La Wightman Cup est une compétition de tennis féminin qui, de 1923 à 1989, a opposé chaque année l'équipe des États-Unis à celle de Grande-Bretagne.

Créée sur le modèle de la Coupe Davis à l'initiative d'Hazel Hotchkiss Wightman, qui voulait accroître l'attractivité du tennis féminin, la Wightman Cup s'est initialement jouée les années paires au stade de Wimbledon et les années impaires à club de Forest Hills à New York. Le refus de l'United States Tennis Association (USTA) et de la Lawn Tennis Association (LTA) de faire participer d'autres pays, notamment l'Australie, a finalement abouti à la création de la Coupe de la Fédération (Fed Cup), qui mettra aux prises toutes les nations à partir de 1963.

Le trophée, un vase en argent, a précisément été offert par Hotchkiss Wightman.

Chaque rencontre se jouait au meilleur des sept matchs, soit cinq simples et deux doubles.

Le , l'USTA et la LTA ont conjointement annoncé la suspension de l'épreuve pour une « durée indéterminée », en raison du désintérêt du public après une longue série ininterrompue de victoires américaines[1].

Les États-Unis l'ont remporté cinquante et une fois contre dix pour le Royaume-Uni.

Oops something went wrong: