Vladimir Poutine

homme d'État russe / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Cher Wikiwand IA, Faisons court en répondant simplement à ces questions clés :

Pouvez-vous énumérer les principaux faits et statistiques sur Vladimir Poutine?

Résumez cet article pour un enfant de 10 ans

AFFICHER TOUTES LES QUESTIONS

Vladimir Vladimirovitch Poutine (en russe : Влади́мир Влади́мирович Пу́тин [vɫɐˈdʲimʲɪr vɫɐˈdʲimʲɪrəvʲɪt͡ɕ ˈputʲɪn][1] Écouter) est un homme d'État russe, né le à Léningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg). Depuis 1999, il est la figure centrale de l’exécutif de la nation russe, alternativement comme président du gouvernement (1999-2000 et 2008-2012) et président de la fédération de Russie (par intérim de 1999 à 2000 et de plein exercice de 2000 à 2008 ainsi que depuis 2012).

Quick facts: Fonctions, Président de la fédération de Russ...
Vladimir Poutine
(ru) Владимир Путин
Illustration.
Vladimir Poutine en 2022.
Fonctions
Président de la fédération de Russie
En fonction depuis le
(10 ans, 10 mois et 22 jours)
Élection 4 mars 2012
Réélection 18 mars 2018
Président du gouvernement Viktor Zoubkov (intérim)
Dmitri Medvedev
Mikhaïl Michoustine
Prédécesseur Dmitri Medvedev
[N 1]
(8 ans, 4 mois et 6 jours)
Élection 26 mars 2000
Réélection 14 mars 2004
Président du gouvernement Mikhaïl Kassianov
Mikhaïl Fradkov
Viktor Zoubkov
Prédécesseur Boris Eltsine
Successeur Dmitri Medvedev
Président du gouvernement russe

(3 ans, 11 mois et 29 jours)
Président Dmitri Medvedev
Gouvernement Poutine II
Législature 5e et 6e
Prédécesseur Viktor Zoubkov
Successeur Viktor Zoubkov (intérim)
Dmitri Medvedev
[N 2]
(8 mois et 21 jours)
Président Boris Eltsine
Lui-même (intérim)
Gouvernement Poutine I
Législature 3e
Prédécesseur Sergueï Stepachine
Successeur Mikhaïl Kassianov
Président de Russie unie

(3 ans, 11 mois et 18 jours)
Prédécesseur Boris Gryzlov
Successeur Dmitri Medvedev
Directeur du Service fédéral de sécurité
de la fédération de Russie

(1 an et 15 jours)
Président Boris Eltsine
Prédécesseur Nikolaï Dmitrievitch Kovalev
Successeur Nikolaï Patrouchev
Biographie
Nom de naissance Vladimir Vladimirovitch Poutine
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Léningrad (RSFS de Russie, URSS)
Nationalité Soviétique (jusqu'en 1991)
Russe (depuis 1991)
Parti politique Parti communiste de l'Union soviétique (jusqu'en 1991)
Russie unie (2008-2012)
Conjoint Lioudmila Chkrebneva
(1983-2013)
Enfants Maria Vorontsova
Katerina Poutina
Diplômé de Université de Léningrad
Profession Officier du KGB
Religion Christianisme orthodoxe russe
Résidence Kremlin (Moscou)

Signature de Vladimir Poutine(ru) Владимир Путин

Vladimir Poutine Vladimir Poutine
Présidents de la fédération de Russie
Présidents du gouvernement russe
Directeur du FSB
Close

Officier du KGB, principal service de renseignement de l'URSS post-stalinienne, il est en poste à Dresde au moment de la chute du mur. Il commence sa carrière politique à la mairie de Saint-Pétersbourg, puis devient l'un des plus proches conseillers du président Boris Eltsine, qui fait de lui le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) en 1998, puis le président du gouvernement de la Russie l'année suivante.

À partir du , à la suite de la démission de Boris Eltsine, il assure les fonctions de président de la fédération de Russie par intérim. Il devient président de plein exercice le , après avoir remporté l'élection présidentielle anticipée du 26 mars dès le premier tour. Au cours de son premier mandat présidentiel, il lance une série de réformes importantes pour restaurer la puissance d'un pays en crise économique qui a perdu de son influence dans le monde. Il mène un redressement de l'économie nationale et une politique institutionnelle tournée vers une concentration des pouvoirs présidentiels. Il est largement réélu en 2004.

En 2008, la Constitution lui interdisant de concourir pour un troisième mandat consécutif, il soutient la candidature à la présidence de son premier vice-président du gouvernement, Dmitri Medvedev. Une fois élu président de la fédération de Russie, Medvedev nomme Poutine président du gouvernement et, dans la foulée, ce dernier prend la direction du parti Russie unie. Fréquemment accusé d'autoritarisme dans son exercice du pouvoir, Poutine est pour la première fois significativement contesté à la suite des élections législatives de 2011.

Candidat à l'élection présidentielle de 2012 avec le soutien du président Medvedev, il l'emporte au premier tour et retrouve la fonction de président de la fédération de Russie pour un mandat allongé à six ans en vertu d'un amendement adopté en 2008. Au cours de cette période, il s'efforce de restaurer l'influence russe sur la scène internationale. D'une part, dans le cadre de la guerre du Donbass, à la suite d'un référendum local contesté, il permet en 2014 le détachement de la république autonome de Crimée, de son voisin ukrainien, pour la rattacher à la Russie, acte souvent considéré comme une violation du droit international. D'autre part, il envoie un corps expéditionnaire russe combattre dans la guerre civile syrienne, en soutien au régime de Bachar el-Assad.

Il brigue un nouveau mandat lors de l'élection présidentielle de 2018, qu'il remporte dès le premier tour, où, comme pour les scrutins précédents, les principaux opposants n'ont pu se présenter et où des fraudes électorales et des irrégularités ont entaché le scrutin, sans que leur ampleur soit facile à évaluer[2]. En 2020, il fait approuver par référendum un changement constitutionnel lui permettant notamment d'effectuer deux autres mandats présidentiels. En , il reconnaît unilatéralement les républiques séparatistes pro-russes de Donetsk et de Lougansk situées dans le Donbass, puis déclenche immédiatement une invasion militaire de l'Ukraine. En , Vladimir Poutine annonce une mobilisation partielle de la population masculine russe, procède à l'annexion à la Russie de quatre régions de l'est du sud ukrainiens occupées, et évoque l'arme nucléaire « si les intérêts de la Russie sont menacés ».

Sous la gouvernance de Vladimir Poutine, la Russie a connu une érosion démocratique et un glissement vers l'autoritarisme. La Russie sous Vladimir Poutine est caractérisée par une corruption endémique, ainsi que de nombreuses atteintes aux droits de l'homme, dont l'emprisonnement et la répression de ses opposants politiques, l'intimidation et la suppression de médias indépendants, et l'absence d'élections libres et justes[3]. Vladimir Poutine est, en juillet 2022, le deuxième président européen ayant le plus long mandat, après Alexandre Loukachenko de Biélorussie.

En , la Cour pénale internationale émet un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine qui est accusé d’avoir commis des crimes de guerre en Ukraine[4].