The Rebel (film, 1961) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for The Rebel (film, 1961).

The Rebel (film, 1961)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

The Rebel (titre alternatif : Call Me Genius) est un film britannique satirique réalisé par Robert Day et sorti en 1961.

Synopsis

Hancock est un employé de bureau londonien qui démissionne de son service pour se consacrer à plein temps à sa vocation de peintre. Il travaille avec enthousiasme à ce qu'il considère comme son chef d’œuvre, Aphrodite au bain, et part pour Paris où son génie, pense-t-il, sera reconnu. Là, son sens de l'humour et sa personnalité généreuse lui valent l'estime du milieu bohème, mais bientôt, la critique, Sir Charles Broward en tête, l'éreinte ; pourtant, à la faveur d'un quiproquo (il est pris pour l'auteur du tableau de son colocataire, un artiste véritablement remarquable), Hancock finit par tromper son monde et renverse la situation. Mais l'imposture est finalement déjouée après quelques expositions. Hancock n'a plus qu'à rentrer à Londres, où il continuera de s'adonner à son œuvre, au mépris du jugement d'autrui...

Fiche technique

Distribution

Réception

C'est le premier film où l'animateur Hancock tient la vedette. Bien accueilli en Grande-Bretagne, cette histoire d'imposture n'eut aucun succès aux Etats-Unis ; d'ailleurs, l'existence d'une série télévisée de même titre (The Rebel, qui préfigure par certains aspects Au nom de la loi) avait incité les producteurs américains à rebaptiser le film pour le titre, plus trivial, de Call Me Genius, ce qui acheva de déchaîner la critique : Bosley Crowther, dans sa chronique du The New York Times, trouve Hancock « encore moins drôle » que Norman Wisdom[1].

Nominations et récompenses

Le film a été nommé lors de la 15e cérémonie des British Academy Film Awards

Notes

  1. Cf. Bosley Crowther, « Screen – A British Comic:Tony Hancock Stars in 'Call Me Genius' », New York Times,‎ (lire en ligne).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
The Rebel (film, 1961)
Listen to this article