Vladimir Niederhaus - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Vladimir Niederhaus.

Vladimir Niederhaus

Vladimir Niederhaus
Biographie
Nom Vladimir Viktorovitch Niederhaus
Nationalité
Soviétique (jusqu'en 1991)
Kazakhe (depuis 1992)
Russe (depuis 1992)
Allemande (depuis 2001)
Nat. sportive
Kazakhe
Russe (1994)
Naissance (53 ans)
Lieu Kokchetav (URSS)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1984-2000
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
Torpedo Kokchetav
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1984-1985
Torpedo Kokchetav
047 0(3)
1988
Torpedo Kokchetav
1988-1989
Stroïtel Kokchetav
1990-1991
FK Kokchetav
033 (19)
1991-1992
Kaïrat Almaty
041 (21)
1992-1997
Rotor Volgograd
189 (78)
1998
Maccabi Haïfa
013 0(3)
1998-1999
Maccabi Herzliya
014 0(3)
1999
Rotor Volgograd
010 0(0)
2000
Jenis Astana
029 (15)
2001-2002
Preußen Münster
005 0(0)
2002-2003
Bremer SV
2003-2004
SC Weyhe
011 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1992-2000
Kazakhstan
004 0(1)
1994
Russie
001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Vladimir Viktorovitch Niederhaus (en russe : Владимир Викторович Нидергаус) est un footballeur international kazakh né le à Kokchetav. Il possède également les nationalités allemande et russe.

Il est actif dès l'âge de 16 ans en 1984 avec le Torpedo Kokchetav. Il doit cependant mettre sa carrière entre parenthèses l'année suivante en raison de la conscription. Il revient ensuite en 1988 et joue perpétuellement jusqu'en 2004. Durant cette période, il évolue notamment au sein du Rotor Volgograd entre 1992 et 1997 puis en 1999, jouant 199 matchs et marquant 78 buts pour le club où il se démarque comme une des grandes figures de son âge d'or à cette époque.

Possédant les citoyennetés kazakhe et russe à la chute de l'Union soviétique, Niederhaus évolue dès 1992 avec la sélection kazakhe, pour laquelle il joue quatre matchs entre 1992 et 2000. Il connaît également une sélection avec la Russie en 1994.

Biographie

Carrière en club

Formation et premières années (1984-1992)

Né dans une famille d'origine souabe[1] à Kokchetav, c'est dans cette ville qu'il effectue sa formation au sein du club local du Torpedo, avec qui il fait ses débuts professionnels à l'âge de 16 ans lors de la saison 1984 en troisième division soviétique, jouant huit matchs[1]. Pour sa deuxième saison, il dispute trente-neuf matchs et marque trois buts. Il arrive cependant alors à l'âge de la conscription et est obligé de mettre sa carrière entre parenthèses à l'automne 1985 pendant un peu plus de deux ans[2]. Il retourne par la suite au Torpedo en 1988 avant de passer un an et demi dans l'autre équipe du Stroïtel dans le championnat de la RSS du Kazakhstan. Il revient par la suite dans son club de formation, renommé Spartak entre-temps, où il effectue un peu plus d'une saison en quatrième division, inscrivant notamment dix-sept buts en vingt-huit matchs lors de la saison 1990.

Il rejoint peu après le début de l'exercice 1991 le Kaïrat Almaty au sein de la deuxième division soviétique, et y marque douze buts en vingt-neuf matchs. Après la fin de l'Union soviétique et le replacement du Kaïrat dans le nouveau championnat kazakh, il dispute le début de la saison 1992 qui le voit marquer huit buts en onze matchs et contribuer en partie à la victoire du club à la fin de l'année.

Passage au Rotor Volgograd (1992-1997)

Ses performances avec le Kaïrat lui valent d'être convoité par plusieurs équipes au cours de l'été 1992, dont notamment le Spartak Moscou. Ce transfert n'a cependant pas lieu en raison de problèmes quant au logement du joueur[1]. Niederhaus décide finalement de rallier le Rotor Volgograd et découvre dans la foulée la première division russe. S'imposant très rapidement comme titulaire, il y fait ses débuts le contre le Dinamo Stavropol et inscrit ses premiers buts dix jours plus tard en marquant un doublé contre le Dinamo-Gazovik Tioumen pour une victoire 3-2. Il inscrit ainsi huit buts en onze matchs lors de la deuxième moitié de l'année 1992[3]. Il continue par la suite sur sa lancée la saison suivante qui le voit marquer treize buts tandis que le Rotor termine vice-champion derrière le Spartak Moscou. Il prend ainsi part en 1994 à la Coupe UEFA, où les siens sont cependant rapidement éliminés par le FC Nantes.

L'année 1995 le voit inscrire quatorze buts en championnat, incluant notamment un triplé lors de la victoire 7-0 du Rotor face au Jemtchoujina Sotchi[1]. Il dispute dans la foulée la finale de la Coupe de Russie, finalement perdue aux tirs au but face au Dynamo Moscou. Il est par la suite buteur cette année-là en Coupe UEFA face à Manchester United lors du match nul 2-2 à Old Trafford qui permet au club de Volgograd d'éliminer les Anglais lors du premier tour. Il est ensuite buteur à nouveau contre Bordeaux mais ne peut cette fois empêcher l'élimination des siens.

Auteur de seize buts lors de l'exercice 1996, il connaît là sa saison la plus prolifique et est auteur cette année-là d'un triplé face au Rostselmach Rostov et de quatre doublés en championnat[4]. Il prend également part à six matchs de Coupe Intertoto où le Rotor atteint la finale. Bien que moins prolifique l'année suivante, il contribue tout de même à la deuxième place du club en marquant huit buts et inscrit trois buts en Coupe UEFA, dont un doublé face à Örebro[5].

Fin de carrière (1998-2004)

Quittant Volgograd en fin d'année 1997, Niederhaus décide alors de quitter la Russie pour rallier Israël où il signe dans le club du Maccabi Haïfa pour la fin de la saison 1997-1998, marquant trois buts en onze matchs tandis que le club termine troisième du championnat et remporte la Coupe d'Israël[1]. Il est libéré au terme de l'exercice et rejoint alors le Maccabi Herzliya où il est cependant très peu utilisé, ne jouant que quatorze matchs tandis que l'équipe échappe de peu à la relégation en fin de saison. Il rentre par la suite en Russie et fait son retour au Rotor Volgograd pour la fin d'année 1999, mais ne joue que neuf matchs sans marquer le moindre buts alors que le club termine treizième en championnat.

Il quitte par la suite définitivement la Russie et retourne cette fois au Kazakhstan en joignant l'équipe du Jenis Astana avec qui il effectue sa dernière saison pleine en 2000 en disputant vingt-huit matchs et inscrivant quinze buts, ce qui lui permet de se classer deuxième meilleur buteur de la compétition finalement remportée par les siens[1]. Il s'en va par la suite en fin de saison et reste inactif pendant une grande partie de l'année 2001 avant de partir s'installer en Allemagne, où il obtient dans la foulée la nationalité allemande[2], et évolue au sein des divisions amateurs en effectuant des passages brefs au Preußen Münster, au Bremer SV puis enfin au SC Weyhe avant de mettre un terme définitif à sa carrière en , à l'âge de 36 ans.

Carrière internationale

Peu après la fin de l'Union soviétique et l'organisation de l'équipe nationale kazakhe, Niederhaus est immédiatement appelé au sein de l'équipe par Bakhtiyar Baiseitov (en) et dispute notamment le premier match de l'histoire de la sélection face au Turkménistan le et marque alors le but de la victoire en fin de rencontre, devenant donc le premier buteur de l'histoire de la sélection kazakhe[1]. Il dispute par la suite deux autres rencontres avec le Kazakhstan cette année-là.

Deux ans après sa première sélection avec l'équipe kazakhe, Niederhaus est cette fois appelé avec la Russie par Oleg Romantsev au mois d' et dispute la fin du match amical face à l'Autriche, remplaçant Igor Simutenkov[6]. Il n'est cependant pas rappelé par la suite et retrouve même la sélection kazakhe en 2000 pour un dernier match.

Carrière dans le management

Après la fin de sa carrière, Niederhaus devient directeur général au Rotor Volgograd entre et . Il occupe par la suite ce poste au Shakhtyor Karagandy entre [7] et . Durant ce passage, il est notamment impliqué dans un scandale de match truqué lors de ce dernier mois, qui lui vaut d'être exclut de toute activités liées au football pour une durée de 60 mois[8]. L'interdiction est cependant levée au mois de [9]. Il reprend ainsi du service en début d'année 2010 en rejoignant brièvement le Lokomotiv Astana avant de revenir au Shakhtyor entre [10] et . Il est ensuite nommé par la fédération kazakhe en tant que directeur du département consacré aux équipes nationales en [1] et occupe cette position jusqu'en . Il retourne ensuite au Shakhtyor en tant que directeur exécutif en [11] avant de s'en aller dès le mois de pour des raisons de santé. Il est ensuite nommé directeur sportif du Tobol Kostanaï au mois de et occupe ce poste depuis[12].

Statistiques

Statistiques de Vladimir Niederhaus
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1984
Torpedo Kokchetav
D3 8 0 - - - - - 8 0
1985
Torpedo Kokchetav
D3 39 3 - - - - - 39 3
Sous-total 47 3 - - - - - 47 3
1990
Spartak Kokchetav
D4 28 17 - - - - - 28 17
1991
FK Kokchetav
D4 5 2 - - - - - 5 2
Sous-total 33 19 - - - - - 33 19
1991
Kaïrat Almaty
D2 29 12 - - - - - 29 12
1992
Kaïrat Almaty
D1 11 8 1 1 - - - 12 9
Sous-total 40 20 1 1 - - - 41 21
1992
Rotor Volgograd
D1 11 8 - - - - - 11 8
1993
Rotor Volgograd
D1 30 13 2 3 - - - 32 16
1994
Rotor Volgograd
D1 26 9 2 0 C3 2 0 30 9
1995
Rotor Volgograd
D1 28 14 4 0 C3 4 2 36 16
1996
Rotor Volgograd
D1 31 16 3 1 CI 6 1 40 18
1997
Rotor Volgograd
D1 33 8 2 0 C3 5 3 40 11
Sous-total 159 68 13 4 - 17 6 189 78
1997-1998
Maccabi Haïfa
D1 13 3 - - - - - 13 3
1998-1999
Maccabi Herzliya
D1 14 3 - - - - - 14 3
1999
Rotor Volgograd
D1 9 0 1 0 - - - 10 0
2000
Jenis Astana
D1 28 15 1 0 - - - 29 15
2001-2002
Preußen Münster
D3 5 0 - - - - - 5 0
Sous-total 69 21 2 0 - - - 71 21
2002-2003
SC Weyhe
D4 10 8 - - - - - 10 8
2003-2004
SC Weyhe
D4 1 0 - - - - - 1 0
Sous-total 11 8 - - - - - 11 8
Total sur la carrière 444 14 29 1 - 17 6 490 21

Palmarès

Kaïrat Almaty
Rotor Volgograd
Maccabi Haïfa
Jenis Astana

Notes et références

  1. a b c d e f g et h (ru) « Экс нападающий «Ротора» Владимир Нидергаус: «Помню матчи за мой любимый «Ротор» — и все свои мячи. Они мне даже снятся» », sur sportsdaily.ru,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  2. a et b (ru) « Владимир Нидергаус: «Вернуться в «Ротор» мечтаю до сих пор!» », sur rotor-volgograd.ru,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  3. « Performance 91/92 », sur transfermarkt.fr (consulté le 14 avril 2019)
  4. « Performance 95/96 », sur transfermarkt.fr (consulté le 14 avril 2019)
  5. « Performance 97/98 », sur transfermarkt.fr (consulté le 14 avril 2019)
  6. « Feuille du match Autriche - Russie », sur transfermarkt.fr, (consulté le 14 avril 2019)
  7. (ru) « Нидергаус перебрался в карагандинский «Шахтер» », sur sports.ru,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  8. (ru) « Два клуба исключены из чемпионата Казахстана за договорной матч », sur ria.ru,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  9. (ru) « С Нидергауса снят запрет на футбольную деятельность за организацию договорного матча в чемпионате Казахстана », sur sports.ru,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  10. (ru) « Нидергаус назначен спортивным директором карагандинского «Шахтера» », sur sports.ru,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  11. (ru) « ПЕРЕМЕНЫ К ЛУЧШЕМУ », sur shakhter.kz,‎ (consulté le 14 avril 2019)
  12. (ru) « Официально: Владимир Нидергаус - спортивный директор "Тобола" », sur kazfootball.kz,‎ (consulté le 14 avril 2019)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Vladimir Niederhaus
Listen to this article