Utilisateur:Mielle gris - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Utilisateur:Mielle gris.

Utilisateur:Mielle gris

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Informations Babel sur l’utilisateur
fr-N Cet utilisateur a pour langue maternelle le français.
en-3 This user has advanced knowledge of English.
ru-1 Этот участник владеет русским языком на начальном уровне.
Utilisateurs par langue

Mielle est un mot normand qui signifie dune.

En quelques mots, je m'intéresse à la photographie, au cinéma et à l'architecture. J'ai longtemps lu wikipedia, je vais maintenant essayer d'y apporter ma petite pierre. :)


Projets de contribution

J'ai ainsi initié une refonte de la page Liste des festivals de cinéma et créé une page pour expliquer le rôle et les caractéristiques de ces derniers. Par la suite, j'ambitionne de contribuer aux pages consacrées à la filière cinématographique résumées dans le tableau suivant :

Contribution significatives

Merci de me faire part de tout commentaire ou conseil sur ces projets ! :)

Limites du projet Wikipedia

Wikipedia est un projet intellectuel fascinant, sans doute unique et tout à fait stimulant. Il est cependant régulièrement critiqué de manière plus ou moins intelligente par les médias.

  • Certains étudiants confondent l'apport de Wikipedia (une synthèse instable sur un sujet renvoyant à des sources ou une bibliographie) avec une source primaire d'information. Universitaires et personnel éducatif se plaignent alors de voir apparaitre dans les travaux étudiants des phrases débutant par : « Selon Wikipedia... ».
    • Pour y parer, Wikipedia pourrait accentuer ses exigences en terme de sources. Ainsi les sources de la phrase suivante devrait être explicitement attribuées :
      1. (« Selon Wikipedia... ») Le combustible nucléaire présent dans les usines de fabrication ou dans le coeur des réacteurs représente plusieurs années de consommation[1].
      2. Selon le CEA, le combustible nucléaire présent dans les usines de fabrication ou dans le coeur des réacteurs représente plusieurs années de consommation[2].
    • Bref, l'idée serait que Wikipedia adopte une démarche scientifique plus rigoureuse, en attribuant chaque information à une source.
  • Les articles consacrées aux sciences humaines se distinguent par un problème spécifique : trop souvent les articles amalgament les faits (statistique, causes directes, caractérisation) et les recommandations d'ordre politique. C'est particulièrement vrai sur un certain nombre d'articles économiques tels que Économie de la France‎, Dette publique de la France, etc. La forme actuelle (débaut avril 2008) de ces articles est très proche de la désinformation politique (amalgames, raccourcis, exemples non pertinents, choix des titres orienté, sources tronquées, etc.). C'est aussi vrai, mais pour d'autres raisons (sédimentation principalement) pour Démographie de la France.
    • La aussi, une application plus stricte des régles de Wikipedia permettrait de régler le problème : distinguer -jusque dans le plan- les faits des préconisations politiques. Et dans les sections consacrées à celles ci, présenter des positions à la fois contradictoires et représentatives.
    • Par ailleurs, le recours à des formulations plus neutres, reconnaissant l'existence d'incertitudes, permettrait d'éviter un certain nombre de travers : « Faut-il déjà parler en termes d’État ou plus prudemment, d’évolution avec le passage d’une société segmentaire de type clanique à celle étatique ? Le débat reste ouvert. » extrait de Olmèques#Organisation sociopolitique.
  • Autre problème persistant : les contributeurs considérant certaines parties de Wikipedia comme leur chasse gardée, ou toute contestation sera immédiatement revertée. On repère ces contributeurs par leur usage abusif du revert, leur refus de participer de bonne foi à une discussion en PDD, et leur stratégie visant à user les contradicteurs de bonne volonté. Ces comportements nuisibles au caractère collaboratif et scientifique de Wikipedia expliquent en partie la partialité de plusieurs articles de sciences économiques et sociales tels que Économie de la France‎, Dette publique de la France. Les contributeurs Bombastus (d · c · b) et MaCRoEco (d · c · b) se distinguent régulièrement en adoptant un tel comportement. Quelques exemples :
  • Sur MaCRoEco (d · c · b), consulter Wikipédia:Comité d'arbitrage/Arbitrage/MaCRoEco-EL
  • Sur Bombastus (d · c · b) : [1]
  • Sur Apollon (d · c · b) : [2], [3], [4], [5], [6]
  • Sur Pgreenfinch (d · c · b) : [7]
  • L'ajout de sources est souvent mal appliqué. De fait, le caractère scientifique -ou non- des sources ne semble pas évident pour tous : Est scientifique une source présentant des positions, théories, hypothèses contestables par un autre théorie scientifique. N'est pas scientifique une source présentant des positions non contestables par une approche rationnelle ou scientifique : idéologie, théorie du complot, astrologie et autres blurgologie. Or, un certain nombre de contributeurs préfèrent (de bonne foi ?) proposer des sources incontestées...

Délire de trainspotter

Chaque année, pour mon travail, je regarde environ 500 films. 200 long métrages (dont la moitié de nouveautés), 150 court métrages, et un peu moins de 150 documentaires. C'est seulement devant une partie d'entre eux que je ressens une émotion positive. Et c'est aussi pour ce plaisir rare que j'en regarde autant. Vu sur Utilisateur:Jraf, une amusante liste : pays et territoires dont il a vu au moins un film. Intrigué, je me lance à mon tour. Films vus de manière sûre (Les cités-Etats, paradis fiscaux et autres micro-Etats mafieux sont considérés comme entités cinématographiquement négligeables) :

Europe[modifier | modifier le code]

Etats et territoires disparus :

Union soviétique,
Yougoslavie
,
Tchécoslovaquie
. Manque notamment : RDA.
Europe occidentale :
Irlande
,
Royaume-Uni
,
France
,
Portugal
,
Suisse
,
Espagne
,
Italie
,
Belgique
,
Pays-Bas
. Manque : 0.
Europe du Nord :
Islande
,
Norvège
,
Suède
,
Danemark
,
Finlande
. Manque : 0.
Europe centrale :
Allemagne
,
Pologne
,
Hongrie
,
République tchèque
,
Slovaquie
,
Autriche
. Manque : 0
Europe des Balkans :
Albanie
,
Serbie
,
Macédoine
,
Roumanie
,
Bosnie-Herzégovine
,
Bulgarie
,
Turquie
,
Grèce
. Manquent : Croatie, Monténégro, Slovénie, Kosovo.
Europe orientale :
Russie
,
Ukraine
,
Arménie
,
Géorgie
,
Estonie
,
Lituanie
,
Lettonie
. Manquent : Biélorussie, Moldavie.

Soit environ 38 territoires d'hier et d'aujourd'hui (dont la Turquie, également décomptée dans la liste des pays asiatiques).

Asie[modifier | modifier le code]

Asie centrale :

Kazakhstan,
Kirghizistan
,
Ouzbékistan
,
Tadjikistan
. Manquent : Turkménistan, Azerbaïdjan
Proche-Orient :
Kurdistan
,
Israël
,
Liban
,
Palestine
,
Turquie
,
Égypte
. Manquent : Syrie, Jordanie.
Moyen-Orient :
Iran
,
Irak
. Manquent : Yémen, Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar
Asie du Sud :
Afghanistan
,
Inde
,
Sri Lanka
,
Népal
. Manquent : Pakistan, Bhoutan, Bangladesh.
Asie de l'Est :
Corée du Sud
,
Corée du Nord
,
Japon
,
Mongolie
,
Taïwan
,
Chine
. Manque : 0.
Asie du Sud-Est :
Hong Kong
,
Thaïlande
,
Viêt Nam
,
Indonésie
,
Malaisie
,
Singapour
,
Philippines
. Manquent : Brunei, Cambodge, Laos, Birmanie.

Soit environ 28 territoires contemporains (dont la Turquie, également décomptée dans la liste des pays d'Europe).

Reste du monde suivra-[modifier | modifier le code]

Algérie,
Angola
,
Argentine
,
Australie
,
Brésil
,
Burkina Faso
,
Canada
,
Chili
,
Colombie
,
Côte d'Ivoire
,
Cuba
,
États-Unis
,
Indonésie
,
Maroc
,
Mexique
,
Nouvelle-Zélande
,
Tunisie
,
Afrique du Sud
,
Venezuela
. Liste vouée à évoluer rapidement.

Aide mémoire[modifier | modifier le code]

Liens utiles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [http://www.cea.fr/content/download/4688/27898/file/livret_combustible.pdf Le cycle du combustible nucléaire], CEA, 2002, page 3
  2. [http://www.cea.fr/content/download/4688/27898/file/livret_combustible.pdf Le cycle du combustible nucléaire], CEA, 2002, page 3
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Utilisateur:Mielle gris
Listen to this article