Thieffrans - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Thieffrans.

Thieffrans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thieffrans

Clocher de Thieffrans.
Administration
Pays
France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Vesoul
Canton Rioz
Intercommunalité CC du Pays de Montbozon et du Chanois
Maire
Mandat
Jean-François Mouillet
2014-2020
Code postal 70230
Code commune 70500
Démographie
Gentilé Thieffranois, Thieffranoises
Population
municipale
175 hab. (2016 en diminution de 2,23 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 05″ nord, 6° 19′ 02″ est
Altitude Min. 247 m
Max. 353 m
Superficie 9,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Thieffrans

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Thieffrans

Géolocalisation sur la carte : France

Thieffrans

Géolocalisation sur la carte : France

Thieffrans

Thieffrans est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants se nomment les Thieffranois et les Thieffranoises.

Géographie

Communes limitrophes


Histoire

  • La terre de Thieffrans a appartenu durant les XVe et XVIe siècles à la famille seigneuriale Mouchet de Château-Rouilliaud puis passa au XVIIe sous la domination de la famille De Falletans.
  • En 1712, les terres de Thieffrans, Busy et Fontenelle furent érigées en marquisat sous le nom de Falletans.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Thieffrans faisait partie depuis 1801 du canton de Montbozon[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Rioz.

Intercommunalité

Thieffrans était membre de la communauté de communes du Pays de Montbozon, créée le .

Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma départemental de coopération intercommunale approuvé en décembre 2011 par le préfet de Haute-Saône, et qui prévoit notamment la fusion la fusion des communautés de communes du Pays de Montbozon et du Chanois, afin de former une nouvelle structure regroupant 27 communes et environ 6 500 habitants[2], la commune est membre depuis le de la communauté de communes du Pays de Montbozon et du Chanois[3].

Liste des maires

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1793 1793 François Prieur    
1807 mars 1816 Charles Simon Dussault    
mars 1816 1830 Joseph Vienet    
1830 1852 Etienne Seigne    
1852 1858 Jacques Michel Chaudonet    
1858 1861 Pierre Pescheur    
1862 1863 Claude Coilley    
1863 1865 Modeste Petitjean    
1866 1869 Joseph Mariotte    
1870 1872 Modeste Petitjean    
1872   Jean Baptiste Seigne    
1903 1904 Pierre Mariotte    
1904   Théophile Petitjean    
Les données manquantes sont à compléter.
1936 1936 Alfred Charbonnier    
1989 2001 Jean Mouillet    
Les données manquantes sont à compléter.
2001 En cours
(au 26 mars 2016)
Jean-François Mouillet DVD[5] Retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Démographie

Le village de Thieffrans (côté Nord)
Le village de Thieffrans (côté Nord)

La commune de Thieffrans compte 163 habitants au dernier recensement de l'INSEE en 2006. La densité de la commune est de 17,4 hab/km².

Après la terrible Guerre de Dix Ans (épisode comtois de la Guerre de Trente Ans) durant laquelle la moitié du pays fut ravagée, le village n'est plus habité que de deux grangers[Quoi ?] au recensement de 1654. En 1657, le nouveau recensement dénombre 4 ménages (tous grangers), soit 18 personnes.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 175 habitants[Note 1], en diminution de 2,23 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
155231173293338367402408418
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
341374385343364375364336294
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
271250238198208203231229185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
189187158166172179172172177
2016 - - - - - - - -
175--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Thieffrans est une commune sans église. Au centre du village, un clocher fonctionnel à base carrée a été accolé à la maison commune.

  • Le monument aux morts de Thieffrans à l'entrée de Tressandans.
    Le monument aux morts de Thieffrans à l'entrée de Tressandans.

Personnalités liées à la commune

  • Marcel Triboulet (1890-1939), international français de football né à Thieffrans le 26 janvier 1890

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

  • François Lassus (dir.), La population de la Franche-Comté au lendemain de la guerre de Dix Ans. : Population de Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans - Recensements nominatifs de 1654, 1657, 1666, vol. IV : Bailliages de Vesoul et de Gray, Besançon, Institut d'études comtoises et jurassiennes / Presses universitaires de Franche-Comté, coll. « Annales LITTERA », , 512 p. (ISBN 978-2-251-60586-9).

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 3.
  3. « Présentation de la CCPMC », Communauté de communes du Pays de Montbozon et du Chanois (consulté le 16 août 2016).
  4. « Les maires de Thieffrans », sur http://www.francegenweb.org/ (consulté le 21 août 2016).
  5. « Extrait de la fiche de M. Jean-François Mouillet », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le 21 août 2016).
  6. « Liste des maires de la Haute-Saône » [PDF], Liste des maires de la Haute-Saône et des présidents de communautés de communes, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 20 août 2016).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Thieffrans
Listen to this article