Walter Bondy - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Walter Bondy.

Walter Bondy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Walter Bondy
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ToulonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Otto Bondy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Julie Bondy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Toni Cassirer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Walter Bondy, né le à Prague et mort le à Toulon, est un dessinateur, photographe, collectionneur d'art et un auteur. Il est le fils de Otto Bondy (de) et de Julie Bondy (née Cassirer).

Biographie

Walter Bondy est né le 28 décembre 1880 à Prague[1],[2]. Il est le fils de Otto Bondy et de Julie Cassirer[3].

Il étudie l'architecture et le dessin à l'Académie des beaux-arts à Vienne avant d'étudier à Berlin pendant deux ans à l'Académie des beaux-arts[3].

Il s'installe à Paris jusqu'au début de la guerre en 1914[3]. Retournant à Berlin en 1914, il épouse une française, Cécile Houdy[3]. Il acquiert la nationalité autrichienne[3]. Critique et marchand d'art, il voyage entre l'Allemagne et la France[3]. À partir de 1931, réfugié en France, il s'installe avec sa femme et sa fille à Sanary-sur-Mer[3]. Dans cette commune, il gagne sa vie essentiellement en tant que photographe[3]. L'été 1932[4], il rencontre Camille Bertron qu'il épousera en secondes noces cinq ans plus tard[3], en 1937[5]. Camille Bertron avait 30 ans de moins que lui[4]. Il ne réussit pas à acquérir la nationalité française malgré le fait que sa femme et que ses enfants soient français[3]. Son permis de travail est retiré en raison de la déclaration de guerre en 1939[3]. Lui et sa femme s'installent à La Garde[3]. En 1940, il échappe à l'internement qui est ordonné pour les exilés allemand; sa femme avait contacté le général Raymond, celui-ci envoya un gendarme qui a rédigé un certificat déclarant que le peintre étranger était « intransportable »[3].

Walter Bondy est mort le 17 septembre 1940[3] à Toulon[6].

Références

  1. (en) « Walter Bondy », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  2. (de) Ulrich Thieme et Felix Becker, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, vol. 4, Wilhelm Engelmann, , 600 p. (lire en ligne), p. 279
  3. a b c d e f g h i j k l m et n Limore Yagil, Au nom de l'art, 1933-1945 : Exils, solidarités et engagements, Fayard, , 568 p. (ISBN 9782213683300, lire en ligne).
  4. a et b « Câble, Cuivre et Art - Walter Bondy et son entourage familial », sur ipts.at (consulté le 6 mai 2017), p. 44.
  5. Marcel Cohen, Les Camps en Provence : exil, internement, déportation, 1933-1944, Editions Alinéa et L.L.C.G., , 234 p. (lire en ligne), p. 32.
  6. (en) « Walter Bondy », sur rkd.nl (consulté le 6 mai 2017).

Bibliographie

  • Vollmer 1953-1962, vol. 1, p. 261
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Walter Bondy
Listen to this article