Walter J. Harvey - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Walter J. Harvey.

Walter J. Harvey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Walter J. Harvey
Nom de naissance Walter James Harvey-Pape
Surnom Jimmy
Naissance
Londres (Hornsey)
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité
Britannique
Décès
(à 76 ans)
Londres
Angleterre, Royaume-Uni
Profession Directeur de la photographie
Films notables The Flying Squad
Song for Tomorrow
Stolen Face
Le Monstre
Séries notables Le Saint
Chapeau melon et bottes de cuir

Walter James « Jimmy » Harvey-Pape, né le à Londres (quartier d'Hornsey), ville où il est mort en 1979, est un directeur de la photographie anglais (membre de la BSC), crédité le plus souvent Walter J. Harvey ou Walter Harvey ou encore Jimmy Harvey[1].

Biographie

Frère de l'actrice Lilian Harvey (née Pape, 1906-1968) — ayant tous deux un père d'origine allemande —, Walter Harvey-Pape débute sous ce nom comme chef opérateur d'un film allemand muet sorti en 1926. Après trois autres films allemands, les deux derniers sortis en 1928, il revient dans sa ville natale de Londres et poursuit sa carrière en Angleterre.

Il contribue ainsi à plus de cent films britanniques (y compris quelques courts métrages) sortis entre 1929 et 1966, dont des productions de la Hammer.

Il collabore en particulier à plusieurs réalisations de Terence Fisher — ex. : Song for Tomorrow (1948, avec Ralph Michael et Christopher Lee), Stolen Face (1952, avec Paul Henreid et André Morell) et Meurtres sans empreintes (1954, avec Paulette Goddard et William Sylvester) — ou bien de Val Guest — ex. : La Revanche de Robin des Bois (1954, avec Don Taylor et Reginald Beckwith) et Le Monstre (1955, avec Brian Donlevy et Lionel Jeffries) —.

Citons aussi The Flying Squad d'Herbert Brenon (1940, avec Sebastian Shaw et Phyllis Brooks) et Le Saint défie Scotland Yard de Seymour Friedman (1953, avec Louis Hayward et Sydney Tafler).

Également directeur de la photographie pour la télévision britannique, il collabore à dix séries de 1958 à 1969, dont The Cheaters (en) (intégrale en trente-neuf épisodes, 1960-1962), Le Saint (trois épisodes, 1965-1967) ou Chapeau melon et bottes de cuir (huit épisodes, dont sept en seconde équipe, 1968).

Filmographie partielle

(comme directeur de la photographie, sauf mention contraire)

Cinéma

Période allemande

Période britannique

Télévision

(séries britanniques)

  • 1960-1962 : The Cheaters
    • Saisons 1 et 2, 39 épisodes (intégrale)
  • 1965-1967 : Le Saint (The Saint)
  • 1968 : Chapeau melon et bottes de cuir (première série, The Avengers)
    • Saison 6, épisode 12 Un dangereux marché (Have Guns – Will Haggle) de Ray Austin
    • Saison 6, épisode 1 Ne m'oubliez pas (Forget-Me-Knot) de James Hill, épisode 5 Double personnalité (Split!) de Roy Ward Baker, épisode 11 Clowneries (Look — (Stop Me If You've Heard This One) — But There Were These Two Fellers...) de James Hill, épisode 16 L'Invasion des Terriens (Invasion ot the Eathmen) de Don Sharp, épisode 19 Trop d'indices (The Curious Case of the Countless Clues) de Don Sharp, épisode 28 Mon rêve le plus fou (My Wildest Dream) de Robert Fuest, et épisode 32 Les Évadés du monastère (Get-a-Way) de Don Sharp (directeur de la photographie de seconde équipe)
  • 1968-1969 : Les Champions (The Champions)
    • Saison unique, épisode 10 L'Avion fantôme (The Ghost Plane, 1968) de John Gilling, épisode 15 La Cage dorée (The Gilded Cage, 1969) de Cyril Frankel, épisode 17 Le Poison (Case of Lemmings, 1969), épisode 21 Voleurs de cadavres (The Body Snatchers, 1969), épisode 22 L'Évasion (Get Me Out of Here!, 1969) de Cyril Frankel, épisode 24 Plan zéro (Project Zero, 1969) de Don Sharp, et épisode 26 L'Espion (Full Circle, 1969) de John Gilling (directeur de la photographie de seconde équipe)

Lien externe

Note et référence

  1. Autres noms alternatifs (d'après l'IMDb ci-dessus) : J. W. Harvey, James Harvey, Jimmy W. Harvey, W. J. Harvey ou Walter Harvey-Pape.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Walter J. Harvey
Listen to this article