
  2. Le Petit Robert
  3. Madeleine Malthête-Méliès, Biographie de Georges Méliès, commentaire de l’album de DVD consacré à Méliès, Fechner Productions-Studio Canal, 2007
  4. Jacques Malthête, Michel Marie, Georges Méliès, l'illusionniste fin de siècle ? (actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 13-22 août 1996)|Paris|1997|Presses de la Sorbonne nouvelle|456 pages p. 29.
  5. Marie-France Briselance et Jean-Claude Morin, Grammaire du cinéma, Paris, Nouveau Monde, , 588 p. (ISBN 978-2-84736-458-3), p. 67-69.
  6. Georges Sadoul, Histoire du cinéma mondial, des origines à nos jours, Paris, Flammarion, , 719 p., p. 29-30.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Tableau (cinéma)
Listen to this article